Interview : Keen V

keen-v-interview-mediateaseur-home

Au début du mois nous vous proposions ici d’écouter La vie du bon côté, un extrait de Ange ou Démon, le nouvel album de Keen’V.

Cet opus est disponible dans les bacs depuis ce lundi et j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec l’artiste bien sympathique il y a quelques jours.

L’occasion de parler du disque, de la création des titres et d’autres choses. Un entretien à lire ci-dessous après le petit bonjour en vidéo de Keen’V.

 

 

*****

 

Bonjour Keen’V,

On se rencontre quelques jours avant la sortie de ton nouvel album, dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?

Comme un enfant avant Noël, je suis stressé mais je suis content. J’appréhende mais c’est un tel plaisir.

Il y a déjà le single La vie du bon côté qui est proposé au public, es-tu content de l’accueil ?

Pour l’instant on a pas à se plaindre car on avais jamais eu autant d’aussi bons retours de la part de notre public depuis J’aimerais trop. Je pense que c’est le côté surprise comme ça diffère un peu. On n’a pas essayé ici de faire un truc trop drôle pour varier un peu, c’est plus un truc conscient qui fait quand même du bien à la tête car on reste un peu dans le soleil quand même. On s’attendait à ce que le public dise « Ah ça change » et en fait ça a été « Ah ça change, c’est bien aussi ».

Cette philosophie évoquée dans la chanson c’est la tienne au quotidien ?

Oui. Je me suis rendu compte que pendant longtemps je prenais mes problèmes du mauvais côté. Quand j’avais une déception amoureuse par exemple j’étais au fond du gouffre et au final tu te rends compte que ce n’est pas comme ça que tu avances et il faut essayer de voir les bonnes choses au lieu de se concentrer sur les mauvaises. Et ça marche.

Ce titre est un duo avec ta sœur Lorelei B, peut-tu nous dire 2 mots sur votre travail ensemble ?

Sur Carpe Diem et sur La vie est belle on avais déjà fais des featurings dans l’album et cette fois-ci c’est devenu un single par le pur hasard mais avec grand plaisir. Ma sœur, c’est avec elle que j’ai commencé la musique, on avait un groupe et après elle a voulu arrêter pour ses études mais ça me fait toujours plaisir de chanter avec elle.

Justement Carpe Diem et La vie est belle sont sortis respectivement en 2011 et 2012, Ange ou Démon en 2013, est-ce parce que tu es très productif ?

Je ne sais pas si on peut appeler ça productif, mais comme j’aime la musique et ce que je fais, j’ai l’avantage d’avoir beaucoup d’idées. On ne se met pas de barrière quand on fait un album, on part très loin. Dans celui-ci j’ai 2 reggaes, j’ai un titre rock, on fait un album pour que les gens puissent apprécier différents styles musicaux. Et pour répondre vraiment, j’aime être en studio moi. Certains vont au sport et bien moi je vais au studio, c’est une passion même si c’est mon boulot maintenant, ça reste une passion.

Tu n’as pas une petite crainte parfois de « lasser » le public ?

Si, je pense qu’on peut lasser le grand public. Le public qui te suit, non car il est comme moi il a toujours envie de nouveautés. La société de consommation s’accentue de jour en jour et on a toujours plus envie de nouveautés. Regarde à l’époque on a sorti La vie est belle et on a sorti Ma vie au soleil le public était super content ils ne les connaissaient pas. L’album est sorti et on a proposé Fatoumata en single, et bien ils ont dit « c’est bien mais on la connaît déjà ». Pour essayer de les satisfaire, on veut leur en  proposer plus. Quitte à lasser le grand public car celui-là n’aime pas les gens qui travaillent de toute façon.

Est-ce facile de se renouveler dans les textes et les thèmes à force ?

Ce sont les thèmes les plus durs car comme tu dis il faut se renouveler. Excepté quand je fais des morceaux tristes, sinon je reste toujours dans le positif et donc le plus difficile c’est de réussir à ne pas redire la même chose. Zazie avait dit une fois qu’au final on a souvent qu’un thème et c’est l’angle avec lequel on le prend qui varie et c’est vrai. Pour l’amour, toutes les chansons d’amour on été faites donc il faut tourner autour et j’essaye de trouver des choses bizarres. J’ai un texte dans l’album dans lequel je dis à ma femme de me quitter.

Le titre de l’album est donc Ange ou démon, pour un peu mieux te connaître, tu te situes de quel côté toi ?

C’est vraiment la question de l’album. J’aimerais que les gens puissent y répondre eux-mêmes, mais je pense qu’ils diront les 2.

J’ai pu écouter quelques extraits dont Ca va le faire dans lequel tu as un débit très rapide, est-ce que tu fais des exercices pour travailler ta diction par exemple ?

Non, en fait j’ai fait beaucoup de ragga que je chantais en plus sur de l’électro donc ça m’a permis d’apprendre à chanter très vite. A l’époque, les DJ n’avais pas d’instru en ragga donc je chantais en live et ça m’a fait développer mon beat rapidement.

On m’a fais parvenir aussi le titre Elle nie l’évidence, ce n’est pas la première fois que tu écris sur des sujets de société, c’est important pour toi de faire passer des petits messages dans ta musique ?

J’aime bien la positivité, mais si on peut essayer de faire passer un message aux personnes qui écoutent des choses positives c’est bien. Je ne suis pas pour les musiques qui font la morale, je raconte une histoire mais je ne donne jamais mon point de vue même s’il est évident, sur les accidents de voiture par exemple faut être con pour être pour. Mais je ne dis jamais dans le texte que ce n’est pas bien car ce n’est pas à moi de le dire, les gens sont assez intelligents pour se le dire.

Tu n’aimerais pas parfois qu’on parle plus de ton côté très bon auteur sur ce genre de sujet plutôt que de mettre en avant le côté festif et décalé ?

Non car je trouve que vouloir mettre quelque chose en avant c’est juste pour briller. Je ne suis pas la pour briller mais pour faire de la musique. Les gens qui l’auront écouté et qui l’aimeront j’en serais très content. Les gens qui ne l’auront pas écouté et qui continuent à croire que je ne sais faire que des chansons légères et bien tant pis, ce n’est pas grave. Au final ce qu’on pense de moi m’importe peu. Et heureusement car certaines personnes me prennent toujours au sérieux et au premier degré et sont mêmes insultants, mais il y a un dicton qui dit « je ne parle pas aux cons ça les instruits ».

On m’a proposé également le morceau, Mon père, si ce n’est pas indiscret, est-ce une chanson autobiographique ?

Merde on t’a fait écouter les plus déprimantes (rires). Non, heureusement car je n’aurais pas pu l’écrire. Ca a touché des amis proches de la famille et j’ai essayé de faire quelque chose de poétique.

L’album est terminé et va sortir, j’imagine que maintenant tu es pressé d’aller proposer les nouveaux titres sur scène ?

Je suis pressé oui et non. Le problème c’est que les shows en club c’est 30 minutes et en plein air c’est 45 minutes donc j’ai du mal à mettre les nouvelles chansons mais oui j’ai hâte d’en remplacer  pour moi déjà et pour ceux qui nous suivent parfois dans toute la France. Mais c’est difficile de changer un show quand tu l’aimes bien.

Et te voir dans des salles de concert avec une « vraie » tournée c’est envisageable aussi ?

Oui, je serais au Bataclan les 15, 16 et 17 octobre. Ce sont les 3 premières dates officielles.

keen-v-ange-ou-demon-cover

Le Mediateaseur remercie Keen’V pour sa gentillesse, sa spontanéité et sa joie de vivre.  J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire cette interview que j’ai eu à la faire a ses côtés.

L’album Ange ou Démon est disponible depuis ce lundi, n’hésitez pas à y prêter une oreille attentive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *