Interview : Saint André

saint-andre-interview-mediateaseur-home

Au printemps prochain sortira dans les bacs le nouvel album de Saint André.

Cet opus est actuellement porté par le single Comme un éléphant, dont vous pouvez voir le clip en bas de page. En pleine promotion, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le chanteur pour évoquer le single et l’album à venir.

Bonne lecture,

 

*****

 

 

 

Bonjour Saint André,

Ton nouvel album va sortir au printemps prochain, dis-nous un peu où il est en aujourd’hui ?

Il est quasiment fini car il ne manque que les cordes à ajouter, donc le mix et le mastering vont bientôt commencer. Je pense que d’ici dix jours, l’album sera entièrement terminé.

Le précédent opus date de 2010, il y a eu un long temps de création pour celui-ci ?

C’est vrai que cela a pris un certain temps. Tout d’abord parce que la vie de l’album précédent a été un peu tourmenté qu’à la normale à cause de la restructuration de la maison de disques. Donc là, j’avais vraiment envie de prendre mon temps pour écrire un album « frais » et qui soit une réelle proposition.

Le premier extrait Comme un éléphant est déjà disponible, tu es content de l’accueil ?

Je suis vraiment heureux de voir que le sentiment que je décris dans la chanson semble avoir été partagé par beaucoup de monde. Je suis très touché par le bon accueil, que ce soit par rapport à la chanson ou au clip et j’espère que cela va continuer.

C’est un titre pop-électro, est-il représentatif de ce qu’on trouvera dans l’album ?

Ce single donne vraiment la couleur de l’album. Il y aura aussi un peu de chanson française, et du rock, mais l’essentiel du disque aura cette teinte pop un peu « crossover » parce que c’est quelque chose de réellement excitant à créer. Depuis quelques années, il y a des mélanges dans la pop et ce ne sont plus des instruments qui s’opposent les uns aux autres, mais au contraire, c’est un vrai mariage et j’y suis très sensible.

J’ai vu sur un de tes réseaux sociaux qu’il y aurait aussi la présence d’un orchestre symphonique.

Oui, il y en aura sur quatre titres, je suis content car c’est un rêve qui devient réalité. Sur deux titres, ces cordes seront arrangées par Joseph Racaille, une personne que j’adore, qui a notamment travaillé pour Bashung et qui a un style très élégant. Les deux autres sont arrangés par Marc Bercovitz, il se situe dans un registre beaucoup plus pop international, qui procure un spectre plus large aux morceaux.

Concernant la création des chansons, tu travailles seul ?

Une des personnes centrales de cet album c’est le réalisateur, Fred Fabio. Son travail et son talent consistent à mettre les chansons au service d’une production ambitieuse. Mon projet est vraiment de marier la pop, dans son côté anglo-saxon, et la chanson en français. J’ai écrit et composé l’essentiel des titres tout seul et il y a quelques co-compositions soit avec Fred, soit avec Laurent Lamarca et il y a un texte que j’ai coécrit avec Amaury Sablons.

Quels seront les thèmes abordés dans l’opus ?

 Les thèmes sont assez variés, effectivement on retrouvera l’amour car c’est un sujet très inspirant (rires) mais il sera abordé d’une manière plus apaisée et dans le jeu de la séduction. D’autres thèmes qui me sont chers seront également abordés, comme avec le titre Le printemps et le sujet de la violence en Corse. C’est l’histoire de quelqu’un qui aimerait bien voir le cycle de la mort s’arrêter.

C’est le premier album à sortir sous ton propre label, est-ce qu’il y a plus de plaisir ou à l’inverse plus de pression ?

Il n’y a pas plus de pression car c’est dans mon tempérament de prendre les devants. J’ai plutôt apprécié d’être actif à toutes les étapes, même si cela ne veut pas dire qu’un jour je ne signerais pas chez un autre label. Mais il faudra vraiment que l’équipe soit au service de l’univers que je veux défendre, que ce soit pour les chansons mais aussi pour tout l’aspect visuel.

Tu as annoncé à ton public une date « à ne pas manquer » cette année, c’est possible d’en savoir plus ?

Ce sera l’Ancienne Belgique à Bruxelles pour remercier le public belge qui me suit depuis des années et normalement ce sera le 5 novembre. Il y aura d’autres festivals avant et j’ai hâte de commencer les concerts, de partager les chansons et l’énergie vécue en studio pendant l’enregistrement.

saint-andre-comme-un-elephant-single-cover

Le Mediateaseur remercie Saint André de nous avoir accordé un peu de temps pour parler de cet album à venir. Nous espérons vous avoir mis l’eau à la bouche et nous vous parlerons de l’opus lorsqu’il sera disponible.

Nous vous laissons avec le clip de Comme un éléphant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *