Interview : Denis Lapière

denis-lapiere-interview-mediateaseur-home

Page Noire, nous vous en parlerons très bientôt, c’est la BD coup de cœur de l’année.

Parmi les 3 « papas » de cette histoire, on retrouve Denis Lapière, notamment scénariste de la BD Le Bar du vieux Français. Ce dernier, au nom de tous, a bien voulu répondre à mes questions sur cette collaboration et sur l’idée de l’histoire.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Denis,

Vous êtes l’un des 3 créateurs de la BD Page Noire. Vous connaissiez-vous tous les 3 avant de commencer le travail ?

Moi je connaissais les deux, en revanche Ralph Meyer et Frank Giroud ne se connaissaient pas. C’est un peu moi qui ai proposé Ralph à Franck.

Aviez-vous déjà travaillé ensemble ?

Jamais avec Franck, mais on se connaissait depuis longtemps, et j’avais fait une toute petite chose avec Ralph qui habite ma ville, donc on se connait aussi depuis longtemps.

Comment est venue l’idée d’écrire un scénario à plusieurs ?

L’idée est venue d’un quiproquo. Franck travaillait à ce moment-là en co-écriture avec d’autres personnes et a travaillé sur des projets un peu différents des projets habituels. Sachant ça, il m’a posé une question anodine à laquelle j’ai cru comprendre qu’il voulait faire quelque chose avec moi, et je lui ai répondu oui de suite. Là-dessus, il me dit que ce n’était pas la question mais que, oui, on pourrait écrire ensemble. C’est parti de là, aussi simple que ça.

Pouvez-vous nous parler de la méthode de travail ?

On a d’abord mis les choses au point, c’est-à-dire que si on n’aime pas quelque chose on dit simplement on n’aime pas. Car si on commence à faire de la diplomatie on ne va jamais réussir à écrire à 2. La deuxième chose c’était de savoir ce qu’on allait faire car il fallait quelque chose qui nous intéresse tous les 2, et qui n’a pas encore été fait en BD. On a cherché en s’envoyant des mails et on a avancé, on a abandonné des pistes, on a exploré des idées et on est arrivé à ce résultat.

Vous sentez-vous plus proche de l’un des 3 personnages ?

Alors pour des raisons d’écriture, personnelles et pour s’amuser aussi, au début on a chacun pris un personnage féminin en main que l’on a plus travaillé. Je ne vous dirai pas lesquels (rires). Et donc on se sent forcément plus proche du personnage que l’on a travaillé.

Comment vous sentez-vous à quelques jours de la sortie ? (L’interview a été réalisé 2 jours avant la sortie NDLR)

Impatient

Avant de terminer, il y a des projets personnels que vous aimeriez évoquer avec nous ?

Oh ben oui (rires). Entre autres, j’ai un très grand projet que nous allons sortir l’année prochaine aux éditions Dupuis. Je dis nous car nous sommes une équipe, et on va sortir 6 bouquins de 60 pages, c’est un projet qui s’appelle Alter-Ego. C’est un projet hors norme et un peu nouveau en BD puisque les 6 bouquins pourront êtres lus indépendamment les uns des autres, et dans n’importe quel ordre en fait. Et ça ne sera pas sans conséquence car si on lit l’un avant l’autre, on ne lira pas la même histoire. Il y en tout 720 manières de lire cette histoire, on a fait les comptes. Il faut lire les 6 bouquins pour tout comprendre mais le fait de l’ordre influe vraiment la lecture. L’opération sera lancée au printemps 2011.

page-noire-cover

Merci encore à Denis Lapière pour avoir pris le temps de répondre à mes questions. Le Mediateaseur vous conseille vivement la lecture de Page Noire, c’est tout à fait nouveau dans la BD et cela m’a laissé « scotché ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *