Interview : Meltones

meltones-interview-mediateaseur-home

Aujourd’hui, petit zoom sur le groupe Meltones dont le premier album Nearly Colored sortira ce lundi dans les bacs.

Après un premier EP sorti en janvier, Thomas (chant et basse), Etienne (batterie), Pierre et Daniel (guitares) font le grand saut avec l’album et les concerts qui vont avec. Certains d’entre vous doivent déjà les connaitre, d’autres pas, j’espère que l’entretien que le groupe m’a accordé vous donnera envie de découvrir leur univers musical.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour les gars,

Pour commencer cette interview, est-ce que vous pourriez présenter un peu le groupe en quelques lignes ?

Nous sommes une bande de potes qui avons formé un groupe il y a quelques années quand nous étions au collège. Il y en avait qui faisaient de la musique avant, d’autres qui s’y sont mis pour le groupe. On a commencé à 13/14 ans et quand on a eu 17/18 ans c’est devenu un peu plus sérieux, on avait des compos solides et on est entrés dans le label MyMajorCompany et depuis tout se passe bien. On a enregistré l’album et là il sort le 6 juin.

Il y a des chanteurs ou groupes qui vous ont influencés ou donnés envie de faire de la musique ?

Oui plein, c’est parce qu’on écoutait notamment Blink182 qu’on a fait de la musique, après en influences il y a aussi Les Beatles, Led Zeppelin, beaucoup de groupes qui ont marqué toute notre jeunesse. Ce n’est pas forcément ce que les gens de notre âge écoutaient mais nous c’est vraiment ce qui nous plaisait et ce qui nous fait vibrer. C’est d’ailleurs par des reprises de ces groupes-là qu’on a commencé à faire de la musique ensemble.

Comment travaillez-vous vos titres en étant 4 ?

Parfois Thomas se ramène avec un riff qu’on travaille, il n’y a vraiment pas de méthode de travail défini, quand quelqu’un a une mélodie, on en parle tous et après ça se passe bien ou mal mais on s’écoute.

Et pareil pour les textes ?

Les textes c’est toujours Thomas. On y apporte quelques petites retouches parfois mais quand il y a un souci en général Thomas s’en rend compte lui-même assez vite. C’est assez démocratique comme méthode de travail dans le groupe, personne n’impose quoi que ce soit.  

Vous êtes français, vous chantez en anglais, pourquoi ce choix ?

Par rapport aux groupes essentiellement anglophones qu’on écoutait c’est venu tout naturellement de chanter en anglais. On ne se voyait pas en français, on a essayé de faire quelques petites choses dans notre langue mais ça n’a vraiment pas marché. Mais même en anglais j’essaye d’écrire des belles paroles.

Votre tout premier album va sortir lundi prochain, comment vous sentez-vous ?

On est super impatients, un peu stressés et plus ça approche, plus on commence à sentir la pression. Mais on est comme des gamins vraiment, en plus il va y avoir une série de live pour accompagner la sortie donc on est vraiment excités. Il y a 2 semaines on n’y pensait pas du tout, on a un peu de mal à se rendre compte car ça fait un petit moment qu’on l’a, l’album, et maintenant qu’il sort, on est contents.

On parle de live, il y a déjà beaucoup de dates de prévues ?

On a un tourneur depuis à peu près 2 mois et lui il met en place des concerts. Cet été, on va commencer à bouger avec pas mal de petites dates et puis il y aura une tournée à la rentrée vers octobre / novembre. La scène, on l’attend depuis longtemps donc on est impatients.

Vous vous êtes déjà produits devant du public. Vous avez retravaillé vos morceaux pour l’occasion ?

Ah oui ça n’a rien à voir, on a modifié beaucoup de choses. Ca nous a fait plaisir de retoucher nos compositions et puis pour le public aussi, les gens ne viennent pas pour écouter l’album. On a fait aussi un peu de programmation avec des petits synthés etc… car on ne voulait pas prendre de membres supplémentaires mais rester dans l’ambiance de l’album.

meltones-nearly-colored-cover

Le Mediateaseur remercie encore les Meltones pour leur temps et leur décontraction. Le clip du premier extrait Don’t Stop Breathing sera bientôt disponible et nous ne manquerons pas de vous le diffuser.

Si vous voulez voir le groupe sur scène, il sera notamment sur scène à Paris le 17 juin aux Plages du Glazart et le 21 juin ils feront partie du plateau FNAC fête de la musique à Valence (26).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *