Interview : Grand Corps Malade

gcm-interview-mediateaseur-home

C’est aujourd’hui que sort 3ème temps, le nouvel album de Grand Corps Malade. Un opus porté par le single Roméo kiffe Juliette, que nous avons fait découvrir ici.

Aujourd’hui, c’est l’interview que Fabien a bien voulue nous accorder il y a quelques jours que nous vous proposons. Avec cet artiste humble et très simple, nous avons discuté un peu de cet album et de la scène.

Bonne lecture à vous.

 

***** 

 

Bonjour Fabien,

Votre nouvel album 3ème temps sort dans à peine quelques jours, comment vous sentez-vous ?

Impatient. C’est vrai que cet album est enregistré depuis un bon bout de temps, on l’a mixé, on a fait la pochette, la promo a commencée depuis 15 jours, donc maintenant j’ai hâte que les gens puissent l’écouter. C’est une vraie impatience et puis un petit trac en attendant les premières réactions.

Pouvez-vous nous parler un peu des thèmes abordés ?

Les thèmes sont vraiment variés, moi sur un album j’aime qu’il y ait plusieurs ambiances. Du coup il y a des textes un peu perso, d’autres un peu plus d’observation, de ce qui se passe entre nous, j’aime bien me sentir engagé.

Et comment fonctionnez-vous pour l’écriture de vos titres ?

J’écris toujours a capella, tout seul, sur un ou deux jours. J’aime bien m’y remettre le lendemain. J’écris vraiment régulièrement et jamais seulement à l’approche de l’album qui doit sortir. L’étape d’après c’est de mettre la musique et d’enregistrer mais avant tout j’écris vraiment selon l’humeur du jour.

Les deux albums précédents ont bien fonctionné. Est-ce qu’on se met un peu la « pression » en écrivant les nouveaux textes ?

Non pas trop, au moment de l’écriture on ne pense pas à tout ça. C’est un moment de plaisir, que j’aime bien, j’essaye d’aller au bout de mon thème, d’écrire au mieux en mariant le fond et la forme.

On peut découvrir 2 duos sur cet album. L’un avec Charles Aznavour et l’autre avec Elise Oudin-Gilles. Est-ce vous qui êtes allé vers eux et comment s’est passé le travail ?

Oui, c’est moi qui suis allé vers eux. Pour Charles, c’est un duo qui était dans les tuyaux depuis 2 ou 3 ans. Il m’avait demandé de l’écrire et lui s’occupait de la musique. J’ai choisi le thème sur l’ouverture d’esprit, car j’ai trouvé que ça allait bien. Et puis ça allait aussi avec l’artiste qui est très ouvert et curieux. Et puis l’autre duo, j’avais déjà collaboré un peu sur scène avec Elise. Quand je l’ai entendue chanter Summertime, j’ai eu envie qu’elle le chante avec moi et du coup j’ai écrit un texte, qui s’appelle L’heure d’été, pour que ça se marie avec le refrain de Summertime.

2 duos avec des univers éloignés l’un de l’autre, un nouveau titre et un clip très fort. A chaque fois vous arrivez à me surprendre. Ça vous va comme compliment ?

Oh combien, cela me va très bien. Quand on sort un nouvel album, on essaye de ne pas faire comme d’habitude. Evidemment de continuer ce qu’on sait faire, moi je slame, j’écris à ma manière, mais après sur les arrangements musicaux et les collaborations, bien sûr on essaye d’aller vers des nouveautés. Moi, si vous dîtes qu’à chaque fois je vous surprends, je prends ça comme un compliment.

J’avais eu la même bonne surprise après avoir vu le DVD du live. Je ne pensais pas que cela pourrait rendre aussi bien sur scène.

Voilà oui, on essaye de lutter au maximum contre ça. J’ai très bien conscience que les gens peuvent avoir un peu peur du live. Moi-même, si je ne connaissais pas, je me dirais « bon du Slam durant 1h30 ». Et c’est vrai que j’incite toujours les gens à écouter l’album mais à venir aussi voir sur scène, car je sais que les gens ne peuvent pas s’ennuyer. Il y a mes musiciens sur scène, on joue ensemble, il y a des moments drôles, je sais que le live c’est notre moment. On fait du Slam pour être sur scène et on lutte contre ceux qui pensent que c’est redondant.

Ce nouvel album, vous avez déjà des idées pour les concerts ?

C’est vrai qu’on commence à réfléchir mais tout reste à peaufiner. Je sais à peu près la formation que j’aurai mais le but c’est comme pour le reste, trouver des nouveautés pour surprendre le public.

gcm-3eme-temps-cover

Le Mediateaseur remercie encore Grand Corps Malade pour sa simplicité et son temps. L’album 3ème temps est à partir d’aujourd’hui dans les bacs, un opus à découvrir rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *