Interview : Al.Hy

al-hy-interview-mediateaseur-home

Ce 3 mars est sorti dans les bacs Alphabête, le premier album d’Al.Hy.

Ayant beaucoup apprécié l’opus, nous avons eu le plaisir d’en discuter avec la jeune artiste.

Bonne lecture,

 

 

*****

 

 

Bonjour Al.Hy,

Ton premier album est disponible depuis une semaine maintenant, comment te sens-tu ?

Ça dépend des moments en fait. Là je me sens euphorique et parfois je suis un peu plus tendue, même si ce n’est pas une tension profonde car je suis assez contente. La seule chose qui me fait peur c’est que ça ne plaise pas au public.

Tu as eu le temps de regarder les premiers retours ?

Pour l’instant ce n’est pas mal, au niveau de la presse, je suis vraiment contente il y a beaucoup de jolis papiers et je suis très bien classée en variété française sur iTunes, donc ça commence très bien.

Cet album sort longtemps après ta participation à The Voice, c’était une vraie volonté pour prendre le temps de créer ?

Oui, car je voulais absolument composer. J’ai 18 ans, et je sors d’une émission comme celle-ci, ça nécessite donc un peu de temps pour composer. L’attente n’a duré au final que dix-neuf mois, ce qui me paraît peu car j’étais à fond dans le projet. Je voulais vraiment que ce disque soit bien travaillé dans les détails et je n’aurais pas pu faire ça en deux mois.

Donc l’album te ressemble vraiment.

Je compose depuis toute petite, même si les premières chansons n’étaient pas très intéressantes ou parlaient de vaches (rires). Ma première vraie chanson s’intitule Rengaine et elle est dans l’album. Je voulais que mon album me ressemble à 100% et il devait donc inclure mes créations.

Il y a des collaborations sur ce disque, dont les plus connues du grand public sont Michaël Furnon et Rose, comment cela s’est fait ?

J’ai reçu les titres qu’ils avaient envoyés à mon attention et ça m’a beaucoup touché dès le départ. À l’écoute des titres, j’ai été très surprise car je me demandais comment ils avaient pu me comprendre en m’ayant vu quelques minutes à la télé et sans m’avoir parlé. J’ai travaillé également avec Phil Baron qui est le frère de Zazie et c’est à lui que je dois la mélodie d’Alphabète.

Ce disque est loin d’être uniquement rock comme on aurait pu l’imaginer, c’était une volonté dès le départ ?

Ma volonté au tout départ, je m’en souviens car je le disais à tout le monde quand je suis sortie de l’émission, était de faire des chansons de tous les styles (rires). Du jazz, du reggae, du rock etc, mais ce n’est clairement pas possible. J’ai donc cherché à être cohérente et à garder ma patte dans cet album, tout en faisant des clins d’œil aux choses que j’aime.

Et au niveau des thèmes, c’est de l’observation ?

Oui, je pourrais très bien écrire une chanson sur un arbre, un ruisseau. Mais pour cet album, j’ai observé plutôt des choses intérieures va-t-on dire. C’était vraiment des questions existentielles qui me stimulaient.

L’album a été réalisé par Pierre Guimard, comment s’est opéré ce choix ?

On s’est rencontrés il y a quelque temps, et je lui ai demandé de jouer avec moi quelques titres pour voir si ça le touchait ou pas. On a joué notamment Mon joli rêve et c’est la toute première version ensemble qui est en bonus iTunes de l’album. Quand j’ai entendu les sonorités et le rendu de cette chanson fait à la va-vite, c’est là où j’ai vraiment voulu travailler avec lui.

Tu t’es impliquée dans cette réalisation ?

Oui, je n’ai rien laissé faire (rires) j’ai beaucoup donné mon avis, même si c’est dur d’avoir une emprise sur tout. J’ai horreur de faire les choses sans qu’elles soient parfaites et je me renseignais au maximum pour maîtriser ce dont je parlais.

On t’a vu promouvoir ce disque avec un live dans the Voice, c’était un plaisir d’y retourner ?

C’était tellement un plaisir que je suis partie en live, que j’ai fait n’importe quoi dans cette prestation. Mais au final je me suis amusée donc tant mieux.

Tout débute bien pour toi, que peut-on te souhaiter avant de te laisser ?

On peut me souhaiter du bonheur, plein de concerts et j’aimerais bien aussi une nouvelle bouilloire (rires).

al.hy-alphabête-cover

Le Mediateaseur remercie Al.Hy pour sa fraicheur et sa spontanéité. Son album Alphabête est dans les bacs et nous vous le recommandons. Nous vous laissons avec le clip du single Tous seuls au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *