Interview : Yvette Leglaire

yvette-leglaire-interview-mediateaseur-home

Comment vous dire mon bonheur lorsque j’ai appris que la grande Yvette Leglaire acceptait de répondre à mes questions pour parler, notamment, de la sortie de son DVD. Une telle vedette méritait bien un hommage sur Le Mediateaseur.

Nous sommes revenus un peu sur son histoire et sa carrière, sur le spectacle et sur le DVD. Un entretien très sympathique et très drôle que je vous propose de lire dès à présent.

 

*****

 

Bonjour Yvette,

Pour commencer peut-on se permettre de vous demander votre âge ?

On ne demande plus son âge à une demoiselle. En revanche je suis « rené », du verbe renaitre pas René de Céline Dion, en 2002 pour l’Eurovartovision qui est un concours parodique de l’Eurovision. On m’a demandé d’y chanter, je ne pensais pas revenir un jour sur scène… comme mes consœurs Rina Ketty, Fréhel ou Sheila, je ne pensais plus être en chloroforme… pardon, encore en forme pour chanter. Finalement ça a été un tel triomphe ce soir-là que j’ai eu envie de revenir sur scène.

Vous êtes une chanteuse extravertie, voire ingérable, cela a été facile pour vous de revenir auprès des directeurs de salles ?

Non c’est très compliqué. Mais les gens avaient besoin de quelqu’un comme moi un peu folle, tout comme Brigitte Fontaine ou Christine Lagarde

Vous pensez que justement ce sont pour ces mêmes critères que le public vous aime tant ?

Je ne sais pas, on ne peut pas l’expliquer… Le public m’aime et il me soutient depuis plus de 70 ans ! Surtout les jeunes.

Votre spectacle est sorti en DVD il y a peu de temps. C’est quelque chose que vous attendiez, cet événement ?

Non pas du tout. En fait c’est un cadeau pour le public et moi ça ne m’appartient plus du tout. Ce qui m’importe c’est de chanter et d’avoir le public devant moi. Le DVD c’est autre chose, les gens en font ce qu’ils veulent. Je ne sais pas quand ils le regardent, à qui ils l’offrent, c’est un autre monde et c’est ça qui est extraordinaire. Peut-être font-ils l’amour en me regardant, ou des soirées spéciales. D’autres se sont peut-être engueulés et jetés le DVD d’Yvette Leglaire à la gueule. Peut-être certains ne l’ont jamais acheté, tout est possible.

Ce spectacle est véritablement interactif avec votre public, quel est la part d’improvisation ?

Ca dépend du courant, de la vitesse du vent et de l’âge du capitaine (Bernard Sauvat, c’est hommage). Parfois je parle de gens qui meurt comme Ginette Garcin et personne ne comprend mais ce n’est pas grave, c’est un hommage.

Il y a des choses qui ont changé depuis le début que ce soit en mise en scène ou en choix des chansons ?

Oui, il y a des gens qui viennent maintenant et qui me disent « on est venus, il y a 2 ans et ça n’a plus rien à voir ». Les chansons changent et l’actualité aussi, mais moi non, je suis toujours la même, vieille et moche.

Vous jouez dans des petites salles et vous êtes proche de votre public. Auriez-vous envie de jouer dans des plus grandes salles ou vous auriez peur de perdre cette complicité ?

Ca dépend aussi des salles car l’Olympia est une grande salle mais on est très complice avec le public. Je l’ai fait 3 fois. La Cigale aussi est très  proche, la fourmi moins. Chaque personne du public doit penser que je ne chante que pour elle, c’est plus difficile quand il y en a 2000 mais c’est un travail, avec le regard surtout. Parfois j’en perds même au Point Virgule quand la salle est pleine, mais il faut essayer de donner à chacun une petite étincelle d’Yvette Leglaire ou un petit crachat.

Une grande partie du public, qui ne vous connaissez pas avant, vous a découverte dans l’émission Incroyable Talent. Avez-vous senti qu’il y a eu un avant et un après ?

Ah oui oui, le Point Virgule s’est rempli pendant 2 mois, tout le monde voulait venir et savoir qui était cette Yvette Leglaire, sauf ceux qui m’avaient connu dans les années 30/40/50 mais à cause de la canicule, il n’en restait plus beaucoup. Et puis la jeunesse s’intéressait complètement à moi, j’étais un peu la nouvelle Mylène Farmer ou Madonna. D’ailleurs Lady Gaga m’a tout pris que ce soit tenue ou maquillage, comme à l’époque Line Renaud, mais on ne va pas être méchante.

Pour terminer, est-ce qu’Yvette Leglaire aime certains artistes dits de la nouvelle génération ?

J’ai tellement de souvenirs et de gens que j’aime sur mon disque dur qu’il n’y a pas trop de place pour les nouveautés. Je reste surtout sur les artistes que j’aime, par exemple je n’ai toujours pas l’intégrale de Patricia Lavila donc j’ai encore des chansons d’elle à découvrir ou de Vicky Leandros. Dans ce peu de place, il y a par exemple Coeur de Pirate.

dvd-yvette-leglaire-cover

Merci encore à Yvette Leglaire, la magnifique, pour cette interview totalement folle, à son image. Au plaisir qu’elle nous accorde une nouvelle interview pour fêter ses autres 75 ans de carrière à venir.

25 thoughts on “Interview : Yvette Leglaire

  1. Yvette Leglaire est remontée sur scène à l’occasion de l’Eurovartovision en 2002. Dommage que cela ne passe pas à la télévision .
    ;D

  2. L’Eurovartovision bien sur ! Avec la sublime chanson de Lennie Kuhr « Trobadour »

  3. l’eurovartovision, c’est évident, et quand t’est ce que sa passera à la télé ?? que l’on puisse s’amuser et rire et aussi découvrir d’autre super artistes ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *