Interview : Titoff

titoff-interview-mediateaseur-home

Nous avons chroniqué ici il y a quelques semaines le DVD Déjà de retour !, le dernier spectacle de Titoff.

Depuis, nous avons eu l’occasion de rencontrer l’humoriste pour discuter du spectacle en lui-même et de la tournée qui reprend.

Bonne lecture,

  

*****

 

Bonjour Titoff,

Vous venez de sortir le DVD de votre spectacle Déjà de retour !, c’est important pour vous d’avoir une trace de vos spectacles ?

Oui. Comme j’ai eu la chance de débuter assez tôt ma carrière, mes premiers spectacles étaient en cassettes vidéo. C’est vrai que la qualité, même si c’était filmé dans de beaux théâtres, était moindre, donc ça me tenait vraiment à cœur d’avoir un beau DVD. Le spectacle, c’est quelque chose de vivant, mais pour ceux qui n’ont pas la chance d’aller les voir en live, on a souhaité, avec le réalisateur Pascal Duchêne, y mettre les moyens : de très belles images et des belles lumières. Je suis très fier de ce DVD.

Le titre, Déjà de retour, est de vous ?

Le vrai titre c’est, Après cinq ans sans rien faire, déjà de retour, mais comme il était un peu long et que ça fait un moment qu’on le tourne, on a raccourci avec Déjà de retour. Je dis ça aussi car, entre-temps j’avais joué le spectacle Métrosexuel qui avait bien marché, mais dont je n’avais pas fait de captation, c’était pour me libérer de la production. Il y a donc eu un vrai creux entre les deux DVD. C’était aussi cinq ans sans avoir été seul sur scène, j’ai eu le temps d’avoir de nouvelles inspirations, je redécouvre le public et réciproquement, il y en a même une partie qui me découvre tout court.

Cette période d’absence était voulue ?

Ça a été un vrai break car j’ai eu une belle aventure. Je suis arrivé à Paris avec mon frère et mon meilleur ami et tout est allé très vite. J’ai rencontré des gens intéressants comme Dominique Farrugia ou Thierry Ardisson et alors que je jouais un personnage de branleur, j’étais un vrai boulimique de travail, j’ai fait beaucoup de scène et de télévision. Après ça, j’ai eu l’envie de faire un break de la scène, mais j’ai fait d’autres choses comme de la radio avec Laurent Ruquier, qui est une source d’inspiration incroyable, j’ai joué avec Galabru aussi dans La femme du boulanger, et fait des téléfilms. Quand je suis revenu,  j’étais gonflé à bloc à l’idée de retrouver mes premières amours, le seul en scène.

Ce spectacle a pour idée de départ « Peut-on accumuler autant d’informations à la vitesse où ça va ? ». Vous vous intéressez beaucoup à l’information ?

Les sujets de mes premiers spectacles étaient vraiment axés sur ma personne, mais incarné par un personnage. Je ne suivais pas l’actualité volontairement, car c’est très anxiogène et la plupart du temps ce sont des infos négatives pour faire sensation, ce n’est pas le reflet de la réalité. Grâce à la radio et à Laurent (Ruquier), j’ai découvert qu’il était nécessaire de prendre l’info, mais de faire notre métier d’humoriste en la détournant et en dédramatisant pour apporter du bonheur aux gens, sans autre prétention que de les faire rire.

Vous abordez de nombreux sujets, y a-t-il des choses que vous pensez réellement dans tout ça ?

Quand je dis que Dora est une connasse oui (rires). Il y en a, mais c’est toujours difficile de l’affirmer car c’est du second degré. Par exemple je n’ai absolument rien comme Tsonga, c’est juste son jeu d’acteur dans la pub qui est ridicule. Les émissions de déco c’est pareil, je n’ai rien contre et j’ai vraiment apprécié que Marc-Emmanuel (de l’émission Tous Ensemble sur TF1, NDLR) vienne faire un happening dans le DVD, car il a pris mes propos au dixième degré. Après ce sont des constats, je ne suis pas réactionnaire à penser que c’était mieux avant, je pointe juste le doigt en disant, voilà, aujourd’hui on en est là.

Vous écrivez vos spectacles avec votre frère, comment se passe le travail à deux ?

Depuis le début on fait ça de manière instinctive. Il y a des sketches qu’on écrit en étant à deux autour d’une table avec les ordinateurs, il y a des passages que j’ai écrit seul et après il retouche un peu, ou inversement. Les sujets proviennent surtout de moi car je dois les assumer sur scène. Ce spectacle s’est aussi écrit sur scène, en faisant beaucoup de petites salles partout en France et en Belgique.

Votre tournée se poursuit encore pour quelques mois, c’est un plaisir de repartir à la rencontre du public partout en France ?

C’est un vrai bonheur, car plus jeune mes tournées étaient un peu folles,  là il y a le plaisir de retrouver certains endroits et le plus important, le public. À Paris, nous sommes programmés pendant plusieurs mois, alors qu’en tournée il y a une vraie démarche pour venir voir l’artiste, prévue à l’avance, entre amis ou en famille, c’est très agréable.

Le sujet étant l’actualité, y a t’il eu quelques changements depuis la captation du DVD ?

Il y a eu de très légers changements notamment le fait d’avoir participé à Danse avec les stars et d’avoir vraiment pris beaucoup de plaisir, il y a quelques petits clins d’œil.

titoff-deja-de-retour-dvd

Le Mediateaseur remercie Titoff pour cet entretien en toute décontraction. Le DVD du spectacle Déjà de retour ! est disponible et vous pouvez retrouver les dates de tournée en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *