Interview : « Dracula »

interview-dracula-home

Après Anaïs Delva (ici), nous vous proposons aujourd’hui l’interview de 3 des membres du casting de la troupe de Dracula, l’amour plus fort que la mort.

C’est lors d’une journée promo marathon pour eux que j’ai rencontré Ginie Line (Satine), Grégory Deck (Sorci) et Florent Torres (L’ange). Un moment très agréable et détendu durant lequel nous avons beaucoup ri et bien évidemment discuté du spectacle.

Nous vous laissons découvrir cet entretien ci-dessous.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour tous les 3,

Vous faites partie du casting du nouveau spectacle Dracula, l’amour plus fort que la mort, pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivé sur ce projet ?

Ginie Line : Alors moi je suis arrivée par casting tout bêtement. Je ne vais pas te cacher que même si je connaissais Kamel Ouali, j’ai passé un casting comme tout le monde. J’avais été mise au courant je ne sais plus trop comment et j’ai appelé Bruno Berberes, le grand directeur de casting et je lui ai demandé si je pouvais faire un essai. On m’a donné un lieu, une heure, un jour, je suis arrivée comme une novice et ça s’est bien passé.

Grégory Deck : Alors moi, j’ai terminé une école de musique sur un cursus de 2 ans en juin et j’avais laissé des vidéos de moi sur Facebook. L’équipe de casting de Bruno Berberes, à savoir Alexandre Esteban, m’a contacté pour me dire que mon profil les intéressait. Je l’ai donc recontacté et je me suis rendu aux auditions, et comme pour Ginie, ça l’a fait (rires).

Florent Torres : Moi, on m’a proposé d’envoyer une vidéo donc je l’ai fait et Bruno Berberes m’a contacté en me disant de venir sur Paris pour tenter les auditions et ça s’est bien terminé. J’ai été sélectionné parmi les derniers pour les essais studio et de là j’ai été pris.

Vous avez auditionné directement pour les rôles que vous avez aujourd’hui ?

Ginie : Moi, j’ai auditionné pour 2 rôles, celui de Poison et de Satine, les 2 vampires.

Grégory : Moi, à la première audition ils m’ont demandé si je me voyais dans un rôle de méchant, donc je savais déjà dans quelle optique j’allais.

Florent : Moi, à la base j’étais sur le rôle de Jonathan, donc j’ai passé les essais comme ça et à la fin, on m’a trouvé trop jeune pour assumer ce rôle, du coup Kamel a créé le rôle de l’ange que j’ai aujourd’hui.

Ginie : En fait, il faut savoir que Kamel a créé 4 rôles pour le spectacle. Il faut savoir que c’est un spectacle un peu particulier parce que les 2 personnages principaux sont des danseurs et ne chantent pas. Il n’y a que Minna qui parle, Dracula ne parle pas et ne chante pas. Donc Kamel a eu l’idée de créer 3 personnages de vampire, comme ça Dracula va pouvoir s’exprimer à travers ces 3 personnages. Il y a la conscience de Dracula, l’émotion de Dracula et l’âme perdue de Dracula. Et il a créé l’ange.

Vous avez eu la possibilité d’apporter des petites idées à vos personnages ?

Ginie : En ce qui nous concerne, pas pour l’instant car nous n’avons pas encore les dialogues. Rien n’est vraiment figé et c’est en finalisation, donc je pense que sur scène, quand on aura les lignes directrices du personnage, on pourra interpréter nos rôles et essayer de trouver des petites choses.

Ce qui veut dire que pour le moment, il n’y a véritablement que les chansons ?

Ginie : Oui, il y a les chansons. Les costumes sont en train d’être fabriqués et on commence les répétitions véritablement le 1er août. Là, on a juste travaillé sur les chansons et puis on a du coaching théâtre avec Philippe Lelièvre parce qu’on en a besoin, il faut être réaliste (rires).

Grégory : Et on a aussi du coaching vocal avec Nathalie Dupuy.

Septembre arrive à grand pas maintenant, j’imagine que vous êtes impatients d’être à la première ?

Grégory : Oui évidemment, mais on est aussi très impatients de commencer les répétitions. Car c’est là que le spectacle se construit. Je pense que les 2 mois de répèt vont être très intenses mais c’est vachement passionnant. Je pense que cette partie-là est super importante et pour ma part je ne pense pas encore vraiment à la première date de septembre.

Florent, tu es le plus jeune de la troupe, la cadence de travail et l’attente du public, tu gères facilement ?

Florent : Oui ça se passe bien. J’ai 20 ans et je suis un peu jeune mais tout se passe bien. C’est ma première grosse expérience et c’est très enrichissant.

Toi Ginie, retravailler avec Kamel Ouali, tu as foncé les yeux fermés ?

Ginie : Ah bien oui, tu penses. J’ai travaillé avec Kamel pendant 3 ans (sur Les 10 commandements NDLR) donc je sais ce qu’il est, ce qu’il vaut, ce qu’il peut donner, quels sont ses idées folles. Et je ne me suis pas trompée car là, il a encore voulu aller plus loin avec des effets en 3D, de la magie, c’est un vrai show très visuel.

Grégory, Anaïs m’avait dit en interview que c’était beaucoup de pression de devoir soutenir le 1er single. Toi, tu interprètes le second titre En Transe… Ylvanie, c’est le même poids sur les épaules ?

Grégory : Même si c’est le second single ça reste le tout premier pour moi (rires), donc ça reste assez stressant. Quand on a un single, on a vraiment en charge de représenter toute la troupe. Ca met beaucoup de responsabilité et elle est à ce niveau-là la pression. J’essaye de faire les choses bien et je sais que le prochain single, ça sera pareil pour celle ou celui qui l’aura.

dracula-logo

Le Mediateaseur remercie encore une fois ces 3 artistes très naturels et sympathiques. Puisque nous parlons de prochain single, nous pouvons déjà vous informer qu’il s’agira du titre Encore interprété par Julien Loko, alias Jonathan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *