Interview : Sara Martins

Pigalle la nuit, c’est LA série du moment sur Canal Plus. Une plongée dans le monde de la nuit qui n’appartient qu’à ce quartier. Entre rivalité, amour et amitié, les personnages vont se croiser, s’aider ou se détester.

Au milieu de ce petit monde se trouve Fleur, bien plus qu’une danseuse, une âme de la boîte où elle officie. C’est quelqu’un de très fort qui peut encaisser beaucoup de choses, mais jusqu’à quand ?

Pour interpréter ce rôle, c’est la comédienne Sara Martins qui a été choisie. Elle a accepté de jouer au jeu des questions-réponses avec moi au sujet de la série et de son rôle.  Bonne lecture et, comme à son habitude, le répondeur du Mediateaseur a obtenu un message pour vous.

 

*****

 

Bonjour Sara,

Vous jouez le personnage de Fleur dans la série Pigalle, comment êtes-vous arrivez sur le projet ?

De manière classique je dirais, j’ai passé des essais et j’ai rencontré le réalisateur. Il y en a eu beaucoup pour le rôle de Fleur mais très vite cela s’est décidé pour moi.

Dans le scénario, qu’est-ce qui vous a fait vouloir participer à cette aventure ?

Le scénario en lui-même, tout d’abord. J’avais rarement lu un scénario qui était aussi prometteur. C’était aussi l’univers un peu de la nuit et le personnage de Fleur m’a tout de suite interpellée. Ce n’est pas un personnage qui est une victime où qui se trouve là sous influence ou par mauvaises rencontres, mais c’est une femme qui a du plaisir à donner du plaisir. Sa sexualité peut paraître exacerbée mais elle assume complètement. Le tout et l’ouverture d’esprit me plaisaient assez.

Il y a beaucoup de scènes de nudité, est-ce quelque chose que vous avez abordée facilement ?

Je ne peux pas dire facilement. Après ce qui était facile c’est que, dans un premier temps, c’était des scènes de danse. Dans ce cas-là, la nudité est presque un costume car habillé on glisse sur la barre. Sur scène, je ne pensais qu’à ma chorégraphie. Et pour les autres scènes, ça allait car le réalisateur est quelqu’un qui a beaucoup d’élégance au point de vue moral, je savais que les scènes ne seraient pas justes pour satisfaire un coté voyeuriste ou autre. Je ne me suis jamais sentie donnée en pâture.

Avez-vous eu l’occasion de donner quelques idées sur votre personnage ?

Oui et non, il se trouve que je vis à Pigalle donc il y a des choses que je connaissais et on en a parlé. C’était plus un dialogue et les idées, c’était plutôt dans le choix des costumes ou ce genre de choses.

La série a été tournée en décor naturel, est-ce  un avantage ou un inconvénient ?

(Rires) C’est plus difficile mais je crois que ça rend les comédiens plus intenses et meilleurs. Plus difficile car les caméras se trouvent assez loin et, nous comédiens, on se retrouve au milieu de la foule de Pigalle et la nuit aussi c’est brutal car à partir d’une certaine heure c’était électrique.  Et l’électricité nous permet d’être plus spontanés et réactifs que dans un rapport simple champ contre champ.

Une petite question hors contexte, on a appris hier (mercredi 25 novembre) que vous étiez pré-nominées pour le César du meilleur espoir féminin. Quelle réaction avez-vous à chaud ?

Je suis très très flattée, et très contente qu’en plus ce soit pour Mensch, le film de Steve Suissa. Ca sera toujours l’occasion de parler du film avant sa sortie.

 

Merci beaucoup à Sara Martins pour le temps qu’elle m’a accordé et sa gentillesse. Ci-dessous, un petit message de sa part.

Pigalle, la nuit, tous les lundis soir sur Canal Plus. Découvrez les épisodes 5 et 6 ce lundi à 20h50.

Toutes les infos sur Mensch, le film dans lequel Sara Martins sera à l’affiche dès le 9 décembre prochain, en allant sur le site officiel.

2 thoughts on “Interview : Sara Martins

  1. bonne entrevue les question étais intéressante jverais plus la série de la même façon… trop court dommage j’aurais adorée en savoir plus =)

    Stephane lawrence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *