Interview : Sophie Edelstein

sophie-edelstein-interview-mediateaseur-home

Nous vous l’annoncions ici, c’est ce mercredi que débute la nouvelle saison de La France a un Incroyable talent sur M6.

Parmi les membres du jury, l’indéboulonnable Gilbert Rozon, le petit nouveau Dave et le retour, après un an d’absence, de Sophie Edelstein. Cette dernière a accepté en toute simplicité de répondre aux questions du Mediateaseur. De son amour pour l’émission aux rapports avec les candidats, nous avons tout évoqué.

Bonne lecture.

 

*****

 

Bonjour Sophie,

Vous êtes de retour dans le jury de La France a un incroyable talent, vous en êtes heureuse ?

Mais j’en suis ravie. Malheureusement l’année dernière j’étais en Chine  pour le début des castings, je n’aurais pu être disponible que pour les finales et les demi-finales. Et puis en plus, j’ai eu un petit accident de pyrotechnie dans mon spectacle de magie et j’ai eu la paume de la main brulée. Mais cette année, j’ai eu grand plaisir de revenir dans cette émission que j’aime, de retrouver toute l’équipe et puis des supers candidats.  C’est un super cru 2010.

C’est un véritable rendez-vous pour vous ?

Oui, j’ai la chance d’en faire partie depuis 2006. Je trouve que c’est un bon tremplin pour ceux qui n’ont pas accès à la télévision, c’est une super pub pour eux. Et ça ouvre des portes à certains, même s’ils ne sont pas en demi-finale. Même moi la première j’en engage certains sur les productions du cirque Pinder. Et puis il y en a des semi-pros qui sont passés en pro, et il y a de plus en plus de participants.

Vous avez déjà des favoris ?

Oui j’ai beaucoup de coups de cœur, ça va être dur. Après, dans le choix final, heureusement que les téléspectateurs vont pouvoir choisir leur Incroyable Talent, mais ça ne va pas être chose facile pour eux.

Comment avez-vous été contactée au départ pour rejoindre cette émission ?

Par Freemantle, la production, qui savait que j’étais directrice artistique et artiste et ils m’ont demandé si ça m’intéressait. J’ai passé une espèce de casting et je pense que mon franc-parler a fait aussi. Car ce qui fait le charme de l’émission c’est qu’on nous demande simplement d’être nous-même, pas d’être gentil ou méchant, on est nous et on est complètement libres. Sans ça je n’aurais pas accepté l’émission.  Ça s’est bien passé, j’étais disponible pour les dates et je leur ai dit avec plaisir. Il y a eu une belle rencontre avec Gilbert Rozon, même si l’on n’est pas toujours d’accord, on se respecte et s’apprécie beaucoup.

Il y a eu une bonne ambiance cette année dans le jury ?

Oui, j’avais une grande tendresse pour Patrick Dupont avec qui j’ai fait l’émission 2 ans, et là, avec Dave, c’est comme si on se connaissait depuis le départ. On s’est bien marré, on se téléphonait après l’émission pour en parler etc. On a pris beaucoup de plaisir à faire cette nouvelle émission. Maintenant je ne vais pas vous dire que tout se passait bien entre nous sur certains candidats.

Avez-vous parfois des « regrets » par rapport à certaines réflexions ou éliminations ?

Bien sûr oui. Il ne faut pas oublier que l’on voit 140 candidats, et il n’en faut qu’une trentaine pour participer au tiers de finale, et ce n’est pas évident. Il y a 100 000 euros en jeu, et on ne peut pas laisser la chance à tout le monde. Il y a des moments où l’on va être un peu plus durs, et puis on peut comparer par rapport à d’autres candidats. Ce n’est pas pour ça qu’ils sont mauvais, on peut se tromper aussi.

Vous restez en contact avec certains candidats ?

Oui avec beaucoup, même avec ceux qui n’ont pas gagné car j’en fais tourner certains. Il y en a d’autres qui viennent me voir en spectacle et me « jugent » à leur tour (rires). C’est une émission qui donne lieu à de très belles rencontres.

Vous seriez donc partante pour continuer cette aventure ?

Oui du moment où j’ai les dates en amont car je suis très occupée, et si je suis disponible ça sera avec le plus grand plaisir que je signe pour les 10 prochaines années. C’est une émission qui ne peut pas s’essouffler sinon ça voudrait dire que le monde du spectacle vivant va s’essouffler et je ne crois pas, bien au contraire.

 

*****

 

Le Mediateaseur remercie encore une fois Sophie Edelstein pour sa réelle sympathie et simplicité. Retrouvez-là avec les autres membres du jury dès mercredi soir à 20h40 sur M6 dans La France a un incroyable talent.

One thought on “Interview : Sophie Edelstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *