Interview : Fyfe

fyfe-itv-mediateaseur-home

Le 9 mars dernier est paru Control, l’album du jeune artiste britannique Fyfe. Nous vous proposions à cette époque de découvrir ici Solace, l’un des singles.

L’artiste a depuis réalisé une petite tournée européenne qui est passée par Paris et nous avons eu le plaisir de le rencontrer à ce moment-là.

L’occasion de discuter avec lui de son parcours atypique et de sa méthode de travail, en espérant que cela vous donne envie d’en découvrir plus sur lui.

 

***** 

 

Bonjour Fyfe,

Ton premier album est actuellement dans les bacs, comment te sens-tu ?

Assez bien. C’est toujours important de sortir un premier album, et pour le moment je suis très content de la réception. Pourvu que ça dure.

La presse t’a immédiatement comparé à des artistes comme Björk ou Woodkid, ça te flatte ou te dérange un peu ?

On va dire ni l’un ni l’autre. Bien sûr, c’est très flatteur car ce sont des artistes reconnus mais j’essaie de prendre ces comparaisons et de les traiter de manière assez neutre. Je suis moi-même avant tout.

As-tu eu justement des artistes qui t’ont influencé ou donné envie de faire ce métier ?

L’artiste qui m’a le plus influencé c’est Lauryn Hill avec son album The Miseducation of Lauryn Hill. La production est excellente et elle chante avec le cœur. S’il ne devait rester qu’un album, pour moi, ce serait celui-ci.

Tu as quitté Mercury peu de temps après avoir signé ton contrat pour être indépendant, tu aimes prendre des risques ?

J’ai tendance à prendre des risques, oui. J’ai étudié le commerce et j’ai l’esprit d’entrepreneur. Par contre, je ne suis pas un tricheur, je ne fais que ce dont j’ai envie et on ne m’impose rien.

Cela t’a apporté quoi de travailler seul ?

Je suis très content d’avoir développé cet album seul pour arriver à ce résultat qui est exactement ce que je voulais. Je suis assez fier, il faut être honnête. Et ce n’est qu’une fois l’opus fini que je l’ai présenté à Believe. Ils ont beaucoup aimé et l’ont pris tel quel.

De quelle manière as-tu créé les titres ?

Alors, si on avait placé une caméra dans la salle où je travaillais, ça aurait été très ennuyeux car j’étais seul devant un ordinateur avec quelques instruments (rires). En plus, ça a duré très longtemps car je n’avais personne pour faire des échanges d’idées. Mais c’est encore cette liberté qui a donné le résultat très poussé.

Pour finir, il y a un véritable univers visuel dans les clips ou sur la pochette de l’album, es-tu impliqué dans les choix ?

Je pense que pour les artistes modernes, le côté visuel est intimement lié avec le reste. C’est moi qui ai eu cette idée de la peinture, c’est quelque chose qui est arrivé dès le départ et non en fin de parcours, et j’aime assez bien le résultat (rires).

fyfe-control-cover

Le Mediateaseur remercie Fyfe pour sa disponibilité. Son album Control est toujours disponible dans les bacs et sur les plateformes de téléchargement, n’hésitez pas à y prêter une oreille attentive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *