Paramédical I Santé I Médecine I Hygiène

Un guide simple et progressif sur la manière d’arrêter de boire pour de bon

guide simple

Le fait que vous envisagiez d’arrêter de boire est un signe extrêmement positif de vos intentions et de vos efforts pour sortir définitivement l’alcool de votre vie. L’article suivant est une tentative de vous guider davantage avec une procédure étape par étape de la façon de procéder à cette tâche.

Bacchus a noyé plus d’hommes que Neptune. Dr Thomas Fuller.

L’alcoolisme a ruiné plus d’un ménage heureux et assombri de nombreuses perspectives brillantes. Partout où l’alcoolisme et l’abus d’alcool ont jeté leurs ombres inquiétantes, il n’y a eu que souffrance, perte et douleur. Pour un alcoolique, la raison de sa souffrance et sa délivrance sont les mêmes : l’alcool. Il ne se rend pas compte que pendant qu’il boit de l’alcool, l’alcool est en train de ronger sa vie et celle de ceux qui l’entourent.


Il y a cependant quelques individus chanceux qui s’en rendent compte, parfois très tard, et qui font une tentative pour corriger le mal qu’ils ont fait de leur vie. Mieux vaut tard que jamais ! Le fait que la prise de conscience ait eu lieu et qu’un individu souhaite retrouver la vie heureuse dont il s’était éloigné est digne d’applaudissements – le destin ne permet pas une intervention aussi privilégiée à tous ! Prenez-en conscience et commencez à mettre en action votre décision d’arrêter de boire.

Comment larguer et surmonter l’alcool

Le conditionnement psychologique est important pour arrêter de boire

Commencez par réaliser que le besoin de boire de l’alcool est un besoin psychologique – notre corps n’a PAS besoin d’une quelconque quantité d’alcool pour TOUTES ses fonctions ! Une fois que vous aurez compris et accepté cela, le reste du parcours sera plus facile.

Puisque votre raison de boire est psychologique, les moyens d’arrêter devraient également commencer par un conditionnement psychologique ! Rappelez-vous, tout est dans l’esprit vous possédez votre esprit et non l’inverse !

L’acceptation est la première étape pour arrêter de boire

Acceptez le fait que vous avez un problème – un problème de boisson – et soyez ouvert à recevoir de l’aide pour le surmonter. Ce n’est pas grave, tout le monde foire avec une chose ou une autre dans sa vie, vous avez foiré avec l’alcool. N’oubliez pas que si vous ne reconnaissez pas le problème, vous ne pouvez pas faire une incursion vers une solution viable.

Prendre la décision consciente d’arrêter l’alcool

Décidez que vous ne boirez pas et faites en sorte que cela se produise ! Nous savons tous ce que l’on ressent lorsque votre décision est rejetée par les autres. Si vous, vous-même, ne pouvez pas vous en tenir à votre propre décision, comment voulez-vous que les autres vous écoutent ? Souvenez-vous de cela et prenez votre décision d’arrêter de fumer au sérieux. Tout retour en arrière remet en question votre intégrité et votre estime de soi – cela montre simplement que vous ne vous respectez pas suffisamment pour tenir votre propre promesse ! Considérez ceci comme un coup de poignard à votre dignité et à votre amour-propre !

S’entêter à arrêter de fumer

Faites-en votre priorité absolue et ne laissez rien ni personne se mettre entre vous et votre décision d’arrêter de fumer !

Si des personnes essaient de vous convaincre des rejoindre pour boire un verre, alors qu’elles savent que vous essayez d’arrêter de fumer, il est préférable des éviter. Les vrais amis et les personnes qui vous sont chères vous encourageraient toujours à vous abstenir de consommer de l’alcool et vous soutiendraient à chaque étape de votre démarche, même au prix d’être sévères avec vous.

Laisser vos amis vous aider à combattre l’alcoolisme

Ensemble, entourez-vous de personnes qui prennent au sérieux votre décision d’arrêter de fumer et qui vous soutiennent à chaque étape. Demandez à ces personnes d’être fermes avec vous au cas où vous montriez des signes de rechute.

Partager vos histoires d’abstinence d’alcool

Partagez vos histoires de réussite de résistance à l’alcool avec votre groupe de soutien d’alliés car ils vous encourageraient davantage à poursuivre votre mission. N’oubliez pas que les encouragements sont extrêmement cruciaux à ce stade. S’abstenir d’alcool tout d’un coup vous fera sûrement vous sentir désespéré et à ce stade, seule la volonté stoïque, le soutien sincère, les encouragements et l’amour de votre groupe de soutien peuvent vous empêcher de toucher le fond !

arrêter de boire

C’est un non poli à l’alcool

Déclinez les boissons lorsqu’on vous les propose, même lors d’occasions sociales ou formelles. Vous pouvez toujours vous excuser en disant que vous ne buvez pas ou que vous n’avez pas envie d’en prendre une à ce moment-là ! Inutile d’annoncer que vous essayez d’arrêter de boire et que vous êtes gêné de le faire ! D’ailleurs, il n’y a guère de quoi être embarrassé – vous devriez être fier de vous pour avoir le courage d’admettre vos faiblesses et de faire de sérieux efforts pour les corriger !

Une aide médicale peut être nécessaire

Rejoindre un programme de désintoxication et de réadaptation à l’alcool est également extrêmement utile dans des conditions graves et au cas où vous auriez du mal à cesser de boire par vous-même.

Résister à la tentation

Eviter un environnement propice à la consommation d’alcool est la meilleure façon de rester loin de l’alcool ! Évitez d’aller dans ce bar avec vos copains – cela pourrait affaiblir votre détermination lorsque vous serez soudainement entouré de bouteilles de whisky et de bière.

Être déterminé à arrêter de fumer

La conviction dans votre résolution d’arrêter de fumer est très importante. Soyez convaincu que votre décision d’arrêter est la bonne et ne laissez aucun doute s’insinuer qui indique le contraire. N’oubliez pas qu’il y a toujours plus de raisons d’ARRÊTER que de continuer à boire.

Raisons d’arrêter de boire

Les raisons d’arrêter de boire de l’alcool sont plus nombreuses et meilleures que les raisons de boire!

Santé physique

Votre foie vous bénira d’avoir arrêté de boire ! Un foie en bonne santé se traduit par un bien-être général et un corps sain est la clé d’une vie saine !

Santé mentale

En étant sobre, votre esprit sera plus vif, plus alerte et plus attentif aux détails. Il y a très peu de choses au monde qui peuvent égaler les pouvoirs d’un esprit fort, vif et dégagé.

L’argent, ça compte

Vous avez déjà essayé de calculer combien vous avez dilapidé après tout cet alcool ? Et est-ce que cela vous a fait du bien ? C’était un investissement récoltant des retours négatifs jusqu’à présent, n’est-ce pas ? Continuez à boire et vous gaspillez votre argent, abandonnez et vous économisez tout cet argent ! Vous pouvez utiliser tous ce pour investir dans des actions, des obligations ou tout simplement planifier des vacances avec votre famille!

Relations

Votre alcoolisme affecte négativement toutes vos relations personnelles, qu’elles soient parentales, conjugales ou filiales. Ces jours où vous êtes resté semi-conscient sous l’effet de l’alcool ont certainement rendu votre famille triste, ou peut-être un peu en colère contre elle-même. Pensez-vous qu’ils méritent d’être moroses, de s’en vouloir et de se sentir coupables de vous avoir aimé inconditionnellement ? Arrêtez de boire et retournez auprès d’eux ! Renouez avec vos proches et faites-leur sentir que l’ancien vous celui qu’ils connaissaient avant vos égarements est de retour !

Le plus que des personnes comme moi puissent faire est de vous donner des conseils et des astuces pragmatiques pour arrêter l’alcool. Le fait que vous réussissiez ou non dépend entièrement de votre détermination à réussir. Rappelez-vous, on peut mener son cheval à l’eau mais on ne peut pas le forcer à boire !

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

À lire aussi