Interview : Sylvie Anne

sylvie-anne-itv-mediateaseur-home

Sylvie Anne, souvenez-vous, nous disions ici le plus grand bien de son dernier roman La vie d’Agnès paru dans la collection Terres de France des Presses de la Cité.

Depuis, nous avons eu le plaisir de rencontrer l’auteure chez elle pour une discussion très agréable autour de ce livre. Vous pouvez en découvrir l’intégralité ci-dessous, en espérant que cela vous donnera envie de vous procurer ce livre.

*****

 

Bonjour Sylvie,

Votre nouveau roman, La vie d’Agnès, est disponible, pouvez-vous nous raconter comment est née cette histoire ?

Tout d’abord, j’ai choisi de situer l’histoire en 1935, car c’est une année très similaire aux années 2014-2015, c’est-à-dire qu’il y a une crise économique très grave, le chômage est important et il y a une crise dans la presse. Ensuite, j’ai voulu m’intéresser à la presse régionale et j’ai creusé un peu, je me suis aperçue qu’il y avait des faillites de journaux et j’ai donc voulu créer un personnage, une femme, qui va réussir à dominer la société masculine de l’époque et à mener son journal jusqu’à le sauver.

Les personnages sont forts, travaillez-vous beaucoup en amont sur les personnalités ?

Non, j’aime quand le personnage de départ m’échappe rapidement. Une fois l’histoire et le fil directeur créés, j’installe les personnages, mais ici, je ne savais pas du tout comment allait réagir Agnès, et ce qu’elle allait faire. J’avais le début du livre et la fin, et au fur et à mesure de l’écriture, le héros m’échappe et se construit. Agnès a développé sa personnalité pour devenir quelqu’un de très adulte rapidement. C’est ce qui me tient dans l’écriture, la surprise lorsque la situation se produit dans l’immédiat sans que je la maitrise.

Y a-t-il un peu de vous dans ce personnage principal ?

Je crois que oui. Agnès est quelqu’un qui se bat, je pense que je me suis pas mal battue dans ma vie pour organiser ma vie comme je l’entendais et pour écrire, et donc on se ressemble beaucoup (rires).

Vous étiez connaisseuse de l’univers de la presse régionale, ou avez-vous fait beaucoup de recherches ?

J’ai fait beaucoup de recherches et je me suis un peu basée sur des personnages comme Françoise Giroud par exemple pour arriver à construire ce roman.

Cette nouvelle histoire est une fois de plus bien ancrée, dans le Limousin, comment construisez-vous les décors et l’univers ?

Soit je vais repérer les lieux, soit l’imagination, ou sinon j’appelle les mairies pour être renseignée. C’est simple, car dès qu’on dit qu’on écrit sur une région, les gens vous donnent toutes les informations, ça fait chaud au cœur, et puis beaucoup internet aussi.

Etes-vous contente de l’accueil de ce roman ?

Pour l’instant j’ai pas mal de retours et d’articles positifs. Les lecteurs me disent qu’il leur a plu, mais il est encore un peu jeune donc je le laisse grandir et faire son chemin.

Et êtes-vous déjà au travail sur le prochain ?

Oui, ce sera une histoire qui se passera en Haute-Vienne, avec un personnage qui vient du Pérou et qui s’installe dans un village. Il va se passer beaucoup de choses autour d’elle et ce sera dans les années 20. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus (rires).

la-vie-dagnes-cover

Le Mediateaseur remercie Sylvie Anne pour sa simplicité et sa disponibilité. Son dernier roman La vie d’Agnès paru aux Presses de la Cité est disponible en librairie et nous vous le conseillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *