Interview : Stephan Rizon

stephan-rizon-interview-mediateaseur-home

Stéphan Rizon, c’est le grand gagnant de la première saison de The Voice.

Il y a un mois maintenant, Stéphan sortait dans les bacs son premier album From Mars With Love dont est extrait I’m Looking For Love le premier single que vous pouvez écouter en fin d’interview.

Afin de discuter un peu du travail autour de cet album, j’ai eu l’occasion de rencontre Stephan. Un entretien à lire ci-dessous.

 

*****

 

Bonjour Stéphan,

Ton premier album From Mars With Love est paru il y a un mois maintenant, est-ce que tu es content de son accueil ?

Je suis assez content de l’accueil, tant sur le plan médiatique que sur celui des gens qui me témoignent pas mal d’affection. J’ai voulu cet album fidèle à ma personne, et à priori ça à l’air de plaire à mon public donc je suis vraiment ravi.

Cet album sort quasiment pile un an après ta victoire, ça veut dire que tu as travaillé dessus dès ta sortie de The Voice ?

Si tu veux, avant l’émission j’avais déjà quelques titres à mon actif que j’avais écrits et composés et qui étaient sur un 6 titres que je vendais à la fin de mes concerts. Ca m’a donc amené à faire l’émission parce que j’avais ces chansons, et que je savais ce que je voulais faire. Dès la fin de l’émission, j’ai eu 3 mois environ pour enregistrer le disque et du coup heureusement que j’avais ces titres disponibles.

C’est assez rare quand un gagnant de ce type d’émission puisse inclure ses compositions non ?

C’est vrai que c’est assez rare, voir exceptionnel, mais il faut une première fois à tout (rires).

On ne se rend pas compte que certains titres sont plus anciens car il y a une certaine continuité dans l’album.  C’était un choix ou une demande ?

Dans le panel des chansons qui existaient avant il y a Ouch, You Got Something, et Big Boy. Les autres sont arrivés avec Laurent (Delort NDLR) pendant l’enregistrement de l’album. Je ne me suis pas mis de contrainte, la maison de disque non plus mais j’ai un éclectisme au fond de moi qui m’a poussé à faire non pas un album éparse mais cohérent tout en étant varié. C’est ça que j’aime.

Et comment créé tu tes chansons de manière générale ?

C’est très particulier. Je créé dans une forme d’instantanéité, d’urgence et d’improvisation. Pour Big Boy par exemple, c’est un gimmick qui m’est venu en tête, et après j’ai été voir Laurent mon guitariste, et avec ça on échafaude la mélodie ensemble. On se suit chacun son tour jusqu’à la naissance d’un semblant de mélodie. Avec du travail de composition on met sur pied la chanson, c’est un plaisir de créer comme ça.

Et au niveau des thèmes des textes, c’est de l’observation ?

Pour Big Boy la musique m’a inspiré l’enfance et j’ai voulu parler de la naissance d’une légende à savoir Nelson Mandela que je surnomme Big Boy. Pour Ouch, ça parle d’un sans-abri, Mars c’est un martien qui arrive sur Terre et qui constate que la civilisation ne va pas très bien. J’observe beaucoup, je parle de nombreux sujets sans occulter un peu aussi l’amour mais que j’essaye de torturer un peu.

Ton album est entièrement en anglais, c’est plus facile pour toi d’écrire dans cette langue ?

Ce n’est pas parce que c’est plus facile car dans mes textes j’aime bien qu’il y ait un coté malin, chiadé. Je ne pourrais pas chanter un texte trop facile. Et pour être vraiment franc, l’anglais, c’est parce que j’aime ça. Ca ne veut pas dire que je n’aime pas le français, bien au contraire, mais cet album à une maturation d’a peu près 3 ans et ça ne m’aurait pas ressemblé de faire un album en français en 3 mois. Je ferais un album en français quand j’aurais le temps nécessaire pour l’importance que je porte aux textes et au projet.

Le premier extrait I’m Looking For Love bénéficie d’un clip assez sympathique, tu t’implique dans le côté visuel de ta carrière ?

Complétement car le clip on l’a coréalisé avec Julian Lara Cid qui est un ami a moi.  Avec Julian c’est une belle histoire d’amitié et il un grand talent de réalisateur. J’espère qu’on aura l’occasion de bosser sur d’autres clips ensemble. Il me tarde.

La prochaine étape ça sera présenter cet album sur scène ?

Oui, et je peux déjà te dire que le 5 avril je serais au Café de la Danse, la date vient de tomber. J’ai hâte de pouvoir montrer aux gens mon projet et combien j’ai été honnête. J’espère que j’aurais l’occasion d’avoir la main sur la mise en scène etc.

Et pour terminer, la saison 2 de The Voice va débuter bientôt, tu vas la suivre ?

J’étais tellement impatient que j’ai même été voir les premières auditions à l’aveugle et puis oui je vais les suivre, j’irais au battle, et pourquoi pas chanter dans un live si on me le me permet.

from-mars-with-love-cover

Le Mediateaseur remercie Stéphan Rizon pour sa gentillesse et sa simplicité. J’espère que cet entretien vous donnera envie de découvrir son album. Nous vous laissons avec le clip de Looking for love.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *