Catégories
Paramédical I Santé I Médecine I Hygiène

Coronarographie : quels sont les effets secondaires de l’angiogramme

L’angiogramme présente plusieurs avantages lorsqu’il s’agit de diagnostiquer certaines affections cardiaques. Cependant, elle peut aussi avoir son lot d’effets secondaires. Cet article développe les effets secondaires possibles d’un angiogramme.

L’angiographie fait place à un diagnostic facile de tout blocage ou rétrécissement des artères du corps. Il s’agit d’un test médical invasif dans lequel, un long cathéter flexible (tube) est inséré dans une artère au niveau de l’aine du corps. Ce tube est inséré afin d’administrer un agent de contraste qui rendra les artères visibles sur la radiographie. Cet agent de contraste est généralement un colorant radio-opaque spécial. Grâce à cette procédure, qui dure environ une heure, des conditions médicales telles qu’une tumeur, un accident vasculaire cérébral, un anévrisme, des caillots et une sténose artérielle peuvent être diagnostiquées par les médecins.

Risques ou effets secondaires possibles de l’angiographie

  • Après avoir subi l’examen, vous pouvez ressentir une petite gêne due à une légère sensibilité et à des ecchymoses au niveau du site opéré. L’ecchymose peut résulter d’une petite quantité de saignement lorsque le tube est retiré. Il ne s’agit toutefois pas d’une complication quelconque et c’est normal. Il est également fréquent de ressentir un léger mal de tête après l’intervention. Pour gérer la douleur, vous pouvez prendre des analgésiques. En outre, boire beaucoup de liquides au cours des prochains jours, aiderait à évacuer le colorant de contraste du corps.
  • Un effet secondaire fréquent de l’angiographie pourrait être une réaction allergique au produit de contraste. Cette réaction peut se manifester sous forme de démangeaisons ou d’éruptions cutanées si elle est légère, ou par des problèmes respiratoires si elle est sévère.
  • Un effet secondaire moins fréquent peut être un endommagement des vaisseaux sanguins. Ce risque a plus de chances de se produire si dans le cas où l’artère est déjà malade. Le cathéter qui est inséré, peut faire un trou dans le vaisseau sanguin ou détacher un morceau de plaque qui tapisse la paroi de l’artère. Il peut donc arriver que cette plaque détachée se fraye un chemin jusqu’au cerveau et bloque la circulation sanguine, ce qui peut aboutir à un accident vasculaire cérébral.
  • Une séquelle courante pourrait être une sensation de chaleur et un bref goût métallique. En dehors de cela, on peut subir des réactions telles que des éruptions cutanées, des vomissements, de l’asthme, une pression artérielle basse et des troubles du rythme cardiaque.
  • Les dommages aux reins pourraient être un effet secondaire grave de la procédure pour ceux dont les fonctions rénales sont déjà altérées, ou ceux qui souffrent de diabète ou sont déshydratés. Les dommages pourraient se produire à cause du produit de contraste utilisé dans l’angiographie.
  • Une urticaire sévère et une respiration troublée pourraient également survenir comme effets secondaires mais rarement.
  • Un engourdissement peut également être ressenti à l’avant des cuisses et des jambes. Cela s’améliore et s’estompe après une heure environ, cependant.
  • Des caillots de sang , qui pourraient se produire dans l’artère, sont également considérés comme l’un des risques graves de l’angiographie.
  • Aussi, il peut arriver que le cathéter subisse une rupture et laisse un petit fragment à l’intérieur du corps. Il est cependant très rare que cela se produise car les médecins prennent le plus grand soin lors de l’exécution de la procédure.

Comment éviter les effets secondaires

Il est important d’informer votre médecin avant de vous préparer pour l’angiographie sur :

  • Grossesse
  • L’allaitement
  • Allergie au colorant iodé
  • Des antécédents d’anaphylaxie
  • Asthme
  • Troubles de la coagulation
  • Troubles ou maladies du rein
  • Allergie aux médicaments

Préparation de l’angiogramme

La nuit précédant votre rendez-vous, il peut vous être conseillé de ne pas manger ou boire après minuit. Si vous prenez régulièrement des médicaments, n’oubliez pas votre dose habituelle du matin. Vous devez prendre des dispositions pour que quelqu’un puisse vous reconduire chez vous une fois le test terminé. Après avoir rencontré le médecin, on vous informera des différentes perspectives de l’angiographie, de ses complications possibles, on répondra à toutes vos questions et on vous demandera enfin de signer un formulaire de consentement.

Il est également important de ne pas oublier que l’angiographie est un examen médical et que vous informiez le médecin de vos antécédents médicaux liés à d’éventuelles pathologies telles que l’asthme, le rhume des foins, des problèmes cardiaques ou rénaux, ou toute réaction allergique à des médicaments ou des tests. Ceci est essentiel car, en cas de problèmes rénaux, le produit de contraste peut éventuellement endommager les reins, si des mesures de sécurité ne sont pas prises. Il est courant de se changer en blouse d’hôpital. Au début de l’intervention, une petite perfusion sera placée dans une veine du bras. L’intérieur de la cuisse et la zone de l’aine devront être rasés et nettoyés. Bon, ce qui se passe pendant l’intervention ne vous préoccupe peut-être pas tant que ça, mais sachez que la plupart des manipulations de cathéter sont indolores.

Les effets secondaires de l’angiographie décrits ci-dessus peuvent être gérés par vos médecins et empêchés de s’aggraver avec le temps. Il faut savoir que tous ces risques ne surviennent pas chez toutes les personnes qui subissent cette procédure. Et les effets secondaires exacts de cette procédure peuvent varier d’une personne à l’autre en fonction de ses antécédents médicaux et de son état de santé général.

Disclaimer : Les informations fournies dans cet article ont pour seul but d’éduquer le lecteur. Elles ne sont pas destinées à remplacer l’avis d’un expert médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *