Interview : Laëtitia Larusso

laetitia-larusso-interview-mediateaseur-home

C’est aujourd’hui que sort dans les bacs le tout nouvel album de Laëtitia Larusso. Un album intitulé My Box et qui signe le retour de l’artiste.

Laëtitia est une personne sincère, franche et très sympathique. C’est donc très facilement qu’elle a accepté ma demande d’interview pour Le Mediateaseur. Nous avons évoqué avec elle cet album, son parcours, ses projets et sans jamais avoir recours à la langue de bois. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que moi j’ai eu à la réaliser.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Laëtitia,

Comment se sent-on avant la sortie de l’album ?

J’ai deux côtés, il y a celui où je suis très sereine, car je suis contente d’avoir fait cet album. D’avoir réussi à le terminer. Et en même temps, j’ai un côté anxieux de savoir si les gens vont se retrouver dans ce que j’ai écrit et ce que je propose. Je ne suis pas du genre à regarder les ventes ou autres, car ce n’est pas forcément ça qui fait l’artiste.  J’ai vraiment les 2 côtés mais dans l’ensemble, ça va.

Le single, Pas de chichi, que tu proposes depuis peu de temps fonctionne assez bien, ça te conforte encore un peu plus avant la sortie ?

Oui, c’est cool, moi je me rends pas trop compte car je continue à travailler tous les jours mais par contre, on me le rapporte, et je suis très contente car beaucoup de gens ont compris le message. Ils ont surtout compris que c’était de l’autodérision, et un regard amusé sur le métier. Les gens ont le sourire quand ils l’écoutent et le rythme donne bien la pêche, donc quand tu sais que ça plait, tu es super content.

Ton précédent album a clairement eu moins de succès que le premier, as-tu eu la pression pour préparer celui-ci ?

Non, absolument pas. J’ai un rapport assez cool à la musique. Quand je suis en studio, je ne pense pas à me demander « si je fais ça, ils aimeront plus » etc. Je fais tout au naturel, à l’instant, à l’envie, ça sort comme ça. C’est pour ça que dans l’album, il y a tous les styles, et je ne suis pas dans un truc marketing ou autre. Je ne calcule pas car j’ai envie d’être sincère.

Et oui le 2ème album a moins bien marché, mais c’est aussi de ma faute, car je n’ai pris aucun risque. On s’est dit avec l’équipe les gens aiment Larusso comme ça, on va leur donner la même chose. Les gens, eux, attendaient que je fasse carrément autre chose et je n’ai pas répondu à la demande donc voilà bien fait (rires). Ca ne m’empêche pas de sortir ce troisième album.

Il y a des collaborations intéressantes sur My Box, tu peux nous parler un peu des rencontres ?

Alors Bambi Cruz, ça fait quelques années qu’on se connaît et ça c’est fait très naturellement. J’aime sa plume et j’adore la personne car c’est quelqu’un qui a beaucoup de cœur et qui est très franc. Et puis il y a Alias LJ, qui a composé tous les titres de l’album. Il a aussi écrit plus de la moitié des textes. Idem c’est une très belle rencontre car j’ai d’abord besoin d’amour et d’amitié pour travailler. Si je n’ai aucune affinité avec la personne, je ne peux pas faire des chansons.

Tu as des auteurs et compositeurs, à quel point t’impliques-tu dans l’album ?

Je m’implique à 100 % car ce que je raconte c’est ma vie (rires). C’était la meilleure façon de dire ce que j’ai vécu durant mes 7 ans d’absence. En même temps ce qui m’est arrivé, c’est d’un banal sans nom, comme les joies, les peines, la vie, la mort, l’amitié. Je voulais parler aussi de mes origines. Je m’implique à 2000 %, je ne dors pas, je vis plus et pour une fois, sur cet album, j’ai pris le stylo et j’ai écrit donc je suis assez contente.

La pochette de l’album, je la trouve assez sympa, pour le côté visuel aussi tu t’impliques beaucoup ?

Alors je ne contrôle pas tout, car je déteste ce mot, mais j’aime travailler en collaboration. Les gens ne travaillent pas pour moi, mais avec moi, et si quelqu’un a une super idée on y va. Le photographe, qui s’appelle SLAM, je le connais depuis plus de 10 ans et c’est quelqu’un qui a beaucoup d’idées. Comme on se connaît, il m’a dit que j’avais un côté déjanté, ce qui est vrai, et il avait envie de le faire ressortir. Comme mon album, c’est ma boîte à secret et ma boîte à musique, il est parti là-dessus. Mais on n’avait pas envie de faire une poupée jolie, douce, au contraire, la poupée elle est vraiment trash (rires). Elle a le maquillage qui coule, elle est décoiffée, elle perd son ruban. Ca me ressemble plus.

Sur la pochette on notera que tu as repris ton prénom, c’est désormais Laëtitia Larusso. C’est pour montrer que c’est une nouvelle Larusso qui revient ?

Non il y a pas vraiment de nouvelle ou d’ancienne. Je n’ai jamais caché mon prénom. En même temps, je ne renie pas Larusso car je suis fière d’avoir fait ce personnage. Si c’était à refaire, je referais la même chose.

Cet album, il va falloir le défendre sur scène, je sais que tu prépares actuellement tout ça. Tu pourrais nous parler un peu de ce qu’il va y avoir ?

Et bien, il va y avoir mes musiciens, mes danseurs, du show, car c’est ce qu’on privilégie à mort. Je dis que quand les gens se déplacent voir un de tes spectacles ils ont envie de voir quelque chose d’orignal. On fait comme on peut bien sûr, mais il y aura de l’interactivité, je ne veux pas que le public ne soit que simple spectateur. Je veux qu’ils vivent les choses et qu’ils voient une cohérence. Il n’y aura pas la chanteuse devant, les danseurs derrière et encore après les musiciens, pas avec nous. On est au-delà d’une équipe, on est une famille et on partage ça. C’est là où ça devient magique car quand tu partages sur scène les gens le ressentent bien. Ca va être compliqué de te dire comment va être monté le show car j’aime beaucoup faire de surprises (rires). Il y aura des reprises, il y aura évidemment l’éternelle Tu m’oublieras car on ne peut pas y échapper (rire). Je garantis un moment de détente sympathique.

Merci beaucoup à Laëtitia Larusso pour sa générosité et sa gentillesse, c’est une artiste adorable. Elle vous a laissé un petit message sur le répondeur du site.

One thought on “Interview : Laëtitia Larusso

  1. Première fois que j’écoute un message et c’est plutôt sympa en fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *