Interview : Asa

asa-interview-mediateaseur-home

Bed of stone, le nouvel album d’Asa, est disponible depuis le 25 août. L’artiste était d’ailleurs en concert à Paris hier soir pour une belle rencontre avec son public.

Nous avons le plaisir aujourd’hui de vous publier l’entretien que nous avons eu la possibilité d’avoir avec elle.

Bonne lecture,

 

 

 *****

Bonjour Asa,

Votre nouvel album Bed of Stone est sorti en août dernier, êtes-vous heureuse de son accueil ?

Je suis très heureuse. J’ai beaucoup travaillé et voyagé pour cet album, il a été enregistré dans de nombreux endroits pour avoir une réelle atmosphère et j’avais hâte que le public puisse l’écouter.

J’ai lu qu’après la tournée précédente, vous étiez vraiment sortie épuisée. Avez-vous pris un temps de recul et de repos avant de commencer le travail de cet album ?

Non. J’ai vraiment pris mon temps pour composer cet album sans pression et ça a été mon repos. La tournée a été épuisante, c’est vrai, c’est énormément de travail mais c’est ce que j’aime faire et j’ai la chance de pouvoir le faire donc je n’aime pas trop me reposer. Et d’ailleurs l’épuisement n’a pas été pendant la tournée, mais vraiment après, quand le retour à la vie « normale » m’est tombé dessus.

Vos nombreux voyages pour l’enregistrement ont-ils nourri vos textes ?

Pas vraiment. J’ai beaucoup observé, c’est vrai, mais on ne retrouve pas encore cela dans ce disque, ce sera peut-être dans le prochain. C’est surtout qu’une fois la tournée terminée, je n’avais pas envie de me retrouver dans un endroit et de devoir tout y créer. Je voulais me retrouver face à moi-même et j’ai voyagé sans plan et parfois même sans hôtel réservé au Lagos, ici à Paris, à Los Angeles, ou encore en Afrique du Sud. Ce disque est beaucoup plus personnel car plus centré sur moi que sur le monde contrairement aux précédents.

Dans ce disque on retrouve de nombreuses influences musicales, est-ce votre manière de concevoir la musique ?

J’écoute énormément de musique tous les jours, que ce soit du rock, du jazz, de la soul ou des musiques électroniques et ça me nourrit et m’inspire. Après je ne me mets pas de barrière dans la création, j’essaie juste de puiser dans mes racines et dans ce que j’aime, tout en pouvant plaire au plus grand nombre.

Le premier single Dead Again est une chanson dans laquelle on ressent beaucoup de mélancolie, êtes-vous d’accord avec ça ?

Je ne dirais pas chanson mélancolique mais chanson en colère. Je venais d’apprendre qu’une personne que je pensais être un ami m’avait trahie et ça m’a vraiment touchée. Je partais justement à une session en studio et dans l’impulsion la chanson a été écrite et enregistrée en deux heures. Pour information, la version qu’on entend est la première prise car je n’étais plus dans le même état d’esprit après.

Vous repartez sur les routes pour présenter ces titres en live. Après l’expérience de la tournée précédente, comment êtes-vous pour celle-ci ?

J’ai une réelle énergie et je suis très excitée. J’avais vraiment hâte de rencontrer le public et je vais me donner encore plus cette fois-ci, mais ça sera différent car je suis sûre de pouvoir mieux me gérer. C’est une nouvelle Asa que vous avez devant vous, remontée à bloc et reposée psychologiquement pour une tournée encore plus belle.

best-of-stone-asa-cover

Le Mediateaseur remercie Asa pour le temps qu’elle nous a accordé et sa bonne humeur. Nous espérons que cela vous aura donné envie de découvrir Bed of Stone et nous vous laissons avec le clip du single Dead Again.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *