Interview : Clara Sanchez

clara-sanchez-itv-mediateaseur-home

A sa sortie, nous avions pensé le plus grand bien du roman Le ciel après la pluie de l’auteure espagnole Clara Sanchez.

Depuis, nous avons eu le grand plaisir de la rencontrer et de profiter de sa sympathie et de son sourire pour discuter du roman.

Nous espérons avec cet entretien vous donner envie de découvrir ce très bon livre.

 

***** 

 

Bonjour Clara,

Votre nouveau roman Le ciel après la pluie est disponible depuis quelques mois, pouvez-vous nous dire en quelques mots comment est venue l’idée de cette histoire ?

Alors au départ, je me suis inspirée de la pression qu’à un auteur par rapport au succès ou à l’échec d’un roman. Puis, j’ai essayé de transposer cela sur la personne qui est le plus vulnérable à ça dans notre société, pour moi, une mannequin. Dans ce métier, on se préoccupe toujours du regard des autres.

En avez-vous éventuellement rencontrées pour vous inspirer ?

Oui, et le vrai déclic s’est fait un jour où je feuilletais un magazine. J’y ai vu un mannequin en photo avec un regard presque inquiétant qui semblait dire “aidez-moi”. J’ai construit Patricia à partir de ça.

Vos personnages ont beaucoup de profondeur, travaillez-vous beaucoup en amont de l’écriture ?

A vrai dire, non. Même s’il y a une structure, car je travaille beaucoup ensuite, j’essaie d’écrire de manière à ce que je découvre moi-même ce que pensent les personnages.

Vous sentez-vous plus proche de l’un de vos héros ?

Je me sens très proche de Patricia, non pas pour mon physique de mannequin (rires), mais car à un moment de ma vie, j’aurais aimé avoir quelqu’un comme Viviana qui me dise d’avoir confiance dans mon imagination. Je vois Patricia comme Tippie Hedren dans Les oiseaux d’Hitchcock, elle ne remarque pas tous les oiseaux derrière son dos et on a envie de lui crier de se retourner, et je me sens souvent comme ça.

On évoque un peu la magie dans ce livre, vous y croyez ?

J’y crois, oui. En plus, je pense que dans cette société actuellement on a tous besoin de magie, et pour moi la magie c’est l’imagination.

Vous avez encore obtenu un prix avec ce roman, ce n’est pas le premier de votre carrière, c’est important pour vous ?

Je n’écris jamais un livre avec l’envie d’avoir un prix, mais c’est vraiment quelque chose de très important car ils donnent une visibilité à nos écrits. Il est alors possible de partager avec encore plus de lecteurs mes angoisses et mes inquiétudes.

Vous êtes traduite dans de nombreux pays, c’est plaisant pour un auteur ?

C’est important d’avoir des lecteurs de tous les pays pour moi. J’ai débuté l’écriture car je me sentais comme quelqu’un de bizarre dans la société, et voir que je partage ce sentiment avec des lecteurs de différents pays, ça me fait sentir moins bizarre. Les échanges sont très enrichissants et j’aime énormément les contacts avec la France car j’ai toujours aimé la littérature française.

Pour terminer, pensez-vous déjà au prochain roman ?

En ce moment j’ai moins de temps avec la promotion de ce roman, mais j’espère m’y remettre très vite et vous proposer quelque chose d’aussi intéressant.

le-ciel-apres-la-pluie-clara-sanchez-cover

Le Mediateaseur remercie Clara Sanchez de nous avoir accordé son temps et sa grande sympathie. Le ciel après la pluie paru aux éditions Marabout est toujours disponible en librairie, n’hésitez pas à vous y plonger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *