Interview : Absynthe Minded

absynthe-minded-interview-mediateaseur-home

Parmi les nombreuses sorties musicales ce lundi 17 septembre, figurait As It Ever Was, le nouvel album d’Absynthe Minded.

Pour parler de ce nouvel opus, j’ai eu le plaisir de pouvoir poser quelques questions à Bert Ostyn, le chanteur et initiateur du groupe belge.

Bonne lecture,

 

 *****

 

Bonjour Bert,

Votre nouvel album est dans les bacs depuis quelques jours, comment vous sentez-vous ?

Très bien, on est contents que ça sorte maintenant car il est déjà sorti au Bénélux avant l’été. On va faire une tournée en novembre et c’est le moment pour qu’une majorité de Français fasse connaissance avec nous avant. C’est toujours un bon moment quand ton disque sort.

Avez-vous pris le temps de déjà jeter un œil aux chiffres de vente ?

Non pas vraiment, pour nous le plus important, c’est le live. Mais je suis évidemment quand même intéressé de savoir comment ça va marcher ici. En Belgique, on a eu un disque d’or après 1 semaine, mais c’est chez nous, donc c’est une autre histoire.

La sortie chez nous s’est faite attendre, est-ce parce que même après 4 albums, c’est difficile de sortir en France ?

La sortie est vraiment différente selon les pays, là ça sort en France, en Allemagne, en Espagne et il est sorti avant l’été au Bénélux et en Suisse. On parle aussi de la Scandinavie. Moi, j’aimerais que ce soit le même jour partout mais ce n’est pas toujours faisable, je ne sais pas comment les maisons de disques l’expliquent et je m’en fous, on fait avec.

Comment avez-vous travaillés ce nouvel album ?

L’album, c’est vraiment l’effort d’un groupe. Toutes les chansons démarrent avec moi à la guitare à la maison et ma voix. Après, je les propose, tout le monde a un esprit expérimental pour essayer différents instruments. C’est notre 5ème album, donc on se fait vraiment confiance. Mais c’est moi qui vais essayer de garder l’idée originale du contenu, et on fait les arrangements ensemble. On travaille beaucoup avant le studio, et quand on y est, le but est vraiment de s’amuser avec nos chansons et d’être dynamiques.

Est-ce facile de toujours se renouveler pour un 5ème album ?

Je pense vraiment qu’on a réussi à ce que nos disques soient différents. Là aussi, on a pris une nouvelle direction. Je dirais que l’album précédent, éponyme, était plutôt introverti et maintenant notre son est plus large. C’est plutôt des sentiments universels que j’essaye de toucher. Il y aussi un peu moins de jazz et beaucoup plus de rock, et des synthés qui sont introduits pour la première fois comme nouveau son.

Ce disque est porté par le single Space (que nous vous diffusions ici) qui est assez largement diffusé, j’imagine que vous êtes content de l’accueil ?

Oui, c’est important, la radio pour nous. Ici, en France, on a toujours eu un accueil chaleureux, et les radios jouent notre chanson. Ca nous change car dans d’autres pays ce n’est presque pas possible comme en Allemagne. Ici, il y a plein de styles différents de radio, et c’est impressionnant pour nous, car on peut toucher un plus grand public. J’adore la radio, en plus je l’écoutais beaucoup quand j’étais petit, c’est le moment où tu peux vraiment faire connaissance avec un nouveau son, un nouveau groupe, un nouveau style de musique, c’est très important.

La prochaine étape sera présenter l’album sur scène. Pour donner envie à ceux qui ne vous ont pas encore vus, ça ressemble à quoi Absynthe Minded  en concert ?

On essaye de jouer un peu toute notre œuvre, même si là, le focus ; ce sont nos derniers morceaux. Les concerts sont dynamiques,  énergiques, intenses avec beaucoup d’instruments sur scène. Le but est que tout le monde rentre à la maison en se disant qu’ils ont vu quelque chose d’original et un show sympa.

as-it-ever-was-cover

On espère que cela vous donnera envie d’aller à la rencontre d’Absynthe Minded lors de leur tournée française (Les dates sont consultables ici)

Le Mediateaseur remercie encore Bert Ostyn pour sa gentillesse et sa disponibilité. L’album As It Ever Was est dans les bacs, n’hésitez pas à l’écouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *