Interview : Pierre Souchon

pierre-souchon-interview-mediateaseur-home

Pierre Souchon a sorti son véritable premier album le 26 janvier dernier. Cet opus intitulé Piteur’s Friends comprend 10 titres écrits par lui-même mais aussi par Pierre-Dominique Burgaud et son frère Charles Souchon (Alias Ours).

Un album qui ressemble à Pierre, sans trop d’artifices, assez réfléchi et dépouillé. Afin de parler de l’album, Pierre a bien voulu répondre aux questions du Mediateaseur il y a quelques temps.

L’artiste est actuellement en tournée, vous retrouverez les dates en fin d’interview. Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Pierre,

Votre nouvel album Piteur’s Friends vient de sortir, êtes-vous content de l’accueil ?

Oui l’album est sorti il y a 3 semaines, et je suis très content de l’accueil, les gens sont vraiment sympas. Il se dit un peu les mêmes choses, il n’y a pas 25 sons de cloches différents donc ça me réconforte dans le fait que les gens pensent ce qu’ils disent.

Combien de temps de travail a-t-il fallu pour cet album ?

J’ai fait un premier album solo en 2004 et, au moment de le sortir, j’ai été victime d’une restructuration de maison de disques. On travaille avec des gens et c’est un travail d’aventure humaine, donc avec ça j’ai eu du mal à mettre la lumière sur mon premier album. Depuis 2 ans je travaille vraiment à 100% là-dessus.

D’où sont venues vos inspirations ?

Là, je voulais faire un disque qui me ressemble beaucoup, on dit souvent ça, mais je voulais montrer plus que mes chansons, et me montrer moi, comme je suis dans la vie.  J’aime la dérision, l’humour anglais, l’esprit d’Edouard Baer, et je voulais montrer ce côté de moi. L’inspiration est venue toute seule, en faisant mes maquettes, en essayant de trouver les mots pour que ca me ressemble. Après c’est aussi en regardant la télévision, en sortant. C’est souvent les mêmes thèmes et pour être original il faut trouver l’angle. Donc moi j’ai beaucoup travaillé sur les angles.

Le fait aussi de jouer beaucoup d’instruments vous-même, c’est toujours pour l’envie de vous investir à fond ?

Oui, en fait en faisant des chansons on cherche des idées, moi beaucoup la nuit dans mon appartement, ça a donné quelques petits accidents et je ne voulais pas les refaire. On a gardé beaucoup des maquettes, et je me suis entouré de très peu de gens. Uniquement de Régis et Karim avec qui j’ai réalisé l’album. Je trouvais ça bien de ne pas faire venir beaucoup de musiciens et de technique. Le fait de m’investir beaucoup dans les instruments, c’est quelque chose qui me ressemblait.

C’est quelque chose que l’on retrouve sur scène, cette approche ?

Oui, parce qu’on respecte ce qu’on a écrit, et on rejoue ça sur scène. Sur scène, je suis juste accompagné d’une fille, que j’appelle la fée, car elle joue de nombreux instruments. C’est une formule assez dépouillée qui passe plutôt bien car j’ai tout composé piano voix ou guitare voix. On peut faire quelque chose de très dépouillé sur scène. 

piteurs-friends-cover

Merci à Pierre de m’avoir accordé un peu de temps pour parler de Piteur’s Friends, toujours disponible dans les bacs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *