Taux de survie

Le taux de survie au stade 4 du cancer du cerveau est très faible. Sans médicament ou traitement, il peut être aussi bas que 2 à 3 mois dans certains cas de glioblastome multiforme. Cet article aborde le taux de survie de ce stade mortel du cancer du cerveau.

Le taux de survie du cancer du cerveau de stade 4 est très faible car à ce stade, le cancer s’est propagé à d’autres zones du corps. Les cellules sont la principale source de vie, et chez l’homme, la croissance cellulaire est contrôlée. Lorsque les vieilles cellules meurent, de nouvelles cellules les remplacent. Le processus de mort des cellules et de remplacement par de nouvelles est un phénomène courant, qui se produit naturellement.

Dans certains cas, il y a une croissance non naturelle des cellules, ce qui signifie que de nouvelles cellules se forment même lorsque les anciennes fonctionnent. Cette croissance indésirable et incontrôlée des cellules est connue sous le nom de tumeur. Il existe deux types de tumeurs : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes. Les premières ne représentent pas une grande menace et peuvent être traitées facilement, tandis que les secondes sont dangereuses et peuvent se propager à d’autres zones du corps en causant de grands dommages.

Stades du cancer du cerveau

La médecine moderne a classé le cancer en différents stades, ce qui permet de créer des méthodes de traitement pour chaque stade. Comme la plupart des maladies, la détection précoce est la clé d’un traitement efficace du cancer. Cependant, si le cancer est détecté à un stade plus avancé, les taux de survie chutent.

Stade I

Dans ce stade précoce, avec une chirurgie efficace, le cancer peut être guéri, et les patients peuvent vivre pleinement leur vie. Dans le cancer de stade I, la croissance des cellules est très minimale, et le traitement pour une guérison complète est possible.

Stade II

Dans ce stade, la croissance des cellules cancéreuses est encore à un rythme lent et le traitement est possible. La chirurgie et le rayonnement du faisceau sont utilisés pour guérir les patients de toute croissance cancéreuse.

cancer du cerveau

Stade III

Ce stade est encore traitable, mais des preuves claires de la croissance anormale des cellules peuvent être observées si la taille de la tumeur est importante. Une chimiothérapie sera utilisée avant la chirurgie.

Stade IV

À ce stade, le cancer s’est métastasé dans d’autres zones du corps, et le traitement devient difficile. Le taux de survie chute, avec seulement 20 % de survivants jusqu’à 5 ans.

Pronostic

Le diagnostic est la clé du traitement du cancer. Les médecins utiliseront des tomodensitogrammes, des biopsies, etc. pour obtenir des informations sur le cancer et commencer un plan de traitement efficace. Sans traitement, le taux de survie du cancer du cerveau de stade 4 est de 2 à 3 mois, où les patients meurent en raison d’un œdème cérébral.

Glioblastome multiforme

C’est l’une des formes les plus courantes de tumeurs cérébrales malignes. C’est aussi la plus mortelle de toutes les tumeurs. L’espérance de vie du cancer de stade 4 est d’environ 12 à 18 mois avec la chimiothérapie et la radiothérapie. Les médecins auront également recours à la chirurgie pour retirer la majeure partie de la tumeur. Après la chirurgie, la radiothérapie sera utilisée.

Oligodendrogliome

C’est une autre forme de tumeur maligne à évolution lente. Le taux de survie pour ce type de tumeur peut atteindre 16 à 18 ans. La chimiothérapie, la chirurgie et la radiothérapie sont quelques-unes des méthodes de traitement qu’un oncologue utilisera. Le pronostic pour ce type de tumeur est également moindre, car il s’agit d’une forme incurable de tumeur maligne.

L’oncologie est un domaine dans lequel le taux de survie est élevé.

Le taux de survie des personnes âgées de plus de 60 ans est faible avec environ 33% ayant une espérance de vie de 1 à 2 ans. La médecine moderne a fait de grands progrès dans le traitement des maladies mortelles, mais elle n’a pas encore trouvé de remède au cancer. Bien qu’il existe quelques vaccins contre le cancer du foie et le cancer du col de l’utérus, il n’y a pas de vaccin contre le cancer du cerveau.

Disclaimer : Cet article est uniquement destiné à des fins informatives et ne doit pas être utilisé en remplacement d’un avis médical d’expert.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

À lire aussi