Interview : Damien Jouillerot

damien-jouillerot-interview-mediateaseur-home

Le Mediateaseur vous a parlé ici de la pièce Le Carton qui se joue actuellement au Théâtre Trévise à Paris. Une pièce qui reçoit un assez bon accueil et dont l’un des comédiens a accepté très simplement de répondre à mes questions.

Il s’agit en l’occurrence de Damien Jouillerot que beaucoup d’entre vous ont déjà eu l’occasion de voir au cinéma dans Les Fautes d’orthographe, Les aiguilles rouges ou encore Rose et Noir plus récemment. Il nous parle ici de sa pièce et de ses projets.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Damien,

Pouvez-vous nous dire de quelle manière vous êtes arrivé dans le casting de la pièce Le Carton ?

En fait, je connais très bien Arthur Jugnot, l’un des 2 metteurs en scène puisque j’ai commencé avec son papa sur Monsieur Batignole. Et un jour, il m’appelé parce qu’il a fait 3 mois d’auditions à Paris et il m’a demandé si je voulais faire un essai pour le personnage de David. J’ai accepté et après être passé 4 fois devant lui, j’ai fini par avoir le rôle.

Aviez-vous déjà vu une autre version ou le film. Et si oui, avez-vous apporté des points personnels à votre personnage ?

Moi, j’ai vu le film car quand la pièce est sortie, je n’étais pas encore à Paris et je n’étais pas trop théâtre. Je me suis beaucoup aidé de ce film et de ce que donnait Fred Testot. Moi, j’ai apporté au personnage un peu plus de folie. Lui, il déclame son texte assez doucement, et moi j’aurais tendance à m’emporter comme un mec qui fait les cours Florent ou Simon et qui s’emballent au moindre texte.

Connaissiez-vous d’autres personnes dans la troupe avant le début de la pièce ?

L’autre metteur en scène, David Roussel qui est l’associé d’Arthur Jugnot. Les autres, je ne les connaissais pas du tout. Il y a plutôt une bonne ambiance car ça fait maintenant 15 jours qu’on joue et tout le monde est encore vivant, donc j’imagine que ca va durer comme ça jusqu’au bout.

Quel est l’accueil du public pour ses 15 premiers jours de représentations ?

Sans qu’il y ait vraiment d’affiches dans Paris ou de vraie promo, on a quand même des belles salles, car Le Trévise blindé, c’est 250 personnes je crois, et on a souvent de très bonnes salles de 120 à 160 personnes. C’est beaucoup par ce temps pour une pièce (rires). Les gens rient beaucoup, on a des bons retours. En plus, c’est une pièce qui a déjà fait ses preuves et c’est vrai que c’est un peu plus facile comme ça fonctionnait déjà avant.

Une tournée pourrait être envisageable ou c’est encore un peu tôt  pour en parler ?

Je crois qu’on a déjà quelques dates en Suisse. Ils sont en train d’en parler car c’est vrai que c’est un peu trop tôt encore pour des infos. Et moi, si la tournée ne tombe pas durant un tournage, je serai le premier partant, c’est sûr.

Avant de vous laissez, avez-vous d’autres projets en cours ?

J’ai des choses qui vont passer, surtout sur France 2. Et sinon je me concentre beaucoup sur une partie de ma vie qui est le dessin et je me suis un peu freiné sur les tournages pour pouvoir avancer sur mes autres projets.

 

Le Mediateaseur remercie encore une fois Damien Jouillerot pour sa simplicité et sa gentillesse. La pièce Le Carton se joue jusqu’au 28 août 2010, du mardi au samedi à 21h30 au Théâtre Trévise dans le 9ème arrondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *