syndrome métabolique

Cet article vous parle de la prévention du syndrome métabolique à l’aide de quelques mesures d’autosoins à la maison. Cet article vous donne également quelques informations de base sur l’état du syndrome métabolique.

Qu’est-ce que le syndrome métabolique ? Cette condition médicale est connue pour affecter une personne sur six, et les gens restent généralement inconscients même s’ils en sont atteints. Les experts médicaux, cependant, ne considèrent pas ce problème comme un état de santé ou une maladie unique dans la science médicale dominante. Il est en fait utilisé comme un terme générique pour un groupe de conditions, ou disons de facteurs de risque, tels que l’hypertension artérielle, l’augmentation des niveaux d’insuline, l’excès de graisse abdominale, l’hyperglycémie et les niveaux de cholestérol malsains ou anormaux dans le corps.

Il est évident que les personnes qui souffrent de ce problème ne sont pas conscientes de l’importance de ce problème.

Il est évident de comprendre que le simple fait d’avoir l’un de ces facteurs ne suffit pas pour dire qu’une personne souffre du syndrome métabolique. Mais le fait d’avoir plus d’un de ces facteurs augmente le risque de développer des maladies des vaisseaux sanguins et du cœur. Une personne est cinq fois plus susceptible de développer un diabète si elle présente plus d’une de ces conditions du syndrome métabolique. Selon les médecins, avoir trois des facteurs de risque mentionnés ci-dessus, est suffisant pour qu’une personne soit diagnostiquée avec cette condition.

Facteurs de causalité

Comme déjà mentionné, cette affection n’est pas considérée comme une condition médicale distincte. En fait, certains experts ignorent son existence est la science médicale. Dans ces conditions, il ne peut y avoir de réponse spécifique à la question de savoir ce qui cause cette affection. Cependant, les facteurs qui peuvent contribuer à son développement comprennent:

Résistance à l’insuline

Certains médecins considèrent le syndrome métabolique comme un syndrome de résistance à l’insuline également. Cela s’explique par le fait qu’il pourrait avoir un lien étroit avec la résistance de l’organisme à l’hormone appelée insuline. Lorsque l’organisme décompose les glucides des aliments consommés, il produit du sucre (glucose). Et ce glucose est transporté jusqu’aux cellules par le sang, pour être utilisé comme source d’énergie.

Pour que les cellules absorbent le glucose qui s’y trouve, elles ont besoin d’une hormone particulière appelée insuline. Mais si le corps devient résistant aux effets de l’insuline, alors le glucose ne peut pas entrer dans les cellules. Pour gérer ce problème, l’organisme produit donc de plus en plus de cette hormone, afin que le glucose pénètre dans les cellules. Avec le temps, ou à terme, le corps devient incapable de produire suffisamment d’insuline pour maintenir le taux de glucose dans le sang dans une fourchette stable, provoquant ainsi ce que l’on appelle le diabète.

Surpoids

Le surpoids rend également une personne de plus en plus vulnérable au développement de ce syndrome. Maintenant, cela peut être causé en raison d’un mode de vie malsain, comme le fait de ne pas faire assez d’exercice physique, et de suivre un régime alimentaire riche en graisses.

Déséquilibre hormonal

Et puis vient le déséquilibre hormonal comme autre facteur contributif. Les experts affirment que même un léger déséquilibre des hormones telles que les hormones thyroïdiennes, le cortisol, la progestérone et la testostérone, peut avoir un effet significatif sur le métabolisme de l’organisme.

prévenir métabolique

Lignes directrices pour garder le syndrome métabolique à distance

Comme cela a été dit, les conditions qui, ensemble, constituent ce syndrome, augmentent le risque pour une personne de développer des maladies cardiaques, du diabète ou même un accident vasculaire cérébral. Donc, qu’une personne ait une ou plusieurs de ces conditions ou aucune, le simple fait de suivre un mode de vie sain peut réduire ces risques de manière significative. L’affection pourrait être prévenue par :

Un régime alimentaire sain

L’un des facteurs les plus importants à garder à l’esprit et à mettre en pratique est la nécessité d’inculquer une alimentation saine. Les personnes qui incluent beaucoup de fruits et de légumes dans leur alimentation quotidienne, sont celles qui restent les moins vulnérables au développement du syndrome métabolique. La viande rouge doit être évitée, et la viande blanche (morceaux maigres) et le poisson doivent être inclus dans le régime. Il est tout aussi important de contrôler et d’éviter les graisses saturées, les graisses trans, le cholestérol et la consommation excessive de sel. Ce sont les substances qui rendent une alimentation malsaine, et une personne plus vulnérable à développer une ou plusieurs des conditions qui définissent le syndrome métabolique.

Exercice régulier

La prochaine mesure préventive consiste à mener un mode de vie actif. Les personnes dont la vie est plutôt de nature sédentaire, ont tendance à être très vulnérables pour développer cette condition dont nous parlons dans cet article. En revanche, les personnes qui ont l’habitude de marcher au moins 30 à 60 minutes par jour sont moins vulnérables. Donc, plus une personne fait de l’exercice régulièrement, plus elle serait éloignée de ces problèmes de santé.

Maintien d’un poids santé et arrêt du tabac

Maintenir un poids santé et éviter ou fuir les habitudes impliquant l’usage du tabac sont des choses auxquelles les personnes soucieuses de leur santé restent toujours particulières. L’obésité n’est pas seulement un facteur de risque du syndrome métabolique, mais c’est un sac de plusieurs conditions désagréables. Et il en va de même pour le tabagisme.

Des bilans de santé réguliers

Suivre les mesures ci-dessus afin de prévenir le syndrome métabolique n’est qu’une partie du processus, et elles peuvent être inefficaces sans des visites régulières chez le médecin. Ceci est principalement dû au fait que cette maladie n’a pas de manifestations spécifiques. Et c’est pourquoi, un contrôle régulier de la pression artérielle, du cholestérol et de la glycémie, est important pour détecter tout problème lorsqu’il est encore à son stade précoce.

Le syndrome métabolique est un groupe d’affections qui passent souvent inaperçues et ne sont pas traitées. Cependant, lorsqu’il commence à provoquer des complications telles que des maladies cardiovasculaires ou le diabète, il peut être trop tard pour inverser les conditions. Mener une vie saine est donc la meilleure solution pour garder de tels problèmes à distance.

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

À lire aussi