Interview : Thierry Frémont

thierry-fremont-interview-mediateaseur-home

Ce soir sera diffusé sur Arte le téléfilm La Vénitienne, une fiction policière avec Thierry Frémont dans le rôle principal de l’inspecteur Masselot.

Le Mediateaseur a eu le plaisir de visionner cette œuvre très originale qui mélange histoire de la résistance et politique actuelle. Pas de course poursuites ou d’explosion mais une histoire qui donne une grande place aux personnages et à leurs ressentiments.

Afin de parler un peu de ce programme, Thierry Frémont a accepté de répondre à mes questions.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour Thierry,

Vous incarnez l’inspecteur Masselot dans la fiction La Vénitienne. Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce projet ?

Je trouvais que c’était intéressant de raconter cette espèce de parallélisme et de double résistance dans l’histoire, l’une qui se passe durant la seconde guerre mondiale, et l’une de nos jours. Et puis ce flic qui essaye de résister contre le système, et qui dit résister, dit souvent le payer le prix fort. Ce qui m’intéressait c’était ça, flic qui derrière son air décontracté est en fait un très grand professionnel et intègre.

Vous avez fait des rencontres pour préparer ce rôle ?

Pour la préparation oui, on a passé 2/3 jours au Quai des Orfèvres avec la Brigade Criminelle, pour savoir comment se passait leur collaboration dans leurs bureaux. Comment la hiérarchie se présentait. On a pris le temps de savoir comment s’organisait les équipes et les rapports humains, c’était important d’ailleurs.

Comment s’est passé le tournage sous la direction de la réalisatrice Saara Saarela ?

Moi ce que j’aimais, c’était justement qu’ils aient contacté une réalisatrice étrangère (Saara Saarela est Finlandaise NDLR) car c’était bien que ce soit une personne de l’étranger qui apporte son regard sur l’histoire française. Elle a su amener ce regard sur les gens en questionnement. Souvent les réalisateurs français ont peur des silences, et elle, elle a su vraiment bien les filmer. Car qui dit silence, ne dit pas qu’il ne se passe rien, au contraire, on sent bien le bouillonnement intérieur de ce Masselot. Elle avait une très bonne écoute pour les acteurs.

La Vénitienne est un unitaire, aimeriez-vous un jour trouver ce style de rôle de manière récurrente ?

Non je ne cherche vraiment pas de récurent. Moi j’aime bien les fictions que ce soit au cinéma ou à la télévision et je choisi ce que j’aime.

Vous avez eu comme partenaire le regretté Laurent Terzieff, avez-vous un petit mot à dire sur cette collaboration ?

Personnellement j’étais très très heureux de partager ces quelques jours de tournage que l’on a eus ensemble. C’était un homme de théâtre que je respectais énormément et c’est toujours bien de rencontrer de grands partenaires. C’était un homme d’une grande humilité avec qui j’ai pris plaisir à travailler.

 

 *****

 

Merci encore à Thierry Frémont d’avoir pris un peu de temps pour nous présenter La Vénitienne. Le Mediateaseur vous le conseille, et pour le regarder et bien cela se passe ce soir à 20h35 sur ARTE.

One thought on “Interview : Thierry Frémont

  1. Merci Mathieu, j’ai passé une très bon moment hier avec ce téléfilm 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *