Interview : Virginie Lemoine

virginie-lemoine-interview-mediateaseur-home

La saison 12 de Famille d’accueil vient de s’achever sur France 3 avec toujours le même succès.

Afin de revenir sur ce programme et de vous faire patienter jusqu’à l’année prochaine pour la suite des aventures, Virginie Lemoine, alias Marion Ferrière, a bien voulu nous accorder une interview.

Un entretien à découvrir ci-dessous, qui vous donnera peut-être envie de découvrir la série si ce n’est pas déjà fait.

Bonne lecture,

 

 *****

 

 

Bonjour Madame Lemoine,

Vous incarnez Marion Ferrière dans la série Famille d’accueil depuis sa création, comment êtes-vous arrivée sur ce projet au départ ?

On me l’a proposé tout simplement (rires). Ensuite j’ai passé une audition, même si j’étais la seule comédienne sur laquelle la production, le réalisateur et la chaine s’étaient mis d’accord, et j’ai donné la réplique à plusieurs Daniel possibles.

Qu’est ce qui vous a plu dans la série lorsqu’on vous l’a proposé ?

Je trouvais que c’était très bien écrit et j’aimais le mélange de faits de société et de comédie.

Et dans votre personnage ?

C’est un personnage qui a beaucoup d’empathie et en même temps elle a une certaine autorité, elle ne se laisse pas déborder, elle est solide. Selon les auteurs, je n’ai pas toujours la même partition et c’est intéressant.

Avez-vous apporté un peu de vous-même à Marion ?

Je crois que petit à petit je l’ai tiré vers la comédie. Au début Marion n’était pas du tout drôle, j’ai peut-être apporté ça. Mais avant chaque début de tournage on a une lecture, on travaille tous ensemble sur les scénarii et on a tout a fait le droit de s’exprimer sur ce qu’on ressent.

Connaissiez-vous votre partenaire Christian Charmetant avant la série ?

On se connaissait un peu car il était venu de nombreuses fois à Studio Gabriel quand j’y travaillais, on avait passé un festival ensemble et je l’avais vu jouer au théâtre.

France 3 vient de diffuser la 12ème saison, vous pensiez que cette série fonctionnerait si bien ?

De notre côté on fait du mieux qu’on peut, on a essayé de mettre toutes les chances et tout notre cœur de notre côté, mais l’audimat ne dépend pas du tout de nous. Il y a milles facteurs qui échappent à tout le monde, mais en tout cas on l’espérait vraiment.

Depuis la création en 2001, avez-vous pris le temps d’analyser ce qui, selon vous, plait au public ?

Je pense que nous sommes des personnages ordinaires, donc les téléspectateurs peuvent absolument s’identifier et ils aiment le traitement des sujets de société comme on le fait tout en gardant cette part de comédie. Les gens se sont attachés à nos personnages.

Et en acceptant ce rôle, vous pensiez vous engager pour tant de temps ?

Je ne pouvais pas savoir non. Mais je prends toujours autant de plaisir à faire cette série. Le jour où je n’en prends plus, j’arrête de tourner car sinon on le fait pour de mauvaises raisons. J’ai déjà arrêté en plein vol des aventures dans lesquelles je ne me reconnaissais pas et je le referais sans problème.

Cette saison vient de s’achever avec encore un gros succès à chaque épisode, vous en êtes heureuse j’imagine ?

Je suis ravie et c’est toujours pour moi un petit miracle. Je regarde toujours les épisodes chez moi avec un œil très critique en ce qui me concerne.

Avez-vous déjà des informations sur la suite à nous communiquer ?

On va tourner huit autres épisodes a priori à partir de fin mars et ils seront diffusés l’année prochaine.

Avant de vous laisser, avez-vous d’autres projets que vous aimeriez évoquer ?

J’ai fait une adaptation du Bal d’Irène Némirovsky dans lequel Lucie Barret, qui joue ma fille dans la série, a le premier rôle. On l’a créé l’année dernière à La Huchette et on va la jouer en Avignon. Je suis en train d’écrire une quatrième pièce dont je vais commencer les répétitions après les tournages.

famille-d-accueil-photo-promo

Le Mediateaseur remercie Virginie Lemoine pour sa joie de vivre et sa simplicité.

Nous annoncerons les dates de diffusion de la saison 13 lorsqu’elles seront connues.