Interview : Dany Brillant

dany-brillant-interview-mediateaseur-home

Ce lundi 13 octobre sortira Le dernier romantique, le nouvel album de Dany Brillant.

Pour discuter de cet opus consacré au slow, que nous présentions déjà ici avec le clip du single Donne-moi, nous avons eu le plaisir de rencontrer l’artiste pour la 3ème fois.

Le chanteur toujours aussi souriant, sympathique et disponible a répondu à toutes nos questions dans la bonne humeur. Entretien à lire ci-dessous.

 

 *****

 

Bonjour Dany,

Votre nouvel album sera dans les bacs lundi prochain, dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui ?

Je suis confiant. Je crois à cet album car j’ai déjà testé ce show une vingtaine de fois dans des casinos et les gens sont très réceptifs à ce nouveau style de chansons très romantiques avec beaucoup de violons et moins de cuivres et de rythmiques festives. Le public aime ce tempo plutôt lent qui ralentit un peu le rythme de notre époque et qui peut faire du bien.

Ce changement de style, c’était une envie ? Un pari ?

C’est un pari mais je préfère Rome cela dit (rires). C’est un pari mais notre métier c’est un peu ça, moi ça fait trente ans que je chante, je n’ai l’impression de n’avoir fait que ça des paris, j’en ai gagnés, j’en ai perdus certains, mais l’essentiel c’est de jouer. Je ne veux pas non plus lasser mon public et j’aime changer. J’ai fait du swing, maintenant c’est à la mode donc je n’ai plus envie d’en faire, quand un truc marche j’aime emprunter d’autres chemins. Et j’ai pris ce pari des slows car je sens qu’aujourd’hui avec la conjoncture anxiogène, j’ai besoin de musique calme, de tendresse et de paix, et ça se retrouve dans l’album.

Vous avez un amour particulier pour les slows ?

Disons que j’ai une passion pour la belle musique. Les slows c’est plus romantique, ça appelle à la rencontre. Je dis dans Ferme les yeux « Danser à deux c’est beaucoup mieux, danser tout seul c’est très vieux jeu », je renverse le truc. Quand on danse seul, nous sommes tout à fait dans notre époque d’individualisme, on s’amuse mais ça va un moment car après on s’use l’âme, l’âme usée vous voyez. Mais j’aime vraiment toutes les musiques du moment qu’elles nous élèvent, pas comme l’électro qui m’angoisse. J’essaie donc toujours de faire de belles musiques avec orchestre car j’aime un certain classicisme, je n’enregistre jamais à l’ordinateur par exemple.

Est-ce simple de composer une dizaine de slows sans se répéter musicalement ?

Je vais vous dire, je ne connais pas la musique. J’ai écrit 200 chansons sans connaître la musique, j’ai juste des inspirations. Comme je ne fais pas des chansons aux kilomètres, c’est uniquement à la merci de mon inspiration,  j’ai une idée d’un coup, je l’enregistre avec mon téléphone et comme il n’y a pas un moment pareil qu’un autre, j’ai des mélodies différentes.

Un premier extrait, Donne-moi, est disponible, êtes-vous content de l’accueil ?

Sur les réseaux sociaux, j’ai vu un peu. Le public a l’air d’aimer, après les radios, je crois qu’elles n’aiment pas, la presse, je ne sais pas je ne regarde pas trop, et en télé j’ai un peu de mal à chanter le titre. Mais je m’en fous, je n’ai jamais été le type qu’on encense et qu’on invite partout mais je suis toujours là.

Le titre du disque est Le dernier romantique, qu’est-ce qu’un romantique pour vous ?

Le romantique c’est quelqu’un qui voit le monde de son intérieur à lui, les autres voient le monde comme il est et se laissent influencer par celui-ci, les gens leurs disent il faut écouter ça comme musique, acheter ça comme vêtements et ils obéissent. Le romantique ne veut pas être influencé et se fait son cinéma.

Vous allez présenter cet album sur scène et notamment dès ce week-end à l’Olympia.

C’est LA salle pour présenter cet album. C’est l’écrin parfait pour épancher toute la sensibilité que j’ai mise dans l’album. Pour débuter les dates et présenter mon virage il me fallait un théâtre, rouge de préférence et l’Olympia c’est vraiment parfait. Habituellement j’ai le trac et là pas du tout car je suis très confiant et à l’aise dans cette salle.

Le public pourra danser comme souvent dans vos tournées ?

Ca va être difficile à l’Olympia mais j’ai organisé un concours et je vais faire danser des gens avec moi sur scène. Ils seront derrière moi pendant que je chanterai, ça va faire très joli et ça devrait leur faire plaisir.

N’y aura-t-il que le nouvel album sur scène ?

Non, il y aura aussi les classiques comme Viens à Saint-Germain ou Suzette, des titres avec un superbe quatuor de cordes, du swing et beaucoup de romantisme. J’ai fait un spectacle avec le cœur et j’espère que le public va adhérer, je suis comme un cuisinier, quand il prépare un plat il espère que les invités vont apprécier. Et s’ils n’aiment pas, et bien, l’approbation du public est très importante, mais au moins je l’aurai fait. Pour un artiste, le plus important est que la chose existe car sinon elle reste en lui et il y a une grande frustration.

dany-brillant-le-dernier-romantique-cover

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Dany Brillant d’être un artiste aussi agréable à rencontrer et sincère.

Son nouvel album Le dernier romantique sera disponible dès lundi prochain, et si vous voulez un peu de tendresse et d’amour pour vos oreilles, précipitez-vous pour vous le procurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *