Interview : AqME

aqme-interview-mediateaseur-home

Le 19 octobre dernier sortait le nouvel album d’AqME intitulé En l’honneur de Jupiter.

AqME c’est un groupe de métal composé d’Etienne, de Charlotte, de Julien et de Thomas. Un groupe qui a évolué et subi un changement parmis les membres, cela a permis d’évoluer et de proposer d’autres sonorités sur cet album.

Pour discuter de tout çela, Etienne, le batteur, m’a accordé un entretien très sympathique que je vous laisse découvrir ci-dessous.

 

*****

 

 Salut Etienne, 

AqME a sorti son nouvel album lundi 19 octobre, tout d’abord comment se sent-on quelques jours après la sortie ?

On est contents que ce soit sorti (rires). Ca demande beaucoup de travail et toujours pas mal de stress en terme de timing. Tout le boulot de préparation du disque, c’est toujours beaucoup de travail et on est soulagés que ça sorte. Enfin on peut avoir le retour des gens et ça nous conforte dans l’idée que l’on n’a pas fait fausse route.

Ce nouvel album est beaucoup plus métal que les précédents, c’est dû aux changements dans le groupe ?

On sentait déjà sur Hérésie que l’on voulait durcir le ton, on était 3 à vouloir aller dans ce sens-là et Benjamin ne voulait pas, donc l’évolution avec Julien s’est faite naturellement. Il savait qu’il entrait dans un groupe métal mais aussi très mélodique. Le nouvel album, oui, il est plus métal car on a un nouveau guitariste, on aime les musiques dures mais En l’honneur de Jupiter n’est pas que métal. Il reste quand même un mélange assez étrange car on écoute trop de choses pour être purement un groupe de métal.

Comment s’est passé la rencontre avec Julien ?

Et bien Julien, on le connaît depuis une quinzaine d’années, depuis avant la formation d’AqME. Thomas a été le premier à le connaitre et on est restés toujours copains, on a un vrai bagage musical commun. Quand il a fallu changer de guitariste cela s’est fait naturellement, on savait que ça serait lui et pas un autre. C’était l’homme providentiel de la situation.

Vous êtes 4 membres au sein du groupe, comment travaillez-vous vos albums ?

Pour la composition des morceaux c’est avant tout moi, car Julien venait d’arriver et il avait encore besoin de se familiariser un peu avec le groupe. Donc au début j’ai apporté pas mal de morceaux et petit à petit Julien est arrivé avec des idées et on a écrit ensemble.  En ce qui concerne les textes c’est très clairement Thomas qui écrit tout et on a tous un regard critique.

Cet album a, comme les autres, été enregistré en Suède, pourquoi là-bas ?

En fait à la base je suis à moitié Suédois, donc j’ai des liens très forts avec ce pays. Et quand il s’agissait d’enregistrer le premier album en 2001 on avait un rêve, c’était d’enregistrer avec Daniel Bertrand, qui est vraiment un producteur référence. On a été le voir au culot, il a accepté et En l’honneur de Jupiter c’est le 4ème disque que l’on enregistre avec lui. On est vraiment liés d’amitié et pouvoir avoir cette relation de confiance sans refaire à chaque fois exactement le même disque c’est le meilleur des 2 mondes. On arrive à avoir un cadre sécurisé habituel pour nos enregistrements et en même temps pouvoir continuer à aller de l’avant.

Vous avez joué ces morceaux une seule fois sur scène cet été en Belgique, quel a été l’accueil ?

Très bien, le public était nombreux et enthousiaste, ils ont pu constater la rage des morceaux. Nous on a vu qu’on était très à l’aise avec les titres et que cela promettait pour nos futures prestations scéniques. 

Une des phrases récurrentes pour la promotion était « vous pensiez connaître AqME ? ». Vous avez l’impression de présenter un nouveau groupe ?

On a un nouveau guitariste, on est à un tournant donc on a forcement évolué et on sentait qu’on voulait faire redécouvrir AqME aux gens. On voulait ouvrir nos portes même à ceux qui nous connaissent car ils ne savent pas comment on enregistre les disques et notre intimité.  On a donc pris le parti d’avoir un compte Facebook très souvent mis à jour, de faire des petites vidéos au rythme d’une par semaine pendant qu’on était en Suède pour faire découvrir la vie du groupe.  Avant la sortie, la maison de disque a trouvé ça sympa de jouer sur Vous pensiez connaître AqMe et c’est intéressant car on est plus le même groupe qu’il y a des années. Là, l’évolution est, je pense, assez grande même si bien sûr on ne renie pas du tout notre passé, on est très clairement un nouveau AqME.

Avant de terminer je voulais te demander si tu avais quelque chose à rajouter dont on n’aurait pas parlé ?

Ecoute non, je peux surtout dire aux gens de continuer à soutenir plus que jamais les groupes français car c’est une scène en difficulté et c’est de plus en plus dur. Le métal ne se porte pas super bien et sans vente de disques on ne peut pas faire d’autres enregistrements. On a besoin du soutien de tous.

aqme-en-l-honneur-de-jupiter-cover

L’album En l’honneur de Jupiter est sorti sous le label A(t)home et il est disponible chez tous les bons disquaires.

2 thoughts on “Interview : AqME

  1. Waw, déjà le 100e article du Mediateaseur !!! Merci pour ces articles toujours complets et pour ces excellentes interviews décontractées et claires !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *