Interview : Mutine

mutine-interview-mediateaseur-home

Il y a quelques jours nous avons lancé ici un concours Mutine pour vous faire gagner l’un des 5 singles de Pose tes mains dédicacés.

A l’occasion de la sortie de ce deuxième single, j’ai eu le plaisir de rencontrer Manon et Silvio pour parler des singles et de l’album à venir. Un entretien très décontracté et sympathique réalisé à l’Hôtel O.

 

*****

 

Bonjour tous les 2,

On se voit aujourd’hui à l’occasion de la sortie de Pose tes mains votre nouveau single, êtes-vous content de son accueil ?

Manon : Oui très heureux de l’accueil

Silvio : On a la chance de recevoir de nombreux messages d’encouragement des gens qui nous suivent sur Internet et de nouvelles personnes qui viennent nous rejoindre donc on est très flattés.

Ce deuxième titre est beaucoup plus posé que Fille ou garçon, était-ce pour dire « on sait aussi faire ça » ?

Manon : Non en aucun cas ça n’a été un calcul. C’est juste une chanson d’amour donc on avait envie de la faire plus douce.

Silvio : Oui le texte demandait quelque chose de plus posé, de plus mélodique et de plus intime.

Ce single possède son clip très sympathique, est-ce que vous vous impliquez dans l’univers visuel de Mutine ?

Silvio : Oui bien sûr. Par exemple pour Pose tes mains on cherchait une pochette pour le single, et il faut savoir que dans la communauté des gens qui nous suivent, qu’on appelle La mutinerie, il y a des graphistes qui, de leurs initiatives, font eux-mêmes des covers avec nos photos. Et la cover officielle de Pose tes mains c’est une illustration qu’on a choisit du travail d’un fan de Mutine qui l’avait posté sur Facebook.

Manon : Elle sortait du lot et on s’est dit c’est ce qu’il nous faut. La personne a su capter ce qu’il fallait selon nous pour ce morceau-là donc ça nous a fait plaisir. On s’implique énormément dans l’image de Mutine car un projet pop il faut faire attention à l’image et c’est intéressant en plus.

Ces singles annoncent un album à venir, où en est-il aujourd’hui ?

Silvio : Il est quasiment fini. Après, premièrement c’est de la pop, donc on a envie d’être au plus près de ce qu’on aime, et comme la pop change tout le temps, il y a des chansons qu’on a fait il y a un an et demi qui ne sont peut-être plus forcement d’actualité pour nous aujourd’hui. Là on a une dizaine de chansons mais sur les 6 prochains ont est susceptibles d’en rajouter ou d’en enlever. Et deuxièmement, on a envie de le proposer à un moment ou on aura pu proposer plusieurs chansons et plusieurs facettes de Mutine, que l’album rassemble vraiment les plusieurs univers que le public aura pu découvrir.

Manon : On aime bien dire que ce sera un pont entre l’adrénaline et le spleen, il y aura des titres énergiques au tempo assez soutenu comme Fille ou garçon et des chansons un peu plus intimistes voire sombres et mélancoliques.

Mutine c’est donc un duo, comment travaillez-vous ensemble pour créer vos morceaux ?

Silvio : C’est un échange. On s’enferme dans une pièce et on arrive chacun avec des éléments. Manon ça peut être des morceaux de texte qu’elle a en tête, moi ça peut être des instrumentaux ou des mélodies que j’ai, et après on cherche une étincelle. Et quand à un moment donné on a une phrase mise en musique et qu’on sent que quelque chose peut venir après ça, on construit petit à petit comme une pyramide. Il nous faut vraiment l’étincelle.

Et au niveau des textes vous observez ce qui se passe autour de vous ?

Manon : C’est beaucoup en accord avec les émotions du moment au jour le jour et aussi parfois des petits mots qui marchent bien ensemble et qu’on a dans la tête.

Silvio : Pour illustrer ça, C’est Manon qui a écrit Pose tes mains et elle s’est rendue compte que ça lui est venu inconsciemment d’une phrase anodine extraite de Titanic. C’est le passage dans la voiture quand Rose dit à Jack « pose tes mains sur moi Jack ». Et cette phrase qui sonne bien l’a marquée et c’est devenu une chanson alors qu’à la base c’est juste quelque chose qu’on peut saisir ou non.

Ces 2 premiers titres parlent d’amour.

Silvio (me coupant): Ca nous fait plaisir que tu dises que Fille ou garçon ça parle d’amour car on nous parle souvent du côté sexuel ou provoquant, alors que c’est d’abord un texte qui parle de la liberté d’aimer qui ont veut. Ca parle donc d’amour et de tolérance.

Et l’amour c’est un sujet important pour vous ?

Manon : Oui, il est difficile de faire un album de pop sans parler d’amour car c’est un sujet très naturel. Mais il y aura aussi d’autres thèmes comme la nuit, l’envie d’évasion.

Silvio : Et même si on parle d’amour c’est jamais de manière binaire ni cliché, on essaye toujours d’y ajouter une certaine dramaturgie ou une densité

Manon : Même parfois des choses drôle car on a une chanson qui tourne en dérision une rupture.

La prochaine étape ce sera la rencontre avec le public, vous avez hâte ?

Silvio : Oui on a la chance d’avoir notre petite communauté qui grandit de jour en jour et on a vraiment hâte de pouvoir les rencontrer, ce sera un cap pour nous.

Il y a déjà des dates de prévues ou c’est trop tôt ?

Silvio : On va faire des plateaux radios donc juste nos 2 chansons, ce sera le 12 décembre à Toulouse et le 25 janvier à Caen. Après on planche sur des premières parties à partir du premier trimestre 2013 parce que c’est bien aussi d’être associé à d’autres artistes et de mélanger les publics.

Le Mediateaseur remercie Manon et Silvio pour leur décontraction et leur sympathie. Nous ne manquerons de vous parler de leur album quand il sera disponible, et en attendant, vous avez jusqu’à demain 20h pour tenter votre chance pour le concours. Ci-dessous, nous vous proposons d’écouter une version acoustique très sympathique de Pose tes mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *