Interview : Il Divo

il-dico-interview-mediateaseur-home

Le quatuor Il Divo est de retour chez nous avec une version en partie française de leur album A musical Affair.

Après avoir proposé les mini-clips avec Natasha St-Pier (ici), Anggun (ici) et Vincent Niclo (ici), c’est aujourd’hui notre interview avec Sébastien Izambard, le membre français du groupe, que vous pouvez découvrir.

Nous avons eu le plaisir de rencontrer l’artiste il y a quelques semaines lors d’une journée promo à Paris alors que le groupe était sur scène le soir même en Grande Bretagne.

Bonne lecture,

 

*****

 

Bonjour Sébastien,

Le nouvel album de Il Divo va sortir chez nous prochainement, cela faisait un moment que le groupe n’était pas revenu dans notre pays, vous êtes content ?

Ca me fait très plaisir. J’ai débuté ici en France à 21 ans donc ça me rappelle des bons souvenirs. Ca faisait vraiment un moment que nous n’étions pas revenus ici en effet, et ça permet de revoir plein de gens. En plus, avec ce disque, je peux chanter en français ce que je fais très rarement dans le groupe et c’est fantastique.

Qui a eu l’idée de faire une version française de ce disque qui existait déjà en anglo-saxon ?

A l’origine, c’est une idée de la maison de disques. L’équipe s’est dit, ils font beaucoup de duos avec des stars américaines, pourquoi pas avec des Français ? Quand on a entendu parler de cette idée, on a été emballés de suite et on a eu la chance d’avoir de supers invités.

Comment s’est fait le choix des titres présents ?

On nous a soumis une liste de propositions et pour ma part j’avais suggéré quelques titres et le choix s’est fait assez simplement.

Pouvez-vous nous parler du travail de réorchestrations et de répartitions des textes au sein du groupe ?

Alors ce n’était pas toujours évident car au départ, honnêtement, nous avions chacun pas mal d’égo. On a appris rapidement à devenir une équipe et à travailler ensemble. Maintenant, quand on va en studio, on sait très bien ce qui va se passer, on va tous chanter la chanson, s’asseoir pour écouter avec le producteur et facilement on va se dire, ce moment-là n’est pas pour moi, ou inversement. Et une fois qu’on a les lead, on se met au piano pour trouver des harmonies, c’est vraiment un travail d’équipe.

Il faut que les 4 membres soient d’accord pour que le titre existe ?

Non, si un n’est pas d’accord, on le tue (rires). C’est la démocratie dans le groupe, si on est seul contre trois, on le fait, et sincèrement, très souvent à la fin on se dit qu’il fallait le faire. On se dit régulièrement que la démocratie sauvera la raison (rires).

Avec les invités, est-ce vous qui vous adaptez à leurs voix et manière de chanter ou l’inverse ?

Non, nous ne chantons pas en fonction de nos invités, mais comme d’habitude car c’est comme ça que le public nous aime. Je pense que c’est pour ça que les gens ont voulu participer à nos duos. Chacun a amené sa couleur et c’est le mariage des deux qui donne ces bons résultats.

Ce disque sort le 24 novembre, vous êtes impatient ?

J’ai vraiment hâte oui, et j’espère franchement que ça va marcher. Déjà, parce que ça me permettra de revenir plus souvent à Paris (rires), mais c’est vrai que c’est difficile quand un groupe marche mondialement mais pas d’où l’on vient. C’est étrange, j’avoue. On a de très beaux duos, on a tout donné sur ce disque et c’est un beau projet donc j’espère que le public va nous suivre.

il-divo-a-musical-affair-cover

Le Mediateaseur remercie Sébastien Izambard pour son sourire et sa spontanéité. Il est toujours agréable quand des artistes qui ont autant de succès partout dans le monde restent aussi simples.

Le nouvel album A musical Affair de Il Divo est disponible dans les bacs depuis lundi et les duos valent le coup d’être écoutés. Ci-dessous, le mini clip de Can you feel the love tonight avec Lisa Angell.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *