Interview : Brice Conrad

conrad-brice-itv-home

Brice Conrad, nous vous le présentions brièvement ici avec la diffusion du clip de son deuxième single Oh La.

Depuis, j’ai eu l’occasion de rencontrer cet artiste très simple et sympathique afin de discuter de son premier album à venir.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Brice,

Ton nouveau single Oh La est assez bien accueilli depuis son lancement, j’imagine que tu es content ?

Oui très content, le single fait une jolie percée en radio. Je suis un artiste en développement, c’est vraiment le début de ma carrière donc c’est difficile de séduire les radios. Il y a pas mal d’angoisse au début d’un projet, il y a le côté il faut séduire la maison de disque, et quand c’est fait elle va te défendre auprès des médias. Les radios nationales jouent le jeu et j’espère que ça va continuer jusqu’à l’album qui arrive.

Le clip associé est très esthétique, tu t’impliques dans l’univers graphique qui entoure ton image ?

Alors pour le clip j’ai vraiment fait confiance au réalisateur qui s’appelle Fabrice Begotti. Je l’ai rencontré comme on se rencontre aujourd’hui, une table autour d’un café. Il a imaginé tout de suite un univers aquatique pour Oh La et ça m’a séduit. J’adore les éléments naturels  et j’ai senti que ça allait être esthétique. La symbolique de la femme en sirène j’ai trouvé ça très fort.

L’un des points forts que j’aime chez toi c’est que tu chantes en français, ce sera pareil sur tout l’album ?

Oui, on a la chance d’avoir une belle langue donc tout est en français dans le disque. Après, j’écoute aussi des choses anglophones comme Oasis, The Verve, Radiohead qui pour moi est un grand groupe avec Tom York qui est un grand compositeur, mais 95% de l’album est en français. J’ai mis du temps avant de trouver mon style, je voulais que ça sonne d’une certaine manière aussi bien dans les mots que dans la programmation musicale. Au final il y a un côté chansons françaises qui est évident, mais ça sonne un brin rock anglais, on sent mes influences.

Il est terminé aujourd’hui cet album ?

Il est terminé et il sortira le 10 février, je viens de l’apprendre.

Est-ce qu’il sera dans la même veine que les 2 premiers extraits qu‘on connaît ?

Oui il y a des choses comme Les fleurs du mal, très guitare-voix, acoustique, des cordes, des pianos avec ce côté très ballade pop-rock, et après il y a des morceaux dans lesquels on va plus loin dans la présence de batterie, de synthé, on a créé une atmosphère entre brut et machine mais qui sonne vraiment bien. Il y a vraiment une ambiance qui m’est propre, je parle d’amour, de la vie, du mal-être environnent…

Comment travailles-tu tes chansons de manière générale ?

Ca part toujours de moi seul dans l’appartement avec ma guitare. Dès qu’il y a quelque chose auquel j’accroche, une mélodie, des accords, je les fais tourner en boucle pendant des jours et le texte vient vraiment à la toute fin.

Et au niveau des thèmes, c’est de l’observation ?

Je pense avoir un style assez instinctif, basé sur les émotions, les atmosphères, parfois j’assume complètement mon côté abstrait. J’aborde des thèmes variés, je ne suis pas arrêté.

La prochaine étape sera d’aller à la rencontre du public, tu as a hâte ?

Oui, on est entrain de signer avec un gros tourneur français qui croit en moi. Je suis vraiment heureux et il va mettre en place mes concerts et la tournée. J’ai hâte que les gens me découvrent sur scène, car les concerts en mon nom seront la dernière étape du bon accueil de l’album. Si j’en fais, c’est qu’ils seront vraiment mérités.

la-nuit-bleue-cover

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Brice Conrad pour sa sympathie et son temps. Nous espérons vous avoir donné envie de découvrir l’album à sa sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *