Interview : Lina Lamara

lina-lamara-interview-mediateaseur-home

Kid Manoir,  c’est ce spectacle musical pour enfants qui rencontre un véritable succès depuis sa création. Nous vous en faisions notre chronique ici après avoir assisté à l’une des représentations parisiennes.

Et c’est juste après le show que nous avons eu l’occasion d’interviewer pour le site la comédienne Lina Lamara qui interprète le rôle de Gisèle, une sorcière. L’occasion de discuter un peu du spectacle dans un entretien que vous retrouvez ci-dessous dans son intégralité.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour Lina,

 

Vous interprétez le rôle de Gisèle dans le spectacle musical Kid Manoir, pouvez-vous nous dire de quelle manière vous êtes arrivée sur ce projet ?

Alors moi je suis arrivée dans la version « adulte » de Kid Manoir. C’était il y a 5 ans et ça s’appelait Big Manoir avec le même scénario dans le sens où c’était une parodie de télé-réalité, un jeu concours, 4 candidats assez stéréotypés, le bogoss, la bimbo, le geek et la gothique face à Ténébra, le personnage de maîtresse de cérémonie. Et il y avait aussi ce manoir qui se réveillait et les vivants devaient aider les fantômes à retrouver la paix. Puis est arrivé l’été 2007 et durant les 2 mois, notre public n’était que des adolescents, sauf que Big Manoir c’était vraiment un peu plus trash et osé et du coup les auteurs et le metteur en scène ont décidé de refaire une mouture. Et c’est là où je suis arrivé sur ce projet.

Passer d’un public d’adultes à un public plus jeune, ça doit vraiment être différent ?

Oui c’est complètement différent. Mais finalement c’est comme si c’était un nouveau spectacle, en plus je faisais Jonquille dans Big Manoir donc rôle à l’opposé. Kid Manoir c’est vraiment pour moi une nouvelle œuvre avec ses nouvelles chansons et le travail de composition a été repris entièrement comme un nouveau livret. Je n’ai pas eu du coup la sensation de « traîner » le même spectacle depuis 5 ans.

Puisque que vous l’évoquez brièvement, est-ce que parfois il peut y avoir une certaine lassitude à faire le même spectacle depuis tant d’années ?

Oui, ça peut arriver, la vie est mal faite, on se lasse parfois même de choses incroyables (rires). Mais j’ai beau arriver parfois fatiguée, dès que ça commence, j’oublie tout et c’est toujours un souffle qui me régénère complétement. Ce spectacle, c’est comme une transe, surtout dans le rôle de Gisèle, chaque fois je me donne comme si c’était la première et la dernière fois.

L’un des points essentiels dans Kid Manoir, c’est l’interactivité avec le public. Quelle est la place d’improvisation dans ce spectacle s’il y en a ?

Non tout est écrit, les auteurs ont vraiment fait un super boulot d’anticipation des réactions du public et du coup on a des espèces d’arcs de réponses. Maintenant il y a toujours une petite part d’impro, surtout pour le personnage de Malicia, elle se doit d’être en connexion totale avec le public et même si la trame est bien écrite et qu’elle doit tenir son texte, il y a parfois des regards ou des sourires et c’est une forme d’impro en soit.  Mais pour moi Gisèle, non tout est écrit et ça ne bouge pas.

Est-ce qu’à la création de votre personnage, vous avez eu l’occasion de donner quelques idées de jeu ou de mise en scène ?

Oui. David Rozen qui est le metteur en scène, a déjà une très grande créativité et quand il nous met en scène, il a déjà son film dans la tête, mais ce qu’il y a de chouette, c’est qu’il laisse place à des moments précis à notre nature. Il peut y avoir 3 Gisèle, le personnage et la direction d’acteur seront identiques, mais à chaque fois elles seront différentes. Elles vont faire les mêmes déplacements, le même texte, mais à un moment donné David nous dit « c’est bon, donne de toi », et c’est ça qui est super intéressant. Car sinon c’est trop mécanique et c’est là où la lassitude est dangereuse.

3 Gisèle, vous me tendez la perche, il y a des roulements parmi les comédiens, est-ce toujours facile d’intégrer un nouvel arrivant par exemple ?

L’équipe que vous avez vue aujourd’hui est en place depuis un petit moment, et on est une brochette de 10-12 comédiens à être en place depuis très longtemps. Donc même si ça alterne, on a déjà énormément l’habitude de jouer les uns avec les autres. Maintenant effectivement, je pense que le jour où il y aura vraiment des nouveaux, ça sera un peu plus difficile.

Kid Manoir est continuellement soit à Paris, soit en tournée. On le dit souvent des adultes, mais est-ce que le jeune public est lui aussi différent à Paris et en province ?

Oui, à Paris, les enfants ont plus l’habitude de sortir et de voir des pièces pour les chanceux, donc il y a une certaine pudeur, même s’ils sont toujours adorables. En province, sincèrement, c’est de l’amour par kilo. Moi, je suis de Lyon à la base donc je me reconnais plus dans ce schéma-là, de « on aime, on le dit », à Paris c’est plus « c’était bien, bravo », mais je comprends cette pudeur et il y a tellement de spectacles que l’on ne peut pas donner autant d’amour à chaque sorties.

3 ans déjà, votre personnage de Gisèle, vous pourriez continuer à le jour encore des années ?

Gisèle ? Je crois que c’est un personnage que je vais jouer toute ma vie (rires). C’est vrai que c’est un spectacle auquel on s’attache beaucoup. C’est la magie de ce spectacle.

kid-manoir-affiche

Le Mediateaseur remercie encore Lina Lamara de nous avoir accordé un peu de son temps, de sa sympathie et de son sourire à peine 5 minutes après la représentation.  Kid Manoir est actuellement à l’affiche du Palace à Paris jusqu’au dimanche 11 mars inclus, que vous soyez petits ou grands, n’hésitez pas et prenez vite rendez-vous avec ce Manoir et ses mystères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *