Interview : Ornette

ornette-interview-mediateaseur-home

Nous vous l’annoncions, la voici, l’interview de l’artiste Ornette que nous aimons beaucoup et que nous avons envie de vous faire découvrir.

Il y quelques jours, j’ai pu m’entretenir avec cette artiste qui était très contente et excitée à l’idée de la sortie de son premier album. L’occasion de discuter avec elle de cet opus et d’en savoir un peu plus sur sa manière de créer.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour Ornette,

Pour débuter cette interview et te présenter un petit peu aux lecteurs, est-ce que tu peux nous dire qui se cache derrière Ornette ?

Je suis donc Ornette, une pianiste, chanteuse qui écrit ses chansons et va les chanter (rires).

Ton pseudonyme d’Ornette, a-t-il une explication et si oui, peux-tu nous la dévoiler ?

En fait le premier concert que j’ai fait, c’était à La Flèche d’Or sur un désistement et il fallait donner un nom. Comme j’allais être toute seule sur le plateau en clavier-voix, ça m’a fait penser à la chanson d’Ornette Coleman qui s’appelle Lonely women. J’ai pensé que Lonely Women ça aurait fait un peu austère donc j’ai pris le nom de son compositeur qui est quelqu’un dont j’aime beaucoup la musique et l’approche dans la composition donc Ornette s’est imposé.

Tu vas proposer au public ton tout premier album qui contient 12 titres. Comment as-tu travaillé et créé tes chansons ?

Les chansons parlent souvent d’évènements personnels qui n’ont pas forcément une lecture aussi simple que la chanson d’amour qui en résulte. C’est vrai qu’il y a beaucoup de mon vécu dans les chansons. Et pour les écrire, souvent, il y a une phrase qui arrive, soit le début ou le refrain, avec quelques mots et quand je me mets au piano la chanson arrive en général peu de temps après. J’écris la chanson avant qu’elle ne parte et après elle s’affine.

Un premier disque signifie souvent faire le bon choix de ce que l’on veut faire découvrir et mettre dessus, as-tu laissé beaucoup de créations de côté ?

Il y a quelques titres qui ne sont pas dessus mais il n’y en a pas beaucoup et le choix était évident. Quand je vois que j’en ai assez pour un album, j’arrête quasiment d’écrire pour ne pas batailler avec le choix à faire. Mais les quelques titres qui ne sont pas sur l’album, je les joue tout de même sur scène.

Tu as accompagné quelques artistes comme Arthur H ou Bashung aux claviers. Quel a été le déclic qui a fait que tu aies eu envie de passer de « l’ombre » à la « lumière » ?

En fait j’avais déjà des projets instrumentaux qui étaient sortis mais que je n’avais pas pu faire vivre et j’avais cette envie de m’occuper plus de ces projets. Mais je ne savais pas que ça allait être mes chansons qui allaient prendre le dessus. Ca a été très inattendu et surprenant pour moi et ça fait que je goute d’autant plus la surprise de devenir chanteuse avec de la promotion, ce que je n’attendais pas.

Cet album est assez différent du style des artistes avec qui tu travaillais, ici c’est plus pop. C’est plus ton style au quotidien ?

C’est vrai que mon monde est plus pop et rock que forcément l’univers des artistes que j’ai accompagnés, et que j’ai beaucoup aimé accompagner, mais qui correspondait effectivement à leur monde. Quand il a été question d’Ornette, je n’ai pas eu d’hésitation sur l’univers que j’avais envie de faire vivre.

Le côté pop et rock, c’est ce qui t’a influencé dans l’écriture en anglais ?

Je pense que oui. Quand j’ai écrit, je l’ai fait sous la forme d’un journal intime et je ne m’étais pas projetée dans une sortie donc je n’ai pas réfléchi au fait que je sois en France et que je pouvais écrire en français. Du coup l’anglais est venu tout seul et ça m’a permis d’aller jouer, avant que l’album, sorte à Londres ou en Italie où j’ai de la famille.

Et maintenant les prochains concerts seront après la sortie de l’album, tu es impatiente, je suppose ?

Oui car j’ai fait beaucoup de concerts mais personne ne connaissait les chansons (rires) donc oui je suis très impatiente. Je suis curieuse d’aller jouer devant des gens qui auront en partie pu écouter toutes les chansons, ça va être totalement nouveau pour moi.

ornette_crazy-cover

Le Mediateaseur remercie une fois de plus Ornette pour sa grande disponibilité et simplicité. L’album Crazy est dans les bacs depuis ce lundi, n’hésitez pas à vous précipiter dessus.

Pour les prestations live, Ornette sera notamment le 28 octobre aux Primeurs de Massy (91), le 2 novembre au Café de la Danse à Paris (75) et le 4 novembre à La Clef à Saint-Germain-en-Laye (78).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *