Interview : Jacques Pessis

jacques-pessis-interview-mediateaseur-home

Il y a quelques jours est sorti en librairie, Piaf Trenet, le dîner extraordinaire de Jacques Pessis aux éditions Don Quichotte.

Celui-ci nous retrace un dîner de 3 jours qui débute un soir de 1958 à Narbonne, après un concert de Piaf. L’auteur nous transporte avec lui dans ces dialogues plein de souvenirs et bourrés d’humour.

Pour connaître un peu sa façon de travailler, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Jacques Pessis.

Une interview à lire ci-dessous.

 

 

***** 

 

 

Bonjour Monsieur,

Votre livre Piaf-Trenet, le dîner extraordinaire vient d’une histoire que vous a raconté Charles Trenet, comment avez-vous eu l’idée de retranscrire cela ?

J’ai connu Charles Trenet pendant 20 ans, et pendant tout ce temps, je déjeunais avec lui régulièrement, au moins 1 fois par mois si ce n’est plus. Les déjeuners avec Trenet ça commençait à 13h et ça finissait au minimum à 21h ou 22h. On parlait de tout et il m’a souvent parlé de Piaf. Il m’a dis un jour, « je n’ai jamais autant rit qu’avec Piaf ». Il me racontait un tas d’anecdotes sur eux et je me suis dit, connaissant bien la vie des 2, et ayant vécu des déjeuners comme ça, je vais essayer de reconstituer celui-ci.

Quelle est la part de vérité et de travail d’écriture ici ?

Ils se sont souvent vus car ils ont débuté ensemble en 1937. Je suis parti de leurs vies et j’ai cherché comment à pu se passer ce diner. J’ai donc cherché le contexte, par contre tout le reste est vrai dans ce livre.

Savez-vous combien de temps de travail cela a représenté ?

D’abord des années de travail pour les connaitre tous les 2, plusieurs mois pour imaginer et trouver les éléments en relisant tout, et après je me suis mis à écrire instinctivement comme si j’étais le 3ème à table.

Quel était votre but en écrivant ce livre ?

D’abord c’était le centenaire de Trenet et les 50 ans de la mort de Piaf, donc je me suis dit, est-ce que je fais 2 livres ? J’en ai déjà fait beaucoup sur l’un comme sur l’autre, et il y en a de tous les côtés, j’ai donc pensé à les réunir. L’idée est venue spontanément comme ça un matin.

Et aviez-vous une cible particulière en tête ?

Je n’ai pas de cible car pour moi le public de Trenet a de 5 à 95 ans. Quand j’allais le voir en concert, il y avait des arrières grands-parents et des petits enfants. Les chansons de Trenet, on les apprend dans les écoles et on les connaît dans le monde entier, comme celles de Piaf. Pour moi, ce sont les 2 seules figures marquantes du siècle de chanson française. La chanson française devient un art mineur alors que pendant des années elle était un art majeur.

Avez-vous eu le temps de voir déjà un peu les retours du public ?

Les gens me disent qu’on a l’impression d’être à table avec eux. Et les proches de Piaf ou Trenet me disent que ça correspond bien aussi à ce que eux ont vécus. Ca me touche beaucoup car je tiens beaucoup à ce livre.

On vous connaît pour vos spectacles biographiques, est-ce que la transposition sur scène de ce livre pourrait être envisageable ?

J’avoue ne pas y avoir pensé, mais beaucoup de personnes m’en parlent. Pourquoi pas, mais on en est pas encore là.

piaf-trenet-le-diner-extraordinaire-cover

Le Mediateaseur remercie Jacques Pessis de nous avoir accordé un peu de temps, et de m’avoir fais découvrir tant de choses à travers ce livre.

Nous vous conseillons de prendre place à table avec ces 2 monstres sacrés quelle que soit votre génération, vous y prendrez beaucoup de plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *