Interview : Les Tit’Nassels

tit-nassels-interview-mediateaseur-home

Aurélien Mathot dit AxL et  Sophie Signoret sont les 2 membres du groupe Les Tit’Nassels.

C’est en octobre prochain que sortira leur tout nouvel album intitulé Même pas mal, précédé le 23 août d’un premier EP Digital de 5 titres, histoire de donner un avant-goût au public. Pour parler de ce futur album, AxL a accepté de répondre à mes questions et j’espère que cela attisera encore plus votre curiosité sur cet opus à venir.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour AxL,

Tout d’abord, petit retour en arrière, peux-tu nous dire comment est né le groupe ?

Le groupe est né en 1997. En fait avec Sophie, on était au lycée ensemble et puis on s’est retrouvés à la faculté de Saint-Etienne. On se retrouvait plus souvent chez moi à faire des soirées avec la guitare et en buvant des bières que d’aller à la fac (rires). Et on a découvert un théâtre qui s’appelait Le théâtre de poche (qui n’existe plus), qui proposait des scènes ouvertes tous les jeudis soirs. Nos amis nous avaient dit que nos 2 voix se mariaient bien ensemble et on y est allés chanter en faisant des reprises de Renaud, Mano Solo, Kent, c’est là qu’on a commencé à se produire et je crois qu’on n’a raté aucun jeudi en un an. Après on a commencé à faire nos propres compositions et c’est là qu’est né  Les Tit’Nassels.

Vous êtes partis dès le début sur le côté « chansons populaires » ?

Oui, parce que selon les influences que l’on avait, Sophie écrivait des poèmes depuis quelques années, moi j’écrivais mais plutôt en anglais pour un groupe de rock et on était à des âges où l’on avait envie de parler de nous. Donc c’est venu très vite de faire des chansons « populaires », on ne se voyait pas faire autre chose.

Le nouvel album Même pas mal va sortir en octobre prochain, peux-tu nous raconter comment vous travaillez à 2 ?

Alors on écrit chacun de notre côté les textes. Cela fait 11 ans qu’on travaille ensemble et on n’a jamais écrit un texte ensemble. En général après je prends ma guitare et on essaie de trouver la mélodie principale. Après on essaye de trouver les arrangements ensemble.

Qu’est-ce que l’on va retrouver comme thème dans cet album ?

Déjà l’ensemble de l’album est quelque chose de plus réfléchi. C’est moins accès sur des portraits ou des rencontres qu’on a pu faire comme on le faisait avant. Pour employer des grands termes, c’est un album métaphysique car on a passé le cap de la trentaine. On se pose beaucoup de questions on va dire. Il y a bien sûr le thème de l’amour, il y a une chanson où l’on parle d’arrêter la clope, il y en a une où l’on parle d’une séparation qui est en fait une bonne chose et qui du coup ne fait même pas mal, d’où le titre de l’album.

Les thèmes sont un peu plus mûrs on va dire, musicalement le style est toujours le même ?

Oui ca reste le même car ça reste les Tit’Nassels, on fait ce que l’on sait faire, après il y a quand même une évolution. C’est un album un peu moins pop que le précédent, disons qu’on est venus entre la pop et ce que l’on appelle la chanson française nouvelle scène. On a trouvé un juste milieu entre ce que l’on peut faire en studio et ce que l’on sait faire sur scène.

L’album est déjà terminé et il sort dans un peu plus de 2 mois, comment vous vivez tous les 2 cette période d’attente ?

On est excités, nous on l’a réécouté de très nombreuses fois et on a hâte d’avoir le retour du public en premier lieu. Et après le retour de ceux qui sont dans le milieu de la chanson, comment l’album est ressenti, on a hâte de présenter notre travail. On l’a travaillé pendant un mois et demi et on est allés le plus loin possible. On a vraiment retravaillé les arrangements avec le réalisateur, c’était des chansons prêtes depuis presqu’un an déjà et on les a vraiment tournées dans tous les sens. Nous on est satisfaits du travail que l’on a fait avec David Granier (batteur en studio NDLR) et Fabien Salzi.

Il va y avoir un EP 5 titres qui sortira avant, comment s’est fait le choix de ces titres ?

Oula ça a été long (rires).  Il y a eu l’avis d’A(t)home, déjà ils sont plusieurs, nos avis à nous puis celui de notre manager et du réalisateur de l’album. On a fait une espèce de système de vote, déjà on a pris tous les titres qui nous étaient communs et après il a bien fallu trancher. A un moment donné nous, avec Sophie, on n’est plus objectifs car on aime les 14 titres et puis ce n’est pas notre registre de savoir quel titre il faut mettre en avant donc a laissé décider A(t)home.

Les Tit’Nassels c’est surtout un groupe de scène, vous pensez déjà à la transposition des nouveaux titres pour la prochaine tournée ?

Oui oui, on y pense fortement et on a une résidence au mois de septembre et on va essayer d’en trouver une deuxième pour pouvoir travailler les morceaux. Pour l’instant on les répète juste guitare/voix histoire d’avoir bien les textes en tête et après on va travailler les arrangements pour la scène. Sur l’album, on est quand même 3 avec le batteur et en studio on peut rajouter beaucoup d’instruments qu’on ne pourra pas reproduire sur scène. A nous de faire en sorte que sur scène cela se rapproche de l’album même si on n’est que 2, c’est à nous de travailler et puis ça nous les fait voir encore dans une autre direction et ça donne aux textes encore une autre couleur. On va avoir quelques dates en octobre pour présenter l’album et après normalement la tournée débute vers mars/avril 2011.

les-tit-nassels-meme-pas-mal-cover

Le Mediateaseur remercie encore AxL pour sa disponibilité et sa simplicité. Nous ne manquerons bien sûr pas de vous parler de l’album à sa sortie et de vous indiquer les dates de tournée dès qu’elles seront disponibles.

One thought on “Interview : Les Tit’Nassels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *