Interview : Joyce Jonathan

Il y a quelques jours nous  proposions d’écouter ici Ca ira, le 1er extrait du nouvel album à venir de Joyce Jonathan.

Vous me connaissez, je suis curieux, et j’ai eu envie de discuter avec l’artiste de ce single et du futur disque.

Nous nous sommes donc rencontrés au Café Madam pour réaliser cet entretien à lire ci-dessous.

 

*****

 

Bonjour Joyce,

On se rencontre suite à la sortie de ton nouveau single Ca ira, est-tu contente de l’accueil qu’il reçois ?

Oui je suis très contente parce qu’en plus j’avais fais un petit showcase la veille de la sortie sur internet, et j’ai eu un super accueil. Il y a beaucoup d’écoute et je suis très touchée car c’est une chanson que j’aime beaucoup, je suis contente de la sortir comme 1er single.

C’est important pour toi la proximité avec votre public via Internet ?

Oui totalement. J’aime donner des nouvelles, et puis ça permet un échange avec eux. Je parle avec des fans que j’ai déjà rencontrés à des concerts, et d’autres que j’espère rencontrer un jour. Ce sont toujours des moments agréables.

Ton premier album à reçu un bon accueil, est-ce qu’il y avais une petite pression pour écrire le nouveau ?

Oui il y avait une petite pression je pense. Mais après ma manière d’écrire des chansons reste toujours la même. Quand je ressens quelque chose est que c’est une émotion vraiment forte et bien je l’écris en chanson. Tout l’album a été composé de cette manière là comme le premier album.

C’est d’abord la musique ou les paroles quand tu créés ?

Il n’y a pas de règle, parfois c’est musique et parole en même temps, parfois c’est l’un avant l’autre. Soit à la guitare, soit au piano.

Ca ira est donc le premier single de l’album à venir, il en est ou au jour d’aujourd’hui ?

Il est fini d’être enregistré, je suis actuellement en mixage et la sortie est prévue pour mai.

C’est quelque chose qui t’intéresse aussi le mixage ?

Oui après avoir fais un 1er album et des concerts ça m’a donné une vraie notion des graves, des médiums, l’envie de choisir les masterings, c’est à dire la manière dont on va faire ressortir les instruments, j’y suis sensible.

Ce nouveau disque sera t’il dans la même veine que ce premier extrait ?

Il y a des chansons qui seront dans cette veine-là, il y aura des balades très intimistes, d’autres avec beaucoup plus d’arrangements que sur le premier album. C’est la grosse différence, le premier était plus acoustique avec des percussions et de la guitare et là celui-ci sera plus autour du piano et de la guitare et avec de la batterie.

C’était une envie dès le début ce changement où il s’est fait au moment de la création ?

C’est aussi le fait d’avoir fais beaucoup de concert et de live qui m’a donné envie de faire des chansons beaucoup plus dynamiques sur les enregistrements. Ca s’est fait assez naturellement.

Ce disque sera signé dans une Major, en l’occurrence Polydor, après My Major Company, as-tu eu la même « liberté » de travail ?

Oui, j’ai eu beaucoup de liberté sur cet album, tout en étant très bien entourée. Je me suis sentie bien pendant l’enregistrement, j’ai pu faire les choix que je voulais en étant soutenue et en pouvant discuter avec des gens ouverts.

Et quel va être le programme d’ici la sortie en mai ?

Ca va être le tournage du clip de Ca ira, la finalisation du mixage et puis les promos qui vont débuter. Et puis la hâte d’être en septembre pour le début de la tournée.

554434_10152458791870537_816639696_n

 

Le Mediateaseur remercie Joyce Jonathan de nous avoir accordé un peu de temps. L’album Ça ira est disponible dans les bacs, nous vous le conseillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *