Interview : Jil Is Lucky

jill-is-lucky-interview-mediateaseur-home

Nous vous présentions ici Stand All Night, le premier extrait du nouvel album de Jil Is Lucky.

In The Tiger’s Bed sortira le 18 février prochain, et le groupe se produira ce 6 février à La Maroquinerie pour présenter ces nouveaux titres au public parisien avant une tournée.

Pour parler de cet opus qu’on vous chroniquera plus en détail à sa sortie, j’ai eu le plaisir de rencontre Jil pour lui poser plusieurs questions.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Jil,

Le nouvel album de Jil Is Lucky va sortir dans une dizaine de jour, dans quel état d’esprit est-tu avant cette date ?

Très impatient, beaucoup de trac et d’appréhension. On à hâte de savoir comment ça va se passer et quel sera l’accueil du disque. On bosse depuis longtemps dessus donc on est aussi très excité.

Le premier album a très bien fonctionné rapidement, as-tu eu une petite pression pour composer ce nouveau disque ?

Non pas du tout. Je l’ai composé exactement comme j’ai composé le premier, c’est à dire en faisant exactement ce que je voulais. Je suis revenu à mes premiers amours dans ce disque, c’est plus pop, plus électro. Je suis toujours aussi libre dans ma création.

Vous auriez pu vous attendre à un succès si soudain ? J’imagine que ça fait plaisir.

Ca serait bien prétentieux de s’attendre à un succès même si on peut le souhaiter très fort. Donc oui j’ai été très heureux que ça touche les gens. Ca a été vite c’est vrai.

Peux tu nous parler un peu de comment se passe la création des morceaux en tant que groupe ?

Je compose et j’écrits les chansons seul. C’est un travail très personnel et intime et après on les arrange avec le groupe. Et pour l’album on a fait appel au réalisateur Jason Lader qui a bossé avec Anthony and the Johnsons, The Strokes etc, donc lui a rajouté un son très West Coast qu’on recherchait. C’est un travail en plusieurs étapes.

C’est simple de livrer ces textes si intimes aux musiciens puis ensuite au public ?

Ce n’est jamais facile car c’est très intime. Mais c’est ce qui est excitant dans la production artistique en générale, c’est qu’à un moment donné l’œuvre ne vous appartient plus. C’est ça qui est intéressant aussi, plus c’est profond et plus c’est universel je crois.

Et le réalisateur c’est vous qui êtes allez vers lui ?

Oui on se posait des questions sur quel type de réalisation on voulais. J’ai fait une liste d’album dont j’adorais le son et 3 fois le même réalisateur est apparu donc naturellement on l’a contacté. Il a été ok pour faire le truc bien qu’il soit très débordé. Il a vraiment apporté un souffle comme je le voulais.

Jil Is Lucky c’est un son mais c’est aussi un véritable univers visuel, tu t’impliques là-dedans ?

Oui complétement, j’ai une main mise sur tout l’artistique. Je choisi les réalisateurs, les graphistes, les artistes qui travaillent autour, c’est très important pour moi. On n’est pas des produits marqueté donc l’intérêt c’est d’avoir un rendu artistique cohérent et donc je choisis tout moi-même.

Avant la sortie du disque, vous donnez un concert à guichets fermés à La Maroquinerie. Là aussi ça doit faire plaisir d’être plein sur un seul single déjà en écoute ?

Oui c’est une vraie joie, notre base c’est vraiment le public. On est heureux de voir que les gens nous attendent pour ces rendez-vous.

in-the-tigers-bed-cover

Merci encore à Jil pour le temps qu’il nous a accordé. L’album In The Tiger’s Bed sera donc disponible dès le 18 février. Le groupe sera également très présent sur les routes, pour découvrir toutes les dates cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *