Interview : Vehlmann & Yoann

C’est aujourd’hui que sort le tome 51 de Spirou et Fantasio. Intitulé Alerte aux Zorkons, il s’agit du premier tome dessiné par Yoann et scénarisé par Vehlmann, les « repreneurs » de la série.

Comment sont-ils arrivés à avoir cette responsabilité ? Sont-ils stressés avant la sortie ? Que pourra-t-on découvrir dans cette histoire et la suite ? Autant de questions, et bien d’autres que j’ai eu le plaisir de poser aux 2 nouveaux « papas » de Spirou et Fantasio avant l’été.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour messieurs,

C’est vous qui aviez ouvert la série Une aventure de Spirou et Fantasio par…. C’était votre 1ère collaboration ensemble, qui s’était tourné vers qui ?

Fabien : On se connaissait un peu, car nous nous étions croisés à l’Atelier des Vosges, mais il a effectivement fallu attendre quelques années pour commencer à travailler ensemble. Quand on m’a proposé de réfléchir à un dessinateur idéal pour la reprise de Spirou, j’ai assez vite pensé que Yoann serait parfait pour le job… Il ne m’a pas du tout déçu.., je dirais même qu’il a dépassé mes espérances !

Yoann : Fabien a eu le talent de déceler dans Toto l’Ornithorynque et La Voleuse Du Père Fauteuil, les prémices d’une reprise potentielle de Spirou.

Y’a-t-il eu beaucoup d’essais au niveau des dessins et du scénario ou vous avez trouvé votre style rapidement ?

Yoann : Nous sommes tous les deux des enfants du journal de Spirou, et de l’univers franquinien en général. Nous avions du coup, une approche similaire de ce que pourrait être Spirou, sans être dans la citation, ni pour autant déconstruire le mythe. J’ai cependant dû remplir des carnets entiers de croquis avant de trouver LE spirou qui servira de base à reprendre ces personnages.

Vous étiez  des lecteurs assidus de Spirou et Fantasio ?

Fabien : Tout à fait, même si je n’ai qu’une connaissance parcellaire des albums : je ne prétends pas avoir lu les 50 ! J’ai par contre mes albums de référence, comme « Le Nid des Marsupilami« , « La corne de rhinocéros« , « Z comme zorglub« , ou encore « Spirou à NY« , qui sont autant de petits bijoux.

Yoann : J’ai eu envie de dessiner et j’ai appris en lisant Spirou, Gaston, Astérix, quand j’étais enfant. Je connaissais tout cet univers par cœur.

Désormais c’est à vous que revient le plaisir de continuer les aventures de nos 2 héros. Est-ce qu’il y a beaucoup de pression durant cette période d’attente avant la sortie ?

Fabien : Il y en a moins maintenant que nous avons eu les premiers échos de la réception de l’album. Car dans l’ensemble, les réactions sont bonnes, ou en tous cas bienveillantes. On dirait bien que notre esprit « potache » a été compris (rires). Mais il va s’en dire que nous tiendrons aussi compte des critiques pertinentes qui auront été faites sur ce premier album, afin de petit à petit améliorer notre travail.

Yoann : Il y a une pression, c’est certain : il s’agit d’une série historique, fondatrice et qui a fait rêver des millions de personnes !! Nous devons prolonger ce patrimoine, et si possible nous adresser à de nouveaux lecteurs. C’est un travail de titan ! Sans oublier le fait que nous arrivons à la suite d’auteurs fort doués, voire des génies, et que cette œuvre est regardée de près par un lectorat exigeant, qui ne nous laissera rien passer !

Vous vous souvenez du jour où l’on vous a annoncé que c’était à vous de faire les prochains tomes ?

Fabien : La toute première fois, oui : c’est dans une rue d’Angoulême en 2002, que Claude Gendrot m’a proposé de réfléchir à une possible reprise du duo… Ca a été un sacré choc ! Mais ensuite, il y a eu de nombreux aléas, des déceptions, des expérimentations, des séparations… Donc je ne me rappelle plus aussi bien du moment où nous avons été certains à 100% que nous étions officiellement les repreneurs officiels (rires) ! Je sais juste que c’était aux alentours de fin 2008, début 2009.

Yoann : Oui, je rentrais chez moi le soir et Fabien m’a appelé avec le GSM de notre éditeur Benoit Fripiat, et je dois dire que je n’ai pas tout de suite compris de quoi il me parlait ! Quand j’ai réalisé, je crois que j’ai invité mon amie à fêter ça au resto…

Découvrez l’une des 4 bandes-annonces réalisées à l’occasion de cette sortie.

Ce tome 51 attend la sortie, vous êtes-vous déjà remis au travail pour le tome suivant ?

Fabien : Bien sûr, car nous voudrions ne pas perdre de temps entre deux albums. Le tome 52 s’inscrira donc dans la continuité du 51, même s’il ne sera pas obligatoire d’avoir lu l’un pour comprendre l’autre. Un peu comme entre « Z comme Zorglub » et « L’ombre du Z« . En tous cas, nous allons une fois de plus mettre notre groom à rude épreuve… (rires).

Pourrions-nous avoir ne serait-ce qu’un petit détail sur l’intrigue du tome 52 ?

Fabien : Sans trop en dire, il aura une consonance plus « SF », avec quelques images à grand spectacle, comme Yoann sait si bien les faire, secondé par Fred Blanchart pour certains designs et par Hubert pour les magnifiques couleurs. On y retrouvera Zorglub, mais aussi beaucoup de nouveaux personnages, ce que nous n’avions pas pu faire sur le 51, afin de ne pas surcharger l’album. L’intrigue sera aussi un peu plus complexe que celle, assez linéaire, de l’épisode précédent. Nous trouvons peu à peu nos marques, en somme (rires).

Cette « reprise » c’est quelque chose que vous envisagez tous 2 sur du long terme ou uniquement pour quelques tomes ?

Fabien : Ca dépendra de deux choses : d’abord de notre envie de nous amuser sur la série, et pour le moment, pas de souci là-dessus, nous avons des idées pour plusieurs albums d’avance (rires) !! Mais aussi bien entendu de la réussite commerciale et critique de notre reprise. Si le public n’est pas au rendez-vous, ou que la presse n’est pas du tout convaincue, il sera temps pour nous de tirer notre révérence et de souhaiter bonne chance à de nouveaux repreneurs.

Yoann : On verra, pour ma part je souhaiterais faire au moins 2 mandats, mais j’ai aussi d’autres projets, bloqués pour le moment au profit de Spirou.

Pour terminer, pouvez-vous chacun nous parler des projets que vous avez ?

Fabien : Eh bien je continue à écrire pour Bruno Gazzotti sur la série « Seuls« , qui m’amuse toujours autant et semble avoir trouvé un public fervent ; mais je garde aussi du temps pour écrire des « one-shots » avec différents auteurs : ainsi, j’ai un projet mythologique avec Alfred, et un autre, bien gore, avec l’espagnol Ibanez. Mais dans les deux cas, ça ne sera pas du tout pour les enfants, hein !!

Yoann : Un nouvel album de Toto l’Ornithorynque, puis deux romans graphiques en chantier que je dessinerais et écrirais, puis un album qui sortira au Lombard, « Les CaptainZ » : une histoire avec des personnages qui ont des super pouvoirs encombrants, co-écrit avec Olivier Texier (Croisère Cosmos, chez Shampooing).

spirou-tome-51-cover

Merci encore à Vehlmann et Yoann pour avoir pris le temps de me répondre dans une période un peu chargée. Le Tome 51 Spirou et fantasio, Alerte aux Zorkons sort aujourd’hui en librairie aux éditions Dupuis, 56 pages, 9,95€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *