Interview : Legran Bemba-Debert

Nous vous avons chroniqué ici le spectacle Princes et Princesses qui se joue actuellement au Théâtre Marigny.

Devant le résultat plus qu’agréable de cette adaptation sur les planches du conte de Michel Ocelot, nous avons eu envie de poser quelques questions à Legran Bemba-Debert, le metteur en scène. Celui-ci a accepté en toute simplicité de nous parler du travail effectué et de sa rencontre avec le conteur/réalisateur.

Un entretien à lire ci-dessous dans son intégralité.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour Legran,

Vous êtes le metteur en scène du spectacle Princes et Princesses, adaptation scénique du conte de Michel Ocelot. Ce n’est pas la première fois que vous travaillé avec lui, pouvez-vous nous dire pour commencer comment vous êtes entré dans l’univers du cinéaste ?

Je suis entré dans l’univers de Michel Ocelot en janvier 2007, lors de l’audition de Kirikou, le spectacle car il était présent dans la salle.  En fait c’est un film d’animation que j’ai découvert un mois avant l’audition. C’est assez drôle car j’ai découvert ce film par le biais de mon fils qui regardait le film en boucle. Pendant un mois, j’ai découvert le film et les textes se sont enregistrés inconsciemment dans ma tête et du coup je me suis présenté à l’audition lorsque j’ai vu que l’on cherchait un acteur pour jouer le personnage sur scène. C’est là que l’aventure commence car j’ai été rappelé pour faire un autre passage et j’ai eu le rôle. Puis ensuite Michel Ocelot me contacte 2 mois avant le début des répétitions pour me dire que la fille de Björk aime beaucoup Kirikou et que du coup la chanteuse lui a demandé de  réaliser son clip. Et Michel Ocelot a accepté en disant à Björk qu’il allait carrément mettre le personnage de Kirikou dans le clip et m’a demandé à son tour si je voulais danser et chorégraphier le clip de Björk. Et j’ai également été la voix du garçon Tam-Tam dans Les contes de la nuit donc Michel et moi nous sommes très liés et notre relation est très forte.

Ce spectacle que vous proposez actuellement, c’est vous qui avez eu l’idée de sa création ?

Oui, je suis l’initiateur du projet. A la base, je voulais monter un spectacle de qualité pour enfants, c’était mon premier souhait, parce que je trouve que l’on ne se prend pas assez la tête pour les spectacles pour jeunes et que souvent on prend les enfants pour des « idiots ». Je voulais leur faire comprendre quelque chose de simple tout en les faisant rêver et avec des histoires qui touchent.

Et Michel Ocelot a accepté facilement le projet lorsque vous lui avez présenté ?

Oui, ça faisait un moment que je lui demandais d’adapter un spectacle sur scène, car je voulais vraiment faire un spectacle beau aussi. Et il m’a juste dit qu’il y a quelques années une association avait adapté La Princesse des diamants sous forme de théâtre, et que pour lui ses écrits étaient adaptables sans forcément des choses à réécrire. Donc je me suis lancé dans l’aventure dès qu’il a dit oui.

Princes et Princesses est une œuvre de 6 contes au total, il y en seulement 4 adaptés dans ce spectacle, pourquoi justement ces 4-là ?

J’ai choisi les contes qui étaient les plus adaptables sur scène car il y avait un peu de danse, un peu de mouvements, pour faire un spectacle vivant. Il y a par exemple L’africaine qui danse, et qui, à la base d’ailleurs, n’est pas un conte africain mais européen que j’ai adapté moi, avec l’accord de Michel, pour lui donner plus de rythme.  La vieille dame et le voleur, pareil, c’est un conte de 8 minutes, le plus court de tous, et je n’aurais pas pu le présenter sur scène tel quel donc je l’ai découpé pour en faire un fil rouge qui permet de raconter les autres contes.

Outre l’histoire, nous avons vraiment aimé l’interaction entre les comédiens sur scène et le décor projeté sur l’écran qui est millimétré. Combien de temps avez-vous travaillé avec les comédiens pour obtenir ce résultat ?

Malheureusement peu de temps, à peine 2 semaines avant la première. Ca a été très très court et je vous assure que ce n’était pas gagné. Mais les comédiens sont très bons, ils sont attachés au projet et ils ont aussi senti que j’avais mis toute ma vie dedans et je pense qu’ils ont voulu m’aider aussi. D’eux-mêmes ils ont pris l’initiative de m’aider en travaillant de leur côté car parfois c’était long, il fallait que je chronomètre au millimètre les décors. Car il faut savoir que lorsque la vidéo est lancée, elle ne s’arrête plus donc je suis derrière la scène avec les comédiens pour leur donner les tops d’entrées et de sorties.

Entre votre adaptation et les comédiens, cela donne un vrai spectacle réussi et très agréable qui plaît autant aux petits qu’aux grands, j’imagine que vous êtes content des retours que vous pouvez avoir ?

Je suis très content, c’était mon souhait et mon souhait se réalise. Imaginez c’est comme si vous vouliez la Lune et que d’un seul coup, elle est dans votre chambre. Je suis content que ça fonctionne, que Michel Ocelot m’ait fait confiance et d’avoir fait un spectacle de qualité pour nous, les Français. Souvent, on nous critique en disant qu’en France on n’a pas assez de vigueur, de rage ou que l’on a pas de comédiens pluridisciplinaires, et là je prouve avec ce spectacle que mes comédiens savent tout faire, et je suis très fier que le public reconnaisse le travail de chacun. Le public sort avec le sourire, donc que dire de plus que je suis vraiment content et fier d’avoir présenté ça, en plus dans un théâtre magnifique.

Vous y êtes jusqu’à fin décembre, dans ce  Théâtre Marigny. Vous aimeriez pouvoir partir ensuite en tournée pour présenter ce spectacle en province ?

J’aimerais qu’il fasse le tour du monde tout simplement (rires). Pour le moment, on est programmés jusqu’à fin décembre et je souhaite que l’on soit prolongés et qu’il y ait une tournée en province pour 2012. Et je vais continuer à travailler en post-production pour affiner le spectacle et qu’on puisse vraiment partir avec en Afrique, en Egypte, ou encore en Iran, quand ça sera un peu plus calme. L’idée est que je fais voyager les gens dans le spectacle à travers différents pays, et bien que ce spectacle voyage lui-même pour de vrai dans ces différents pays. On l’a monté aussi de manière simple au niveau technique pour cela, pouvoir le proposer facilement n’importe où.

princes-et-princesses-affiche

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Legran Bemba-Debert pour sa disponibilité et sa gentillesse. C’est un homme passionné par son travail et son projet et qui peut vraiment être fier du résultat. J’espère que cette interview vous aura rendu encore plus curieux du spectacle Princes et Princesses que nous ne pouvons que vous inciter à aller voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *