Interview : Jenn Ayache (Superbus)

superbus-itv-mediateaseur-home

Strong and Beautiful, le nouveau single de Superbus est disponible et nous dévoilions ici le clip.

Ce premier extrait d’un nouvel album à venir après une absence trop longue pour les fans a été l’occasion pour nous de nous entretenir avec Jennifer Ayache. La leader du groupe nous parle de l’album, de la tournée et de l’état d’esprit des membres dans une interview à lire ci-dessous.

 

*****

 

Bonjour Jennifer,

Superbus a dévoilé un nouveau single il y a quelques semaines maintenant, êtes-vous contente de son accueil ?

Oui ça commence plutôt très bien. On a eu beaucoup d’appréhension car ça faisait 4 ans qu’on n’avait pas sorti de titre, mais les radios le passent et le public fait de bons retours, donc on est sur la bonne voix.

On pense justement au fait de toujours avoir sa place après 4 ans d’absence, à la vitesse où de nouveaux artistes émergent désormais ?

Oui, le monde de la musique avance et change donc ça met un défi, mais là, c’était surtout pour nous retrouver avant toute chose. Comme j’avais écrit des chansons, on avait envie de refaire de la musique ensemble et de retrouver les gens en tournée. Mais en effet, on a vu beaucoup de choses durant notre absence, mais on a tout écouté et il y a eu des influences pour ce disque.

Ce single donne très envie de bouger, comme d’habitude, pensiez-vous déjà à la scène au moment de la création ?

Sur cet album tout particulièrement, oui. On a passé 15 ans à faire album/tournée, album/tournée sans pause. Et là, après 4 ans on a vraiment envie de jouer, et pendant la création de l’album, on a énormément pensé à comment le faire sur scène.

Strong and Beautiful (Fort et beau en français NDLR), sont deux adjectifs qui vous correspondent bien ?

En tout cas, c’est comme ça qu’on se sent en ce moment, oui. C’est une chanson qui est faite pour se motiver ou s’auto-motiver et s’auto-rassurer. On a besoin de se sentir forts et bien en ce moment et ça nous va bien.

Dans quel état d’esprit êtes-vous à quelques semaines de la sortie de l’album ?

Un esprit plutôt positif. On a travaillé plus d’une année sur ce disque donc on est contents, même si, comme pour tout projet, on a de l’appréhension. On est très impatients que le public le découvre, on le vit légèrement avec le plaisir de s’être retrouvés ensemble.

Il sera dans la même veine que ce premier extrait, ou y aura-t-il des surprises ?

Il y aura beaucoup de surprises. Pour le premier single, on a pris le parti de sortir le titre qui se rapprochait le plus de ce qu’on avait fait auparavant. Histoire qu’il y ait un son Superbus et qu’on nous retrouve vraiment. Mais sur d’autres titres sur l’album on a pris des libertés et fait des choses différentes. Il va y avoir des nouveautés.

La pochette du disque est une mire de télévision, pouvez-vous nous en toucher quelques mots ?

En effet, nous sommes partis pour la pochette de la mire de la télé. On aime à dire que c’est parce que nous avons eu une petite interruption de programme dans notre carrière (rires). En tout cas, on reste sur des codes très graphiques comme on le fait depuis le début.

Nous évoquions la scène, la tournée est prévue dès octobre avec, sans être péjoratif, des salles à taille humaine. Vous aimez les salles avec de la proximité entre vous et le public ?

Oui, on aime beaucoup ça. Mais honnêtement, c’est aussi un retour et ce sont des premières dates donc on recommence tout. On espère qu’on arrivera à ce niveau-là de refaire de grandes salles, mais on y va progressivement. Et bien entendu, ces salles de 1000 ou 1500 places sont géniales, on va proposer un bon show et on retrouve l’énergie en étant proche du public.

J’imagine qu’il est trop tôt pour savoir l’univers qui sera proposé ?

Ca va forcement se rapprocher de l’univers visuel de l’album, mais c’est un peu tôt oui, on y réfléchit beaucoup.

superbus-cover

Le Mediateaseur remercie Jennifer Ayache pour sa gentillesse et sa disponibilité. Nous espérons vous avoir donné envie d’être à la sortie de l’album pour en découvrir son contenu.

One thought on “Interview : Jenn Ayache (Superbus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *