Interview : Marius Colucci

marius-colucci-interview-mediateaseur-home

Un nom : Colucci, mais avant tout un prénom : Marius.

Marius Colucci incarne, depuis sa première apparition en 2006,  l’inspecteur Emile Lampion dans Les petits meurtres d’Agatha Christie. Cette série est un vrai rendez-vous avec le public et une valeur sûre pour France 2 qui n’hésite jamais à diffuser un épisode face à des poids lourds d’autres chaînes.

A l’occasion de la diffusion ce soir de La maison du péril, le comédien a accepté de répondre à mes questions, de parler de son rôle et de la suite de ces aventures d’Agatha Christie modernisées.

 

*****

 

Bonjour Marius,

Vous incarnez Emile Lampion dans la collection Les petits meurtres d’Agatha Christie, comment vous a-t-on proposé ce rôle ?

Au tout début en 2006 c’était un casting qui avait été organisé et je suis allé le faire. Assez classiquement, c’est une période où je ne travaillais pas énormément donc il est normal de faire des castings. J’étais très content quand j’ai eu le résultat et de savoir que c’est moi qui avais été pris car je trouvais que le rôle était très important. En plus dans le tout premier épisode c’est moi qui résolvais le crime et le personnage avait beaucoup d’ampleur. Et ensuite comme la série a continué nous sommes restés avec bonheur avec Antoine Duléry car c’est une série très agréable à faire. En plus c’est Agatha Christie donc que des avantages à faire cette série.

Vous aviez lu des livres d’Agatha Christie avant ?

Pas du tout car je lis assez peu je dois l’avouer. Mais j’avais lu tous les Sherlock Holmes et les Arsène Lupin mais pas Christie. Je suis très content de les découvrir par ce biais car c’est très drôle et carnassier par rapport à ses camarades de la même époque. Elle n’hésite pas à tuer beaucoup de personnages et ça donne de bonnes enquêtes policières.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans le rôle d’Emile Lampion ?

Chez Lampion, j’aime sa petite maladresse assez burlesque et j’aime les rôles un peu physique à jouer avec le corps donc j’aime bien. Je ne pensais pouvoir faire des rôles comme ça qu’au théâtre car il n’y en a pas beaucoup à la télé. Il est aussi un peu naïf et candide, mais il a un vrai désir de justice et de résoudre les affaires même s’il n’est pas aussi doué que l’illustre commissaire Larosière.

Vous avez eu la possibilité de donner votre avis sur l’évolution de votre personnage ?

Oui un peu. Au début, non, bien sûr car c’était un rôle et ça ne devait pas se suivre et finalement maintenant on participe un petit peu plus en amont. On n’écrit pas non plus, on donne au mieux quelques avis, en revanche le côté burlesque de Lampion du début je voulais le garder et j’ai un peu fait le forcing mais on m’a suivi. On suit beaucoup l’évolution en tout cas.

Comment se passe l’ambiance sur les tournages ?

Ca se passe très bien, on tourne dans le Nord, vers Lille et la région. Les gens sont très contents de nous accueillir, l’équipe est formidable. On se connaît bien maintenant et je crois que ça vient aussi d’Antoine Duléry qui est vraiment une crème sur les plateaux. Et comme c’est lui le rôle principal, il insuffle un peu ça en faisant des blagues à tout le monde, il décontracte l’atmosphère. Et du coup tout le monde est plus décontracté que s’il était ronchon ou capricieux. Moi j’adore son travail et je l’aime lui car il est toujours d’humeur égale et il fait très bien les imitations.

Pouvez-vous nous parler de la suite de la série ?

Bien sûr, et bien là on part mi-novembre dans le Nord pour tourner le prochain qui sera Le chat et les souris et qui se passe dans un pensionnat de jeunes filles. Il y en a également 2 autres qui sont en réécriture pour l’année prochaine et il est prévu avec France 2 de faire 3 épisodes par an. On n’a pas les droits sur les 3 plus célèbres qui sont Mort sur le Nil, Les 10 petits nègres et Le crime de l’Orient Express mais on a les droits pour les autres donc ça laisse 140 nouvelles. On ne les fera pas toutes évidemment (rires) mais encore quelques unes tant que ca continue de nous plaire.

MAISON DU PERIL (LA)

Merci à Marius Colucci pour son temps et sa gentilesse.

Retrouvez le avec son partenaire Antoine Duléry dans La maison du péril ce soir sur France 2 à 20h35.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *