Interview : Thomas Marfisi

Thomas Marfisi s’est fait connaitre en participant à La Nouvelle Star sur M6.

Depuis, de l’eau à couler sous les ponts et le jeune homme a pris le temps de travailler pour nous livrer il y a quelques semaines son premier single intitulé Les filles comme toi, extrait qui se retrouvera sur l’album en bacs en septembre prochain.

A l’occasion de la promotion du single, j’ai eu le plaisir de rencontrer Thomas, un garçon très sympathique, souriant et avec qui il est agréable de parler de son projet. Pour lire la teneur de cet entretien, ça se passe ci-dessous.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Thomas,

On se rencontre à l’occasion de ton premier single Les filles comme toi qui sera sur l’album qui sortira à la rentrée. Avant de parler de tout ça, peux-tu nous dire quel a été ton parcours depuis ta sortie de La Nouvelle Star ?

Alors ce qui s’est passé c’est que j’ai pris pas mal de temps pour écrire des chansons. A la fin de l’émission il n’y avait pas forcément des gens intéressés par moi ou ce que j’avais à proposer sur l’instant. Et j’ai pris 1 an et demi à peu près pour écrire mes morceaux et démarcher les maisons de disques avec 5 titres, et ça a fonctionné comme ça. Ca a été assez naturel et ça m’a surpris que ça ait été aussi vite car en plus c’était la première fois que j’écrivais des chansons en français.

Tu parles d’écriture, c’est toi aussi qui as tout écrit et composé pour l’album c’est ça ?

Oui j’ai écrit, composé et arrangé tous les titres sauf 2 que j’ai co-écrits avec David Scrima. Voilà c’est concis (rires).

Comment travailles-tu tes chansons de manière générale ?

Alors c’est assez particulier comme technique, du moins c’est ce que l’on me dit à chaque fois. Moi je pars d’une mélodie que j’ai en tête qui m’arrive n’importe quand, après je prends une guitare ou un piano pour voir ce que je peux coller comme accord là-dessus et à ce moment-là, comme j’ai ma ligne de chant en tête instinctivement, ou pas, il y a 1 ou 2 mots qui me viennent. Et du coup il y a toujours une construction au petit à petit ce n’est jamais ni la musique, ni les textes séparément.

Et pour le choix des thèmes des titres ?

Pour les thèmes, c’est assez délicat, surtout pour un premier album car tu as tendance à vouloir être le plus complet possible et à te dire « je me consacrerai à un thème particulier si j’ai la chance de faire d’autres albums ». Là les thèmes qui reviennent c’est plus ou moins des choses vécues ou un petit peu fabulées pour m’amuser et aussi un peu l’amour. Ce sont des thèmes qui reviennent le plus de manière générale pour chaque artiste, et après c’est la manière d’aborder le thème qui change la donne et qui fait que les gens soient intéressés ou non par ce que tu proposes.

Ce premier extrait est accompagné d’un clip sympathique et très visuel. A quel point t’es-tu impliqué dans la création de ton univers ?

Alors moi je suis un grand fan des Kinks et de la musique sixties. J’ai beaucoup travaillé avec mon chef de projet chez Universal sur la vision que j’avais de l’image que je voulais véhiculer pour un premier clip. Je me suis basé sur un tableau qui s’intitule A Bigger Splash de David Hockney (pour le voir cliquez ici) et donc on est venus assez naturellement à se dire faisons les choses à fond, partons à Los Angeles. Et comme je trouvais aussi que le refrain portait beaucoup à la chorégraphie, mais que je ne suis pas du tout un grand danseur, j’ai pensé que ce serait cool de trouver des nageuses synchronisées pour ne pas avoir des nanas qui dansent bêtement derrière moi comme ça se fait trop souvent. On a trouvé une troupe, elles ont beaucoup apprécié le titre et on créée quelque chose exprès pour le clip.

Découvrez ici le clip réalisé par Nicolas Davenel 

Le côté un peu pop décalé m’a fait penser à Philippe Katerine, ça te va comme point de comparaison ?

Ah moi j’aime bien Katerine que j’ai été voir il y a pas longtemps au Château de Versailles c’était plutôt cool. Je l’aime bien, tu m’aurais dit quelqu’un d’autre, je serais parti (rires).

Est-ce que ce premier single reflète bien ce qu’il y aura sur l’album si celui-ci est déjà terminé ?

Oui l’album est mixé et masterisé. Il y a pas mal de choses sur le disque, j’ai voulu vraiment sur ce premier album voir où moi j’étais capable d’aller en terme de compositions et d’écritures. Voir si j’avais certaines limites parfois.

Dans quel état d’esprit es-tu en ce moment avec la présentation de ce titre ?

Je suis assez excité, je n’ai pas vraiment la notion de stress encore, mais qui viendra sûrement quand l’album sortira, mais là j’ai envie que les choses montent petit à petit. Je n’ai pas de pression et j’ai envie que les gens écoutent le single et se disent que c’est cool.

Le morceau circule bien sur les ondes et sur le net, es-tu content de l’accueil pour le moment ?

Oui je suis très content des premiers accueils et tout ce qui a été écrit jusqu’à présent est plutôt positif donc pourvu que ça dure. Et j’ai hâte d’avoir les critiques des disques maintenant, que les gens aiment ou n’aiment pas c’est excitant de voir ce que les gens pensent des 2 ans que tu as mis à faire le disque.

Il restera à présenter cet album sur scène dans quelques mois, pense-tu déjà à la manière dont tu vas réarranger les morceaux ou des choses comme ça ?

J’ai été très attentif dans le choix des musiciens sur les voix. Il y a beaucoup de chœurs sur le disque, je les ai faits tout seul et je n’avais pas pensé à la scène. Donc j’ai auditionné des musiciens qui étaient très bons à chaque fois, mais soit, ils n’arrivaient pas à faire les chœurs, soit, ça ne correspondait pas à leurs tessitures vocales. Et je voulais vraiment reproduire ça sur la scène donc c’est un point important pour moi. Les arrangements, eux, resteront assez semblables dans le sens où j’ai arrangé le disque donc je sais quoi faire mais je reste ouvert aux propositions des musiciens. Le but est vraiment que ce ne soit pas exactement pareil que le disque, mais que ça garde quelque chose propre à l’univers que je propose dessus.

les-filles-comme-toi-cover

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Thomas Marfisi pour sa disponibilité et sa simplicité. Nous lui souhaitons de rencontre un joli succès avec ce premier single Les filles comme toi, et nous ne manquerons pas de vous reparler plus longuement de l’album à la rentrée.

2 thoughts on “Interview : Thomas Marfisi

  1. C’est sympa, ça s’écoute bien 🙂 mais je trouve ça nettement mieux que Katerine …

  2. Je viens de me refaire le clip et j’adore, j’trouve ça vraiment sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *