Interview : Olivier Schultheis

olivier-schultheis-interview-mediateaseur-home

Olivier Schultheis, certains ont entendu ce nom pour la première fois dans le programme Nouvelle Star, émission dans laquelle il était le chef d’orchestre.

Cette année, c’est comme jury qu’il officie à la télévision dans X-Factor. Aux côtés de Christophe Willem, Véronic Dicaire et Henri Padovani, il coache ses candidates (à savoir les filles de moins de 25 ans) avec ténacité et un caractère bien marqué.

Pour savoir comment il est arrivé de « l’autre côté » du plateau, connaître son avis sur les autres membres du jury et l’émission, et découvrir sa méthode de travail, Olivier Schultheis a accepté de répondre à nos questions.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Olivier,

Pour commencer cette interview, pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivé dans le jury de X-Factor ?

Alors, j’ai été très très surpris qu’on me propose ça parce que ça ne m’avait même pas effleuré. Quand on m’a contacté, en fait je pensais que c’était encore pour m’occuper de ce qui était musical et tout ça, et j’étais parti pour dire que ce n’était pas la bonne année pour moi. J’avais d’autres projets. Et c’est le producteur, qui est un ami de longue date, qui m’a dit qu’il aimerait vraiment m’avoir dans l’émission. Moi, je n’avais jamais fait de télé, en plus j’ai beaucoup de mal avec tout ce qui est photo etc… je suis quelqu’un d’assez discret. Et le producteur m’a dit que ça allait être une psychothérapie pour moi. Là, je leur ai demandé environ un mois de réflexion, j’y ai bien réfléchi et les gens qui s’occupent de l’émission ce sont des gens que je connais car on a travaillé ensemble sur Nouvelle star, des gens que j’aime bien et de confiance donc voilà. Mais ça a été assez long pour prendre ma décision dans un sens ou dans un autre.

Outre Christophe Willem, connaissiez-vous déjà les autres membres du jury avant ?

Non pas du tout, je ne connaissais pas Henry, ni Véronic. Et je vais vous dire honnêtement, car je pense avoir commencé à prouver que je dis toujours ce que je pense, c’était franchement une belle rencontre et on s’est bien amusés. Et quand on s’est quittés entre la province et les primes, il s’est passé quand même pas mal de temps et on se parlait pratiquement tous les jours. Il s’est passé vraiment quelque chose de fort humainement pendant les castings.

En revanche durant les auditions et les primes, il y a tout de même beaucoup de tensions entre vous.

En effet on est, je pense, tous dans notre style des gens passionnés et quand on n’est pas d’accord ou qu’il y a de la mauvaise fois (rires), en effet ça peut monter très haut. Pour faire un parallèle, mais toute proportion gardée car nous, nous faisons une émission de divertissement, mais c’est comme lors d’un diner entre amis où l’on parle politique, souvent le ton monte rapidement. Et puis on essaye de trouver notre place, nous sommes 4 personnalités fortes et nous n’avons pas l’habitude de se faire un peu malmener comme ça (rires). Moi, ça ne me pose pas de problème car j’aime les autres jurés humainement, mais après lorsque l’on parle production musicale on a chacun sa direction, moi je suis plutôt direct, Henry aime beaucoup faire de la provocation. Mais au final il n’y a jamais rien de grave (rires).

Parlons-en des primes, on vous a vu énervé mardi dernier lors de l’élimination de Bérénice, ça va un peu mieux ?

Il y a un moment où je sais que c’est une émission de télé, mais il y a un décalage entre une émission de télé musicale et le monde de la musique. D’après ce que je sais, mais sans être dans le secret des Dieux, beaucoup de gens qui envoient des SMS sont des jeunes filles entre 15 et 20 ans. Donc en effet, une jolie petite gueule de mec, même si ça n’enlève rien à un possible talent, même si moi je ne le ressens sur aucun candidat, ça va aider pour avoir les votes.

Je ne sais pas si vous avez le droit de vous exprimer là-dessus, mais ne devrait-on pas demander au public de revoter après la 2ème chanson de ballotage ?

Il faut bien qu’on serve à quelque chose, nous jury (rires). Et puis vous savez, c’est un format déjà existant avec des règles extrêmement précises et strictes. On a régulièrement des gens qui viennent d’Angleterre pour voir que tout se passe bien donc il y a une règle, elle est ce qu’elle est, et on doit faire avec. Moi, ça ne me dérange pas que ça se passe comme ça.

Il vous reste à présent 2 candidates en lice, Sarah et Marina, vous allez redoubler de travail avec elles ou garder le même rythme ?

Redoubler de travail, ça serait difficile car vraiment on travaille énormément. Moi, le lendemain du prime, après être rentré à 1h30 du matin, à 9h je suis dans un taxi pour aller les faire répéter. Donc redoubler de travail, ça va être compliqué, mais de toute manière que ce soit avec 3, 2 ou une, je passerai le temps qu’il faut pour que ce soit le mieux possible. En tout cas, je tire toujours des enseignements de cette aventure pour leur « après X-Factor » donc moi je vais aller souvent sur des essais, quitte à me tromper ou que ça ne leur convienne pas. Pour, comme ça, essayer de cerner leur univers, et qu’en sortant de l’émission, si elles ont des propositions d’albums ou de concerts, qu’elles puissent dire clairement « ça c’est pour moi » et « ça c’est pas pour moi ».

Vous pourriez nous donner une petite info sur ce que l’on va voir demain dans l’émission concernant vos candidates ?

Alors je ne crois pas avoir le droit de vous dire exactement ce que sont les titres. Une info à propos de Marina, c’est un gros risque et j’ai assez peur, la semaine dernière on a fait quelque chose de plus intérieur, on va dire, et là, elle a besoin de se rendre compte qu’elle peut utiliser l’espace. Demain elle va devoir se déplacer, il va y avoir une chorégraphie et un peu de spectacle car elle a du talent pour faire ça.

Et Sarah ça va être un peu pareil, elle a besoin d’être vraiment elle-même, c’est une show-girl et elle voulait faire quelque chose où elle allait danser et chanter en même temps. Ca va vraiment être une semaine pour les 2 sur la prise de pouvoir sur la scène.

 

*****

 

Le Mediateaseur remercie beaucoup Olivier Schultheis de nous avoir accordé un peu de temps dans un agenda assez chargé et pour cette interview sincère et sans langue de bois. Vous pouvez le retrouver demain soir dès 20h45 sur M6 pour le 4ème prime d’X-Factor.

One thought on “Interview : Olivier Schultheis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *