Interview : Marie Vincent

marie-vincent-interview-mediateaseur-home

Marie Vincent, c’est l’interprète de Brigitte, la grand-mère baba cool du nouveau programme court de M6, En famille !

Nous vous avions fait part ici de notre grand intérêt pour cette série, et je suis ravi d’avoir pu m’entretenir avec la comédienne pour en discuter un peu. Un entretien sympathique avec quelqu’un d’aussi haut en couleur et dynamique que son personnage.

Bonne lecture,

 

*****

 

Bonjour Marie,

Vous êtes l’interprète de Brigitte, la grand-mère dans En famille ! sur M6, comment êtes-vous arrivée sur ce projet ?

Alors vraiment par hasard, car je n’étais pas castée au départ. Alain Kappauf voyait une grand-mère un peu plus âgée, et comme il me connaît bien, en regardant attentivement la bible de la série et la description du personnage avec sa liberté politique, sociale et sexuelle, ils ont trouvé que ça me correspondait. Et puis après tout, c’était donner l’image d’une grand-mère non classique. Et puis pour l’âge ce n’est pas grave, si on joue le jeu, la question n’est plus là. Je suis donc arrivée in extrémiste (rires) et M6 a été convaincue par les essais.

Quand on est venu vous chercher, qu’est-ce qui vous a vraiment fait accepter ?

Moi j’ai fait des lectures, et j’ai trouvé que la méthode de travail était absolument superbe, car elle permettait des corrections avant tournage, il y avait des répétions comme au théâtre. Moi qui en fait beaucoup, j’apparentais vraiment cela à un travail de troupe, et donc j’ai adoré. La qualité des textes était là, et en plus les auteurs étant vivants on pouvait donc en discuter (rires). Le seul truc qui m’a fait bizarre, c’est de paumer une génération en 3 jours. C’est à dire que moi j’ai des enfants qui ont 12 et 13 ans, et d’un seul coup, je suis venue à avoir des petits-enfants (rires). Mais c’est très bien car c’est un rôle, une composition, et je pense que je prendrai du coup mieux le tournant des femmes mûres que certaines copines qui ont du mal. Et puis Brigitte est tellement libre, on peut tout lui faire dire, elle est politiquement incorrecte.

Justement le personnage parle vraiment de tout avec tout le monde, avez-vous eu du mal à aborder certains sujets ou à dire certaines choses ?

Pas du tout non. Je suis très curieuse de nature, je m’intéresse à beaucoup de choses, et j’espère ne pas avoir trop de barrières. Et j’apprends à mes enfants la même chose. Je pense que je peux vraiment parler de tout.

Est-ce que vous avez pu travailler avec les auteurs pour apporter quelques idées à votre personnage ?

Oui absolument. Comme des petits gimmicks, des façons de parler qui vont devenir récurrentes, pour l’instant on ne se rend pas compte car c’est encore trop jeune, mais des manières d’éluder avec un clin d’œil, de toucher mon mari, tout ça en travaillant avec les auteurs, mais aussi avec les réalisateurs. J’ai beaucoup réfléchi au personnage pour le colorier encore un peu plus.

Ce qui me plait, c’est vraiment l’impression de voir une famille à l’écran, connaissiez-vous certains de vos camarades avant le tournage ?

Oui, je connaissais très bien Yves Pignot car j’ai eu mon premier Molière grâce à lui (Molière de la révélation théâtrale en 2004 pour …Comme en 14 ! NDLR) car c’est un metteur en scène remarquable, et un directeur d’acteurs phénoménal qui va vous chercher au plus profond. Donc j’ai commencé avec lui, et ensuite nous avons été engagés tous les 2 sur scène par Nicolas Briançon dans Le malade imaginaire. C’est vraiment un ami, et quand j’ai su qu’il serait sur le projet, pour jouer mon mari, ça a fait parti de mes enthousiasmes à participer à cette série. Après je connaissais aussi Jeanne Savary car j’avais tourné avec elle dans Espace Detente, le film de Bruno Solo, c’est un amour de fille. Les autres je ne les connaissais pas, et en 3 jours on était liés par un fil un peu magique qui fait qu’il n’y a pas eu une ombre au tableau. On s’entraide, on travaille ensemble, on se dit les choses pour s’aider, c’est une vraie famille. Je n’avais jamais rencontré, sauf au théâtre, des gens qui ont un égo suffisamment géré pour être à l’écoute de l’autre et faire du coup que nous sommes vraiment des individus qui fonctionnons ensemble.

Pouvez-vous nous parler un peu de l’ambiance pendant les tournages ?

On a beaucoup rit. Aussitôt qu’on fait de la comédie, si ce n’est pas dans la joie et la bonne humeur, ça ne sert à rien. Mais comme on tourne entre 10 et 11 minutes par jour, c’est tout de même assez intense. On fonce, on vous maquille, on vous change les chaussures, c’est un rythme époustouflant, et comme en plus nous avions tous envie de faire plusieurs prises pour se donner la liberté d’être mieux, pour le copain ou pour soi-même, si on déconne trop, il n’y a plus le temps. Je pense qu’on est passés sans arrêt du travail sérieux et de la concentration aux gros éclats de rire pour décontracter.

Et les éclats de rire, ce sont nous qui les avons maintenant en regardant En Famille ! du lundi au samedi à 20h05 sur M6. Le Mediateaseur remercie une fois de plus Marie Vincent pour sa disponibilité et sa spontanéité. Si vous voulez rester informé de l’actualité de la comédienne, il y a son site officiel en cliquant ici et sa page facebook .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *