Interview : Vincent Escure et Daphné Chollet

interview-detectives-home

Pour son lancement sur France 2, nous vous parlions ici de la nouvelle série intitulée Détectives.

Parmi les comédiens présents au casting se trouve Vincent Escure qui interprète Santo et Daphné Chollet qui joue Xénia Roche.

J’ai eu le plaisir de les rencontrer tous les 2 hier pour un entretien très décontracté à lire ci-dessous.

J’espère que cela vous plaira.

 

***** 

 

 

Bonjour tous les 2,

Vous jouez dans la nouvelle série de France 2, Détectives, pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivé sur ce projet ?

Daphné : En passant un casting tout simplement. Nous avons chacun passé un premier tour, c’était il y a au moins deux ans maintenant. Ensuite on m’a rappelé pour un  deuxième tour cette fois-ci avec Vincent, pour voir comment ça collais entre nous deux.

Vincent : Ensuite nous avons passé un troisième tour car pour Daphné, c’était sûr qu’elle soit prise, mais pour moi ça ne l’était pas encore. Après moi je suis passé une dernière fois avec Lorenzo Gabrielle, le réalisateur.

On voit bien en votre entente à l’écran, et la en réel, vous connaissiez-vous avant de commencer le tournage ?

Vincent : Non, nous ne nous connaissions pas du tout.

Daphné : Il faut dire que nous avons tourné sur un an les huit épisodes. On a tourné quatre épisodes puis les quatre autres avec à peu près un an entre les deux. Ce qui fait que pour les quatre derniers, nous nous connaissions déjà bien d’ou cette complicité visible.

Qu’est ce qui vous plaisait vraiment dans la série ou dans vos personnages à la lecture du scénario ?

Daphné : C’est surtout le fait qu’il y avait vraiment des personnalités qui ressortaient et de l’humour. Parfois dans les séries, tous les personnages se ressemblent les et la nous avons tous une petite folie différente. Je trouve que c’était vraiment la couleur des personnages qui étaient intéressante.

Vincent : Et le ton aussi de la série car elle est assez moderne et ne ressemble pas aux autres séries que l’on compare à la télévision. Ce n’est pas des flics, du coup il n’y a pas d’histoire de meurtre ou de pistolet, ce sont des détectives  donc ils sont à part, après la police n’avant la justice.

Vincent, ton personnage évolue très rapidement en passant de larbin à apprenti détective, c’est intéressant à jouer comme rôle ?

Vincent : Oui complètement. On ne sait pas trop comment ils se sont rencontrés avec Nora,  mais a priori ils se connaissent depuis longtemps et lorsque cette famille de détective très rock ‘n’ roll est arrive et bouscule les codes il se dit qu’il y a peut-être autre chose à faire.

Avez-vous pu apporter des idées à vos personnages lors du tournage ?

Daphné : Ce qui est intéressant, c’est qu’ils ont écrit les quatre derniers épisodes alors que nous avions déjà tourné les quatre premiers du coup, ils ont aussi fait avec ce que nous étions nous dans la série. Il cherchait des natures particulières au moment du casting, et après je pense qu’ils ont vraiment écrit en fonction de ce que nous étions dans la vie.

Vincent : Après c’est vrai que sur le tournage, avec le réalisateur nous étions ainsi de proposer des choses. Comme nous sentions que le texte pourrait être un petit peu bancal, nous pourrions remplacer les mots par des autres et même faire beaucoup de propositions. Si c’était mauvais ce n’était pas gardé, si c’était bon c’était gardé. Nous avons beaucoup de liberté là-dessus. J’ai même une scène moi qui était totalement improvisé et qui a été gardé dont je suis content (rires).

On sent aussi vraiment bien l’esprit famille à l’écran, était-ce le même sur le plateau ?

Daphné : Oui, sincèrement on s’entend tous bien et c’est super agréable de tourner dans ces conditions. On va tous dans le même sens pour essayer de faire quelque chose de bien.

Vincent : Il n’y a vraiment aucune diva sur le tournage.

Les chiffres d’audience sont très bons depuis le lancement, est-ce que ce bon accueil vous fait plaisir ?

Vincent : Oui. Après je n’ai pas de comparaison car c’est ma première série télé mais j’espérais vraiment que ça fonctionne et j’étais content quand on a vu les audiences.

Daphné : Oui nous sommes vraiment content car c’était l’envie de tous. Il y a vraiment un lien entre la production et les acteurs qui fait que nous avons tous envies que ça marche. C’est vraiment notre série, notre bébé, et ça fait plus plaisir que lorsqu’ on est seulement invité sur un épisode.

Qu’est ce qui a séduit selon vous si vous deviez faire déjà une petite analyse ?

Daphné : je pense vraiment que c’est le casting et les entités différentes. Et comme tu disais, on ressent qu’il y a vraiment de l’affinité entre les personnages. Après il y a peut-être aussi les rebondissements à l’américaine, la bande-son qui est très bien avec Puggy.

Vincent : Je pense aussi, que ce côté famille touche un public assez large, chacun peut s’identifier dans un personnage. Il y en a pour tout le monde, pour les jeunes, pour les plus âgés, pour ceux qui sont plus en les enquêtes et ceux qui sont plus dans les histoires familiales. C’est une série intergénérationnelle.

Avant de vous laisser, avez-vous d’autres projets que vous aimeriez évoquer ?

Daphné : à côté de ça je dois tourner un long en août septembre qui s’appellera Mon prince viendra et je suis en train d’écrire un film qui est en développement avec la production de ce film.

Vincent : Eh bien moi je suis au théâtre en ce moment la Comédie des 3 Bornes dans une pièce qui s’appelle Mon poing sur ton I jusque fin juillet. Après on verra ce que cela est Détectives je suis m’apporte pour la suite.

detectives-photo-promo

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Vincent Escure et Daphné Chollet pour leur disponibilité et leur bonne humeur.

Les épisodes 5 et 6 de Détectives c’est ce soir sur France 2 à 20h45 et nous ne pouvons que vous conseiller de les regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *