Interview : Séverine Ferrer

severine-ferrer-interview-mediateaseur-home

Aujourd’hui, nous publions la 150ème interview sur Le Mediateaseur. Et à cette occasion, nous vous proposons une fois de plus de revenir sur notre pièce de théâtre fétiche, Bonjour Ivresse.

Et c’est l’interview de la nouvelle comédienne qui interprète le rôle de Marie que nous vous offrons, à savoir Séverine Ferrer. L’ancienne animatrice télé ne quitte plus les planches, son premier amour, depuis des années et elle a intégré il y a quelques semaines maintenant la troupe de la pièce.

C’est une femme charmante, souriante, passionnée et adorable que nous avons eu l’occasion de rencontrer et nous vous proposons l’entretien ci-dessous.

Bonne lecture.

 

***** 

 

Bonjour Séverine,

Vous venez de reprendre le rôle de Marie dans la pièce à succès Bonjour Ivresse. De quelle manière cela s’est fait ?

Alors moi, j’ai vu les affiches il y a 1 an, comme tout le monde et je me suis dit « tient, ça a l’air marrant », mais je n’ai jamais pris le temps d’y aller. En plus il y avait Frank (Delay ex 2B3 NDLR) que je connaissais. Et en octobre dernier, Franck Le Hen, l’auteur, m’a contactée pour reprendre la pièce puisqu’Agnès Miguras qui a créé le rôle était enceinte et devait partir. Moi, j’avais déjà signé une pièce en tournée avec Danièle Evenou donc ça ne s’est pas fait. Et il se trouve qu’en février j’ai enfin trouvé un créneau pour venir voir la pièce, comme ça, sans idée. A la fin de la pièce, j’ai rencontré Franck pour la première fois et il m’a dit  « écoute je réitère ma proposition », puisque Caroline Anglade, qui a repris le rôle s’en allait aussi. Et j’ai dit chiche donc j’ai repris le rôle très vite au pied levé. Et ça fait un mois maintenant que je suis avec cette équipe folle.

Qu’aviez-vous aimé dans ce personnage en tant que spectatrice ?

Moi le rôle de Marie, je le trouve délirant. En tant que comédienne c’est juste un bonheur, on passe tellement par des émotions différentes, c’est un rôle qui a plein de facettes à exploiter pendant 1h30 et c’est ce qui m’a plu. C’est ce qu’on aime faire lorsque l’on est comédienne. Et souvent durant 1h30 on a le même rôle, tandis que là au début Marie est classique voire un peu rigide, et l’alcool aidant, elle se décontracte et enfin elle devient la femme qu’elle a toujours voulu être. C’est fun de passer par tout ça dans la même pièce.

Cela a été facile d’intégrer une équipe déjà constituée ?

Ce n’est jamais simple de reprendre un rôle déjà créé car on a notre personnalité, on a envie d’apporter des choses de cette personnalité et on respecte aussi le travail qui a été fait par la personne qui a créé le rôle, il faut trouver le juste milieu. Et puis aussi quand on intègre une équipe qui tourne depuis un an ce n’est pas facile de trouver sa place. A la fois, eux chamboulent leurs habitudes, et moi j’essaye de trouver mes marques donc c’est difficile au début. Mais l’équipe a été d’une grande générosité, on s’est beaucoup écoutés et là vraiment ça commence à rouler et je me sens bien.

Savait-vous déjà si des spectateurs viennent ou reviennent car il y a votre nom sur l’affiche maintenant ?

C’est marrant car en fait j’ai repris le rôle très très vite donc les affiches n’ont pas eu le temps d’être imprimées. Ce qui était rigolo c’est que les gens pensaient voir la comédienne de l’affiche, entre temps, ils en voyaient une autre, et le temps de réagir, de se dire « mince je la connais… ah oui c’est Séverine Ferrer », j’entendais des petits bruits dans la salle. Maintenant que les affiches sont là, on sait qui on va voir, il n’y a pas de surprise. Mais c’est vrai que ce qui est marrant c’est de voir la génération 90 qui regardait Fan de ou qui aimait les 2B3 et qui sont super émus car ils font un saut dans leur adolescence avec Frank et moi sur scène.

On dit que la 3ème c’est la bonne, vous dans le rôle de Marie c’est parti pour un bon moment ?

Pour l’instant c’est parti pour pas mal de temps, oui. Et puis après je sors un livre-cd de contes pour enfants en septembre, un très joli projet et puis d’autres projets théâtraux dont je ne peux pas encore parler qui se profilent. Et j’ai aussi très envie de rechanter en ce moment.

Séverine Ferrer ici entourée de Franck Le HenCaroline Gaget et Frank Delay.

Le Mediateaseur remercie encore une fois Séverine Ferrer pour ce moment très sympathique passé en sa compagnie, et pour le petit message vidéo que nous avons enregistré sur la scène à peine 2 minutes avant le début du spectacle.

Pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait, courez voir la pièce Bonjour Ivresse qui va bientôt fêter sa 300ème représentation, toujours au théâtre Le Temple.

3 thoughts on “Interview : Séverine Ferrer

  1. En plus d’être très sympathique, elle apporte quelque chose de différent au rôle de Marie, un peu plus d’émotion. En tout cas, c’est un plaisir de la découvrir comédienne de théâtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *