Interview : Jean-Luc Bideau

jean-luc-bideau-interview-mediateaseur-home

Après un très bon démarrage la semaine dernière, la série Ainsi soient-ils que nous vous présentions ici va dévoiler 2 nouveaux épisodes ce soir sur ARTE.

Et comme nous vous l’annoncions, nous avons eu le plaisir de poser quelques questions sur la série au grand Jean-Luc Bideau qui y interprète le Père Fromenger, responsable du séminaire des Capucins.

Bonne lecture,

 

*****

 

 Bonjour Monsieur Bideau,

Vous tenez le rôle du Père Fromenger dans la série Ainsi soient-ils sur ARTE, pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivé sur ce projet ?

D’un façon totalement accidentelle. Un assistant des téléfilms de Maigret qui s’appelle Rodolphe Tissot, et avec qui on avait sympathisé, m’a téléphoné un jour en me disant « j’ai un projet mais qui n’est pas trop dans ce qu’on souhaite que tu fasses ». Vous savez que les producteurs français ont tendance à classer. Rodolphe Tissot a donc parlé avec le producteur Bruno Nahon, jeune, plein d’entrain, qui m’a imploré de lire 4 lignes, ce que je déteste faire. Et les 4 lignes ont suffit pour convaincre le producteur et ARTE. Et voilà.

Afin de mieux vous glisser dans la peau du personnage avais-vous rencontrés des hommes d’église ?

Non, ça je ne fais pas. Plus je regarde quelqu’un qui fait partie d’un métier, plus je vais copier. J’aime bien créer. Je me suis dit, bon je suis responsable d’un couvent, le texte est là, en plus ils ont bien bossé depuis 2/3 ans dessus, donc je me glissais facilement dans ce personnage. Sauf pour ce qui est de faire la messe. Je ne sais pas comment ça se passe car je suis protestant donc on m’a donné quelques conseils, mais sinon je ne peux pas regarder quelqu’un et faire pareil.

Avez-vous apporté quelques idées à votre personnage par rapport à ce qui était écrit ?

Non je me suis vraiment glissé là-dedans. On m’a mis la croix et la chasuble, et tout ça s’est fait si j’ose dire naturellement.

C’est une série au ton irrévérencieux qui est presque un risque pour la chaîne, êtes-vous impatient de la diffusion ?

Alors je n’en ai vu que 2 épisodes et j’ai trouvé ça assez bien fait. Ca collait bien mais je n’en ai pas vu plus, je déteste me voir alors que quand j’étais tout jeune j’aimais beaucoup, mais cela m’a quitté. J’ai lu énormément de bons articles notamment en Suisse où la série a été diffusée avant la France. Cela ne fera pas TF1 comme on dit, mais je pense que cela va intéresser plus d’une personne.  ARTE a été très courageux en sortant ça car ça peut créer, pas une polémique, mais se dire qu’il y a un vrai problème du côté de cette hiérarchie cléricale.  Même si on va toucher, hélas, un public un peu plus curieux et moins large que sur d’autres chaines.

ainsi-soient-ils-photo-promo

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Jean-Luc Bideau d’avoir pris le temps de nous répondre. La série Ainsi-soient-ils c’est actuellement tous les jeudis soir sur ARTE à 20h50.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *