Exercice canal carpien

La kinésithérapie est suggérée par de nombreux médecins après l’opération du canal carpien pour un rétablissement plus rapide. Pour savoir quels sont les exercices qui permettent de conserver le mouvement des poignets après l’opération, lisez cet article.

Le syndrome du canal carpien est observé, lorsque le nerf qui traverse l’avant-main et le poignet, est comprimé. Ce nerf est appelé le nerf médian, et il contrôle la sensation dans les doigts et le pouce. Le canal carpien est un passage étroit qui permet au pouce et aux doigts de bouger. Bien souvent, les tendons situés près du canal carpien rétrécissent ce passage. Ou encore, même un gonflement dans cette région peut provoquer une tension sur le nerf médian.

En conséquence, les mains s’engourdissent, et vous ressentez une douleur et une faiblesse dans les mains. Habituellement, cette affection est traitée par des médicaments et une attelle. Cependant, une attelle ne peut vous aider que dans une condition légère ou modérée. Si les symptômes persistent pendant plus de 6 mois, la chirurgie est recommandée par de nombreux médecins. Après l’opération, les médecins recommandent des exercices qui vous aideront à augmenter la force de vos mains. Jetons un coup d’œil aux exercices du canal carpien à effectuer après l’intervention chirurgicale.

Dans un premier temps, après avoir retiré les points de suture, la douleur et le gonflement des mains peuvent être réduits grâce à différentes techniques. Ces techniques sont le massage, les compresses chaudes et froides, la stimulation électrique et les ultrasons. Le massage est souvent efficace pour réduire le gonflement de la main et du poignet. Les exercices du canal carpien sont utiles pour réduire la sensibilité de l’incision.

Tapping

L’exercice de tapotement aidera à réduire la sensibilité de la zone de l’incision, et est souvent appelé percussion. Pour faire la percussion, tapez légèrement sur la partie de votre main qui est devenue sensible ou tendre. Vous pouvez le faire avec le bout des doigts de votre autre main. Pendant que vous tapez, trouvez la zone de la main qui est la plus sensible. Après avoir trouvé le point de la main qui est sensible, notez l’heure, et tapotez cette zone rapidement, ce qui peut être de 2 à 3 fois par seconde.

Ces tapotements doivent être effectués de manière légère et continue sur la zone sensible. Cet exercice doit être réalisé pendant au moins 3 minutes. Vous pouvez même continuer à tapoter, jusqu’à ce que vous sentiez le changement de sensation dans cette zone particulière. Faites une pause après cette séance (pendant environ 1 à 2 minutes). Recommencez à tapoter votre main, cette fois-ci vous constaterez qu’une autre zone est sensible au lieu de la précédente. Cet exercice doit être répété plusieurs fois par jour. Il vous aidera à réduire la sensibilité de la zone douloureuse de la main, et à offrir du confort à votre main.

canal carpien

Massage par friction

Il est effectué pour réduire les cicatrices sur la main, et permet d’améliorer le contour de la peau. Cet exercice doit être fait en même temps que l’exercice de tapotement. Placez le bout de votre doigt sur la cicatrice, et appuyez dessus. Puis, sans faire glisser votre doigt, poussez la peau dans une direction particulière. Vous devez choisir quatre directions, à partir du centre de la cicatrice, à savoir près, loin, à gauche et à droite. Lorsque vous poussez la peau dans une direction particulière, maintenez cette pression pendant quelques secondes. Après cela, détendez-vous pendant un certain temps, puis allez dans une nouvelle direction. Il est recommandé de faire cet exercice avant d’appliquer toute crème, pommade ou lotion antibiotique sur la cicatrice.

Exercices de renforcement

Ces exercices sont réalisés pour stabiliser les muscles et les articulations. Ces exercices sont destinés à permettre certains mouvements de la main indispensables aux tâches quotidiennes et aux activités sportives. Ces exercices sont proposés au patient par son kinésithérapeute. L’intensité de ces exercices est augmentée après des intervalles de temps réguliers.

Il est fortement recommandé de faire ces exercices sous la supervision de son kinésithérapeute. Cela permettra d’éviter toute blessure au cours de la séance d’exercices.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

À lire aussi