Interview : Jean-Claude Dreyfus

jean-claude-dreyfus-interview-mediateaseur-home

Dimanche soir aura lieu sur France 2 la cérémonie des Molières 2010 qui fêtera le théâtre comme il se doit. Parmi les nominés pour le meilleur acteur se trouve l’acteur Jean-Claude Dreyfus pour son rôle de Marie-Pierre dans le spectacle Le mardi à Monoprix.

Depuis quelque temps, chaque mardi, Marie-Pierre s’occupe de son père. Elle passe la journée avec lui. Ils causent un peu, de tout, de rien.  D’aujourd’hui et puis d’hier. D’avant. Le mardi, Marie-Pierre et son père, vont à Monoprix. Ils ont leurs petites habitudes. On les connait ici. On les regarde. On regarde Marie-Pierre surtout. Elle est belle, Marie-Pierre. Elle est grande. On ne voit qu’elle. Avant, il y a de ça du temps, Marie-Pierre, son nom c’était Jean-Pierre.

Afin de parler de cette pièce et de sa nomination aux Molières, j’ai eu le grand plaisir de m’entretenir avec Jean-Claude Dreyfus. Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Jean-Claude,

Pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivé sur ce projet ?

Je suis arrivé par le biais de Mousson d’été c’était il y a 2 ans et demi, on m’a demandé de venir lire le texte. Je suis venu le faire et ça à beaucoup plu au public et à moi. Suite à ça on a voulu mettre le texte en espace pour les Moussons sur l’eau qui se font l’été, c’est sur un bateau sur la Moselle. On a fait une douzaine de représentations et on a même dû refuser du monde. On a ensuite fait une autre séance dans une salle de 700 personnes. Micheline et Lucien Attoun sont venus nous voir et nous ont proposé de venir se produire au Théâtre ouvert à Paris. On était en résidence au Havre pour répéter, on a commencé là-bas avant de faire une tournée et de jouer à Paris. Voilà la genèse de tout ça.

Vous n’avez eu aucun problème pour vous travestir pour ce rôle ?

Alors ce n’est pas la première fois car j’ai fait un spectacle durant 7 ans qui s’appelait La grande Eugène en travesti. C’était la première fois et j’ai joué aussi dans La Nonna. Finalement un acteur dès qu’il joue il se travestit un peu, la seule différence avec le rôle de Marie-Pierre c’est que c’est plus qu’une transformation, là je joue une vraie femme. C’est la première fois d’ailleurs que j’ai une poitrine et les autres accessoires, j’essaye de passer de l’autre côté du miroir.

C’est une sorte de défi que vous vous mettez à chaque fois ?

C’est aussi un plaisir, je pense que ce métier est fait pour bouleverser les gens, les faire rire et qu’à chaque fois c’est un défi de réussir ça. Après un défi personnel je ne sais pas, j’ai la chance de faire ce que je veux et je touche du bois pour que ça continue.

Vous êtes  nominé une nouvelle fois aux Molières, quel effet cela vous fait ?

C’est donc la 3ème fois, j’espère que cette fois ils vont me l’offrir (rires). Ca fait grand plaisir d’être au moins reconnu en étant nominé avec les 4 autres prétendants. Il y a beaucoup de grands acteurs et actrices qui ne l’ont jamais eu, et même si je ne cours pas après les diplômes et autres, quand la profession est avec nous et nous met en valeur, c’est formidable et ça me fait grand plaisir. Si on me l’offre, je serai heureux et je remercierai tous les gens qui m’ont aidé.

Vous allez reprendre cette pièce à la rentrée c’est ça ?

Oui à partir de septembre et ensuite on va refaire une petite tournée.

Vous avez d’autres projets dont nous pourrions parler ?

J’ai quelques projets de cinéma dont je ne peux pas parler car c’est une période difficile pour le cinéma et rien n’est jamais sûr. Le cinéma ce n’est pas simple, quand j’ai fait Delicatessen, Jeunet et Caro avait mis 3 ans à pouvoir monter ce film. Il faut savoir être patient.

les-mardis-a-monoprix-affiche

Encore un grand merci à Jean-Claude Dreyfus pour son temps et sa simplicité. Le Mediateaseur croise les doigts pour ce Molière.

3 thoughts on “Interview : Jean-Claude Dreyfus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *